L’Audio du 25 juillet

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-25-juillet.m4a

Depuis des mois, que dis-je, des années les détracteurs de la tech se font laminer et ridiculiser par la dite « tech » qui ne cesse de monter et de défier les lois de l’apesanteur.

Encore une fois, ce mardi on aurait pu penser que cette dernière allait mettre tout le monde d’accord. Google l’a fait. Après ses chiffres de lundi soir ce qui se rapproche le plus du concept de la « World Company » a terminé en hausse de plus de 3%. Mais par contre quand on y regarde d’un peu plus près, l’indice « des valeurs technologiques » (comme on l’appelle) – le Nasdaq a été toucher des plus hauts historiques avant de se dégonfler comme une baudruche durant le reste de la séance, pour terminer au plus bas de la journée.

Les techniciens apprécieront le « reversal » – le renversement de tendance qui laisse supposer que le secteur est tout mou et que tout le monde à peur, que tout le monde est prêt pour la correction finale tant annoncée.

Personnellement, j’ai toujours des doutes quand c’est trop évident, et là, ça devient trop évident, mais force est de constater que le retournement d’hier soir n’est pas forcément de bonne augure. Alors attention, ça ne veut pas dire que les intervenants de Wall Street ont voté pour le retour de l’ours et que tout va se terminer ici, il faudra encore confirmer la chose dans les jours à venir et les cousins de Google (Amazon, Facebook et Apple) auront leur mot à dire dans la suite du renversement ou dans la 114ème désillusion pour la communauté Bearish qui ne sait plus où trouver suffisamment de cierges à brûler pour avoir raison.

Mis à part le Nasdaq, il faut tout de même dire que le reste va bien.

L’Europe a vécu une belle journée, le renforcement des rendements un peu partout dans le monde aura donné lieu à un très beau rallye sur le secteur financier et les chiffres trimestriels étaient plutôt pas mal, pour ne pas dire excellents. C’était le cas chez Randstad ou encore Peugeot. Le fabricant de voitures diesel était en folie et explosait de 14%, les chiffres étaient hallucinants de qualité. UBS a également annoncé un très bon trimestre et affichait une de ses plus belles journée depuis des mois – au passage, on notera que dans la foulée, ils annonçaient qu’ils allaient payer 850 millions de dollars dans le cadre d’un « settlement » avec les USA pour l’histoire du Subprime – bel exemple de réinsertion après avoir frisé la prison à vie.

Proverbe : “Le crime ne paie pas.”
UBS : “En fait si, franchement ça va.” pic.twitter.com/WXdZhqMaTh

— Thomas Wiesel (@wieselT) July 24, 2018

Aux USA, la journée était également active en terme de résultats et la majorité dans le bon sens. Que ce soit Lockheed, Verizon, Biogen, UTX, 3M, Eli Lilly ou encore et surtout Harley Davidson, les résultats étaient juste splendide. Laissant supposer que la suite devrait être du même acabit. Il y a aussi eu des déceptions comme JetBlue ou Whirlpool mais ce n’est pas de loin pas la majorité. D’ailleurs après la correction de Whirpool hier, on est surpris que Trump ne soit pas venu sur Twitter pour encourager les Américains à acheter plus de jacuzzis pour faire leurs terrasses « great again ».

Tiens, au fait, saviez-vous que lorsque vous allez sur le moteur de recherche «Google Images » et que vous tapez : « idiot », il n’y a que des photos de Donald Trump qui sortent ? Je n’y croyais pas, mais j’ai testé…

Bon, mis à part ça, la journée aura été bonne, avec un bémol sur le Nasdaq, comme mentionné plus tôt – maintenant, la bonne nouvelle, c’est que si l’on regarde les statistiques, nous aurons notre réponse pour savoir où nous allons le reste de l’année d’ici la fin du mois. Oui, car il faut savoir que statistiquement les 12 années (sur ces 100 dernières) durant lesquelles le marché est monté entre avril et juillet, le marché est monté le reste de l’année.

Nous sommes donc bien partis pour cela. Reste tout de même à voir ce que vont faire le reste des sociétés qui doivent publier d’ici la fin du mois de juillet et il y a du monde, mais globalement – de ce point de vue statistique, il y a de l’espoir pour les 5 prochains mois.

Pour le reste, je ne vous parle pas de l’or, mais le pétrole remonte pour les raisons inverse pour lesquelles il baissait la veille. Les inquiétudes au niveau de la production. Comme quoi là aussi on bosse sur le long terme – long terme c’est 24 heures dans les commodities. Ce matin le baril est à 68.84$ et ça me fait mal de le dire, mais il a l’air mur pour rebondir la moindre.

Pas de rabais “flotte” dans votre entreprise ? Pas de flotte du tout ? Comment payer moins cher votre prochaine voiture ? Cliquez pour savoir…

Un autre qui redevient une certitude et un coup sûr, c’est le Bitcoin. Il n’arrête pas de s’envoler toujours plus haut – 8305$ à l’heure actuelle et tout ceux que l’on n’entendait plus – si ce n’est le sifflement de la machine qui les maintenaient en vie – sont de retour et le Bitcoin est (presque) à nouveau « the GREAT place to be ».

Pour les nouvelles du jour, ça reste toujours un peu la même thématique. Le cocktail « guerre économique-chiffres du trimestre » fait toujours fureur sur les plages. Trump n’a pas trop « tweeté » sur le sujet de la guerre économique, mais il faut savoir que l’Union Européenne arrive à Washington ce jour pour discuter des tarifs douaniers et Trump a déjà annoncé sa proposition : « zéro taxe des deux côté et un marché 100% libre et compétitif » – il y a peu de chance que le protectionnisme européen accepte ce genre de deal, mais si ils disent non, ça sera un voyage express et Juncker pourra râler tout ce qu’il veut pendant le voyage retour.

Toujours dans la thématique de la guerre économique, Trump est en train de faire le nécessaire pour débloquer 12 milliards de subsides pour soutenir les paysans américains qui sont « victimes » de la mise en place des nouveau tarifs douaniers. Nous on fait déjà ça en Suisse pour nos paysans. Trump n’a rien inventé.

Pour les chiffres du trimestre, hier soir AT&T a légèrement déçu et baissait après la clôture, mais cela reste marginal, tellement tout le monde à les yeux fixés sur le reste. Sur ce qui va sortir aujourd’hui. Dans la lignée, tout le monde est en train de mettre Google sur un piédestal après ses chiffres de lundi, certains disent que les 19% de hausse de ce début d’année ne sont rien par rapport à dans 5 mois et d’autre disent que c’est le Berkshire Hathaway de la technologie et que, vu les investissements de Google, ce n’est que le début.

Et puis nous attendons la prochaine vague de chiffres trimestriels pour la journée – il faut dire que la semaine est lourde avec 35% du S&P500 qui a, ou qui va publier ses chiffres d’ici vendredi soir. Aujourd’hui – pour ne citer que les « gros », il y aura : AMD, Boeing, Coca-Cola. Dassault Systems, Deutsche Bank, Facebook, Fiat, Ford, Freeport McMoran, General Dynamics et General Motors. Puis aussi Gilead, Glaxo, H&M, Mattel, Nasdaq, Northrop Grumman, Qualcomm, Rockwell, Repsol, Saipem, STM, Syngenta, TF1, UPS, Vertex, Valeo, Visa et Xilinx… Cette liste n’est pas complète, mais c’est les plus importants. La journée sera longue et difficile, mais longue.

Mais en même temps, on peut résumer ça à une société : Facebook.

Pour le moment le Japon est en hausse de 0.45%, Hong Kong de 0.35% et la Chine est légèrement en baisse, tout comme les futures. Et les Cryptos sont en hausse, parce que, comme tout le monde le sait, la seule chose qui est certaine, c’est que le Bitcoin va à 20’000$ (bon, ça c’est depuis trois jours et depuis qu’on n’est plus sous anti-dépresseurs).

Voilà. Dans le coin droit vous avez les publications du trimestre et dans le coin gauche, vous avez Trump. À droite, il y a statistiquement 8 chances sur 10 d’avoir des bonnes nouvelles – dépendant encore de l’interprétation que la communauté des analystes en feront – et de l’autre, vous avez l’équivalent de la super-cagnotte du monde de la finance ; le compte Twitter de Trump, où tout peut arriver. Le bien comme le mal.

On fera le point sur l’état de fatigue du Nasdaq dès demain matin et dans l’intervalle, je vous souhaite, comme d’habitude, une très bonne journée et n’oubliez pas de vous hydrater, parce votre santé nous tient à cœur.

Thomas Veillet
Investir.ch

« L’intelligent est un idiot qui a réussi. » -Gaëtan Faucer

L’article Fatigué, le Nasdaq est apparu en premier sur investir.ch.