Par Adrien Bommelaer, Gérant

 

Les opérations

Conjoncturelles

Si le fonds a atteint ses objectifs de long terme, c’est à dire le maintien d’une température moyenne des entreprises en portefeuille alignée vers 1,6°C et une empreinte carbone inférieure à celle de son indice de référence [2] , sa performance financière a quant à elle été pénalisée depuis début 2022.

Les valeurs vertes comme les énergies renouvelables, les entreprises technologiques favorisant la transition énergétique ou les ingrédients issus de sources naturelles ont en effet souffert du contexte de hausse des taux alors que les sociétés pétrolières, minières ou fabriquant des matériaux polluants, absentes du fonds, ont surperformé dans le sillage de la hausse généralisée du prix des matières premières depuis début 2022.

Dans ce contexte inflationniste et de craintes de récession nourries par les politiques restrictives des banques centrales et par l’impact de la guerre en Ukraine, nous avons privilégié les valeurs de croissance défensive et de qualité bénéficiant d’un pricing power élevé. Nous avons renforcé les valeurs les plus résilientes à la conjoncture – AstraZeneca [3], L’Oréal – et investi dans le leader de l’imagerie médicale Siemens Healthineers. En parallèle, les besoins d’indépendance énergétique en Europe couplés à une appréciation du prix de l’électricité nous ont amenés à renforcer les producteurs d’énergies renouvelables. A l’inverse, nous avons allégé nos expositions les plus cycliques – Schneider Electric, Alfa Laval, Steico – et désinvesti Sto, leader allemand de l’isolation des bâtiments confronté au ralentissement du marché résidentiel et à l’explosion des coûts sensibles au gaz.

Fondamentales

La stratégie d’investissement reste inchangée. Le fonds investit dans des entreprises apportant des solutions aux enjeux climatiques et de biodiversité comme le producteur d’énergies renouvelables EDPR ou Kemira dans le traitement et l’assainissement de l’eau. Investir dans les solutions étant insuffisant pour relever le défi écologique, nous accompagnons des entreprises pionnières de l’ensemble du tissu économique – santé, finance, luxe… En fixant des objectifs ambitieux de réduction de leurs impacts environnementaux, ces pionniers peuvent impulser un changement massif au sein de leur écosystème. C’est le cas de DSM, producteur néerlandais d’ingrédients et de compléments alimentaires, qui s’est fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 incluant l’ensemble de ses fournisseurs et ceux visant à préserver la biodiversité en réduisant notamment son empreinte terrestre. Enfin, nous accompagnons des entreprises de secteurs dont l’empreinte carbone ou de biodiversité est encore forte, mais ayant engagé une profonde transition. Le finlandais Neste, à l’origine d’un des plus grands raffineurs de diesel au monde, est ainsi devenu leader miondial du diesel renouvelable. Celui-ci est est produit à partir de matières premières renouvelables ou recyclées: il réduit jusqu’à 90% les émissions de CO2 par rapport au diesel conventionnel.

Cette triple approche, Solution, Pionnier, Transition, vise à embarquer tous les acteurs de l’économie pour amplifier leur impact positif sur le climat et la biodiversité, tout en générant une performance financière à long terme.

 

[1] Le fonds présente principalement des risques de perte en capital, risque action, risque lié à l’investissement dans des actions de petites et moyennes capitalisations, risque de change, risque de gestion discrétionnaire. Pour plus d’informations sur les caractéristiques, les risques et les frais de ce fonds, et avant tout investissement, nous vous invitons à lire les documents réglementaires disponibles sur notre site internet www.lfde.com.

[2] Données Carbon4Finance

[3] Les valeurs sont citées à titre d’exemple. Ni leur présence en portefeuille, ni leur performance ne sont garanties.

L’article Echiquier Climate & Biodiversity Impact Europe (update) est apparu en premier sur investir.ch.