L'affaire a fait grand bruit en Wallonie. Un médecin est soupçonné d'avoir encodé plus de 2000 certificats de vaccination aux noms de personnes qui, en réalité, n'ont pas été vaccinées. Elles peuvent ainsi obtenir un Covid Safe Ticket et accéder aux endroits (cafés, restaurants, salles de spectacles ou centres sportifs, par exemple) exigeant ce CST.


Le rayon d'action de ce médecin indélicat ne se limitait pas à la Wallonie. Interrogé ce jeudi en commission de la Santé du Parlement bruxellois, le Ministre (Ecolo) de la Santé, Alain Maron, a annoncé qu'à sa connaissance, quelque 800 Bruxellois figuraient parmi les patients bénéficiaires de la fraude.