durée : 00:03:05 - La chronique d'Anthony Bellanger - par : Anthony BELLANGER - Des centaines de vagues passent tous les jours en douce la frontière algéro-tunisienne. La faute à la contrebande qui achète à bas-prix des bovins côté tunisiens pour les revendre en Algérie. Recit.