👅👃👁️👂🤏 La technique d’innovation de pro que je vous transmets aujourd’hui…   est … sensorielle ! Elle va vous permettre d’innover avec sensualité….

Notre devise aujourd’hui : « Ressentez physiquement votre projet ! »

Euh sentir mon projet ?

Eh  bien la méthode est certainement plus subtile que d’autres, bien qu’on  ne soit pas des brutes ici ! Elle a l’avantage d’inviter notre intuition à la fête. Vous ressortirez imprégné sensoriellement de votre produit ou situation. Et non pas uniquement imprégné mentalement.  Et ça, c’est sûr, ça vous permettra de sentir les choses différemment.  Ça amènera une dimension supplémentaire. Et c’est bien ce qu’on cherche  ici à Idées Folles !

Le secret de cette technique, c’est de  ressentir intensément ce produit sur lequel vous travaillez. Vous allez  vous en imbiber de tous vos sens. Vous allez en percevoir toutes les  nuances d’émotions.

Si vous cherchez à améliorer une situation ou à résoudre un problème, c’est tout pareil : vous allez vous plonger de tous vos sens au cœur de cette situation,  la humer, l’observer, l’écouter, la goûter, la ressentir. Puis vous  allez écouter quelles émotions cette situation éveille en vous. Même  très subtilement.    

Belle écoute !              

👉 Pour aller plus loin, vous pourrez aussi me retrouver sur mon site  internet https://idees-folles.com, ainsi que sur Facebook, Instagram ou Tweeter       
👉 Et sur mon livre Décuplez vos idées de folie, aux éditions Diateino.          

Et pour être informé des prochains épisodes : pensez à vous abonner à ce  podcast Idées Folles.  Et si vous l'appréciez, vous pouvez, OUI, m'aider en prenant 2 minutes  pour mettre un avis 5 étoiles au podcast Idées Folles sur Itunes ou  votre plateforme préférée, et en le faisant découvrir un max autour de  vous.             

Merci ! à tout bientôt 😀               

Crédits     
🎙 Intervenante et réalisation : Anne-Emmanuelle MAIRE     
🎶 Vous avez entendu un micro-extrait du film Le parfum ; et des nano  bribes des musiques Sensualité (Axelle Red) ; Les amoureux des bancs  publics (Georges Brassens) ; et des bruits de chips (Chewing Sound)