Cette Chronique vous est offerte par :

banner-natixis-horizontale

Carton ! Je ne vois pas quoi crier d’autre que CARTON ! Les indices du monde entier sont en feu, les USA viennent de clôturer à de nouveaux plus hauts historiques et je dirais même plus que ça, 5 des indices américains les plus importants ont terminé au plus haut de tout les temps.

À savoir le Dow Jones, le S&P500, le Nasdaq, le Russell 2000 et le Dow Jones Transportations ont terminé le même jour à des niveaux record. Ce n’était plus arrivé depuis 18 ans !!!

La raison de la hausse d’hier n’est pas a chercher très loin ; puisque c’est la BCE qui mène le bal en ce moment. Hier matin nous étions encore un fois dans une de ces journées de certitudes ABSOLUES, alors que l’ensemble de la brillante et visionnaire communauté financière s’attendait à voir Monsieur Draghi annoncer que son plan de sauvetage de l’Europe allait être prolonger jusqu’à la fin des temps et que de par ce fait, le soutien affiché au marché aurait justifié l’emballement des marché la veille de la réunion de la BCE.

Mais comme d’habitude en 2016 ; ce qui évident est évidemment faux !

Draghi a donc bien confirmé son plan de soutien à l’économie, MAIS il va réduire la voilure dès le mois d’avril. Dès le début du printemps, la BCE va donc effectuer un peu moins de rachat obligataires chaque mois, ils vont faire ce que la FED a fait il y a un peu plus d’un an, du « tapering » (en anglais dans le texte, parce qu’en finance on aime bien utiliser des termes anglais même quand on parle en français. Sauf les français eux-mêmes qui sont encore sous la loi Toubon et qui aiment bien tout traduire. Alors que nous analysons des graphiques avec des « japanese candlesticks », eux ils regardent des chandeliers japonais – mais là n’est pas le sujet, revenons à notre « tapering ») – donc Draghi va réduire la voilure. Il est toujours là pour sauver le monde, mais moins…

À priori cela aurait pu être considéré comme une mauvaise nouvelle, mais comme je le mentionnais au conditionnel hier, une annonce de ce type a aussi l’avantage de signaler que Draghi et ses potes de la BCE considèrent que l’économie européenne va mieux et que l’on peut envisager, quelque part en 2017, de la laisser respirer toute seule, de ne plus la tenir par la main.

capture-decran-2016-12-09-a-08-09-40

Le marché a donc bien pris la chose. Déjà que depuis quelques mois le marché a tendance à bien prendre beaucoup de chose, là c’était encore mieux. Pas besoin de vous faire un dessin : TOUT S’EST ENVOLÉ… D’ailleurs avec une préférence sur tout ce qui n’était pas censé s’envoler.

En effet, hier c’est les bancaires qui ont rigolé… Les déclarations de Draghi laissent supposé, en effet, que peut-être un jour dans un futur plus ou moins pas trop loin, les taux vont commencer à remonter et que, dans cet environnement, les banques vont peut-être, finalement, avoir un autre moyen de faire de l’argent que de licencier du personnel pour réduire le coûts. Il est intéressant de voir qu’il y a 5 jours nous étions au bord de l’apoplexie parce que si les Italiens viraient Renzi, cela pourrait entraîner la faillite de 8 banques locales et 5 jours plus tard, le secteur bancaire européen est en folie comme si elles avaient annoncé qu’elles se remettaient à accepter l’argent non fiscalisé.

En résumé, hier était une de ces journées où tout va bien. Où tout est presque trop facile, une journée où l’on se sent presque euphorique – il était temps après 11 mois à attendre un krach annoncé qui n’est jamais venu, voilà que l’on se sent pousser des ailes. Un bull avec des ailes, ça ne ressemble à rien, si c’est à une pub pour une marque de riz, mais ça fait plaisir à voir. En conclusion, pendant que les Américains terminaient au plus haut de tous les temps, les indices européens terminaient au plus haut de l’année.

Pour ceux d’entre vous qui sont friands de statistiques, en Europe nous sommes encore à plus de 10% des plus hauts historiques. La route est encore longue. Bon, en même temps, à la vitesse où monte le DAX, dans une grosse semaine, c’est réglé.

Aux USA, on notera Lululemon qui s’est envolé de 15% après avoir battu les attentes du marché, Tailored Brands qui a fait de même mais qui montait de 40% – 40% de hausse pour des chiffres meilleurs que les attentes, il me semble que le mot « euphorie » est définitivement parmi nous. Puis Insys Therapeutics plongeait de 12% après que Département de la justice ait annoncé l’arrestation d’ancien membres de la direction, parce qu’ils auraient escroqué les assurances. Bon, en même temps les assurances nous escroquent depuis des années, c’est peut-être un juste retour des choses, mais c’est un autre débat.

Puisqu’hier nous étions dans une journée parfaite, on notera le rebond majestueux du pétrole, tout ça parce que les pays producteurs non-membres de l’OPEP et les pays de l’OPEP devraient se rencontrer ce week-end à Vienne pour se mettre d’accord sur le pacte de production et devenir amis pour toujours. Le Baril se traite à 51.23$.

capture-decran-2016-12-09-a-11-31-39


// <![CDATA[ document.write('<scr'+'ipt language="javascript1.1" src="http://adserver.adtech.de/addyn/3.0/1135/6076290/0/3907/ADTECH;loc=100;target=_blank;grp=[group];misc='+new Date().getTime()+'"></scri'+'pt>'); // ]]&gt;

Cet article Il y a le feu au marché ! est apparu en premier sur Investir.