Le scénario du variant Delta se répète. Selon toute vraisemblance, le nouveau variant du coronavirus, baptisé Omicron, détecté pour la première fois en Afrique du Sud et réputé très contagieux, circule déjà en Europe. L’Organisation mondiale de la santé l’a classé vendredi comme "préoccupant". Un cas suspect en Allemagne, deux signalés au Royaume-Uni, mais aussi en Belgique… Et puis ces passagers en provenance d’Afrique du Sud, testés positifs au coronavirus et placés en quarantaine. 61 voyageurs arrivés ce vendredi, et dont les tests vont repasser sous les microscopes de laboratoires pour établir ou non, s’il s’agit du variant Omicron.

Confusion et attente
Ces passagers débarquaient vendredi matin de deux vols KLM en provenance de Johannesburg. Vu la situation, les Pays-Bas venaient d’imposer des restrictions de voyage et de nouvelles règles de quarantaine pour les personnes arrivant d’Afrique australe.

Sur 592 voyageurs testés, 61 se sont donc révélés positifs. Les personnes testées négatives ont pu quitter l’aéroport ou poursuivre leur voyage. Certains se sont plaints de ne pas avoir reçu la preuve de ce résultat, ce qui les a empêchés de prendre leur vol suivant.

Les cas négatifs ont dû faire preuve de plus patience. Plusieurs ont dû attendre 4 heures dans leur avion avant de débarquer. Les boissons manquaient. Certains ont dormi dans l’aéroport, comme l’explique cette passagère, Paula Zimmerman, elle-même testée négative mais qui a voulu tout filmer : "Il est maintenant cinq heures à l’aéroport de Schiphol. Les tests devraient être effectués maintenant par tout le monde, mais ce n’est certainement pas le cas. Il y a encore une longue file d’attente. Ils ont été testés et reçoivent leurs résultats par téléphone et ils ne savent pas ce qui va se passer après. Les gens sont de plus en plus contrariés. Ils veulent de la nourriture et ils crient un peu. A part ça, tout va bien..."


L’amour est un mystère pour ceux qui le vivent, un mystère pour ceux qui le regardent. Nous constatons, mais nous ne comprenons pas. Pourquoi ? Parce que ce qui nous lie à l’autre est inexplicable. Aimer vraiment, c’est aller vers quelqu’un, non pas seulement pour son image (sa beauté, sa ressemblance avec tel ou tel), ni pour ce qu’il symbolise (un père, une mère, le pouvoir, l’argent), mais pour son secret. Ce secret que nous ne savons pas nommer, et qui va rencontrer le nôtre : un manque ressenti depuis l’enfance, une souffrance singulière, indéfinissable. « L’amour s’adresse à notre part d’inconnu, explique le psychanalyste Patrick Lambouley.
----------------------------------------------------------------------------------
https://linktr.ee/jacksonlibon
---------------------------------------------------------------------------------
#facebook #instagram #youtube #twitter #tiktok #love #instagood #follow #like #socialmedia #whatsapp #music #google #photography #memes #marketing #india #followforfollowback #likeforlikes #a #insta #fashion #k #trending #digitalmarketing #covid #o #snapchat #socialmediamarketing #bhfyp