Le secrétaire d'État aux Affaires européennes estime qu'Ursula Von der Leyen a bien géré la crise du Covid. En réaction à l'accord de sécurité passé entre l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, «agissons en Européen», préconise-t-il en soulignant que «l'America first demeurera». Clément Beaune assure qu'en 2022, il sera «aux manettes jusqu'au bout pour la présidence européenne», alors qu'il pourrait aussi jouer un rôle dans la campagne de l'élection présidentielle.