Selon Annabelle Common, Responsable des ventes région Alpes chez Naef Prestige | Knight Frank, les chutes de neige record et une augmentation des investissements dans les infrastructures ont contribué à la hausse de la demande dans les Alpes l’an dernier. Néanmoins, la force du franc suisse et les règlementations sur l’acquisition d’un bien en montagne sont une des raisons du ralentissement de l’activité dans certaines stations suisses.

Selon les résultats de l’indice sur l’immobilier alpin (indice qui suit le changement annuel du prix d’un chalet de 4 chambres dans un emplacement central à travers 16 stations de ski françaises et suisses) le marché suisse recule de 0,5% en 2018, soit une baisse moins importante que celle de 1,8% observée en 2017.

Cette année, les stations françaises n’occupent plus les quatre premières places, mais sont détrônées par deux stations suisses Villars (+6%) et Verbier (+3,4%), qui ont vu le nombre de touristes boosté grâce aux récents investissements réalisés tant au niveau des remontées mécaniques, qu’aux hôtels de luxe, ou zones pour débutants et les activités hors ski. Les trois écoles internationales contribuent à la renommée de Villars au-delà de nos frontières. Ailleurs en Suisse, la force du franc a freiné certains acheteurs, comme pour St-Moritz (-11,1%) et Klosters (-10,7%).

Contrairement aux stations suisses, que l’on retrouve aux deux extrémités du classement, aucune des huit stations françaises suivies par l’indice, n’a enregistré un recul annuel des prix de l’immobilier de luxe.

Source: Knight Frank Research, UBS (Klosters, Davos, St Moritz)
* Basé sur un chalet de 4 chambres dans un emplacement central, pas de spécification de type super-prime. Les prix reflètent une moyenne pour la station, propriétés neuves et destinées à la revente comprises.

Dans les années à venir, la demande asiatique pourrait changer le visage mondial du ski

Le taux élevé de création de richesse en Asie et une propension grandissante des asiatiques à voyager parmi les ressortissants les plus fortunés, ainsi que la popularité de plus en plus grande des sports d’hiver, pourrait stimuler la demande à l’échelle mondiale. À elle seule, la Chine souhaite avoir 300 millions d’amateurs de sports d’hiver avant les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin en 2022.

 

L’article Immobilier alpin: Villars et Verbier en tête est apparu en premier sur investir.ch.