L’Audio du 19 novembre 2021

https://www.investir.ch/app/uploads/laudio-du-19-novembre-2021.mp3

Télécharger le podcast

Inflation et inquiétudes

Si hier l’Europe était tendue et terminait dans le rouge, c’est surtout que les intervenants commençaient à se sentir oppressés par l’inflation, craignaient que l’an prochain les banques centrales viennent monter les taux – ce qui est assez fou, sachant qu’en général nous sommes incapables d’avoir une vision plus longue que les 12 prochaines minutes – cette capacité soudaine à avoir peur pour l’an prochain semblait tout bonnement sidérante. Toujours est-il que si vous prononciez le mot inflation sur un trading floor hier, les serrages de dents et les crispations des épaules étaient imperceptibles et c’est ce qui envoyait les principaux indices dans le rouge. Si l’on était vraiment complètement honnête, on pourrait aussi dire que le fait que le COVID refasse surface en première page dans les médias, ne rassurait personne. Les méthodes dignes des régimes totalitaires mis en place par les gouvernements allemands et autrichiens ne rassuraient personne et inquiétait un peu sur le risque de reconfinement à l’horizon des fêtes de fin d’année. La résurgence du virus et le terme quatrième ou cinquième vague largement utilisé dans les médias n’aidait pas à passer une journée décontractée.

Le COVID est donc de retour dans les médias financiers et, même si par moment cela nous crispe un poil, il faut tout de même reconnaître que les marchés résistent bien. Aux USA on s’en fout même carrément. Il faut dire que les chiffres de par là-bas sont plutôt maitrisés avec des infections en hausse, mais le nombre de morts qui n’est pas aussi inquiétant qu’il ne l’était l’an passé à la même période. Tout ça grâce au vaccin miracle qui, selon Fauci, sera aussi disponible pour les bébés et les tout petits enfants dès la première moitié de l’année 2022. Au passage, on notera aussi une interview de Bourla dans le Barron’s – le patron de Pfizer estime que sa société est clairement sous-évaluée. Forcément, faut payer l’hélicoptère pour mettre sur le Yacht qu’il a acheté cette année.

Les bonnes nouvelles de Wall Street tirent les indices

Mais si en Europe on parlait COVID et Inflation, aux USA on parlait bons chiffres du trimestre et prises de profits sur les voitures électriques. Et il faut dire que quand les chiffres sont bons, on ne fait pas dans la dentelle à New York. Nvidia explosait de 8% pour terminer au plus haut de tous les temps. Macy’s – dont tout le monde se fout le reste de l’année – a publié des chiffres canon et rentrent dans la période où ils font encore plus de fric, le titre a explosé de 21% pour fêter ça. Et c’est d’ailleurs ça qui est étonnant en ce moment dans les marchés.

C’est la violence des mouvements. On a l’impression que la moindre nouvelle est amplifiée et que dans le sillage de l’excellente nouvelle, tout le monde se rue en même temps sur le même titre. C’était flagrant hier sur Nvidia et sur Macy’s. Mais dans l’autre sens, c’est pas mal aussi, puisque les prises de profits sur les fabricants de voitures électriques continuent, Rivian perdait 15%, Lucid 10%, Fisker 6% et Sono Motors – les panneaux solaires à 4 roues, plongeaient de 23%. Quant à Tesla, l’action ne faisait rien et pour une fois on ne parlait pas de Musk. On notera encore qu’Alibaba a complètement foiré son trimestre et que l’on craignait encore l’ingérance du gouvernement dans leurs affaires et le titre perdait 11%.

Mais malgré tout cela, ce qu’il faudra retenir hier, c’est que les indices américains terminaient quand même au plus haut de tous les temps. Sauf le Dow Jones. Pendant que l’on parle confinement et inflation en Europe, les USA semblent sur une autre planète et tout cela grâce à la techno qui semble être le remède contre toutes les crises et toutes les dépressions de marché. On signalera encore que Ford a signé un deal avec GlobalFoundries pour essayer d’obtenir plus facilement les composants électroniques qu’ils ont besoin pour leurs voitures et qu’Apple terminait en boulet de canon parce que l’on parle d’un retour du serpent de mer, d’un retour de l’Apple Car…En même temps, le titre est tellement en retard par rapport au reste que si eux commencent à pédaler à la hausse, on peut effectivement commencer à croire que nous aurons bien une hausse de 19% du Nasdaq en 2022 comme le prévoyait le broker Wedbush hier. Sans compter que Cathie Wood, qui est très très active en ce moment dans les médias, enfonçait le clou sur le Bull Market, estimant que nous étions dans un marché « rare » et que tant qu’il n’y a pas de récession, nous allons continuer à monter, monter, monter, monter…et monter encore.

Et l’Asie

Ce matin en Asie, le marché est partagé. Hong-Kong se vautre et les deux autres sont en hausse d’un demi-pourcent, mais c’est plus les « headlines » qui me frappent. Ce matin j’ai eu la joie de tomber sur un article comme je les aime. Un article qui ne dit rien et qui justifie tout. Non parce que vous comprenez, si ce matin les marchés sont partagés en Asie c’est que – selon les médias – les intervenants sont en train de se concentrer sur l’inflation et cesser des s’intéresser aux chiffres du trimestre et c’est pour ça que les marchés hésitent. Donc si je résume, l’activité du matin est un peu perturbée parce que les gars ils doivent réfléchir à deux choses en même temps et que c’est la panique dans leurs synapses. On va donc attendre que ça passe, filer du lexomil à tout le monde et tout devrait être rentré dans l’ordre lundi prochain.

En ce qui concerne la crypto, c’est à nouveau le bain de sang ce matin. Il semblerait qu’il n’y a rien de fondamental, mais comme la plupart des « supports-qui-ne-devaient-pas-lâcher » ont lâché, c’est la débandade générale. Ajoutez à cela le fait que tout le petit monde de la crypto s’était mis en condition sur le principe que ça ne ferait plus que monter d’ici Noël et que le soudain repli fait péter les investissements de tous ceux qui étaient en « levier » et vous avez le grand nettoyage qui est en place. Le Bitcoin a enfoncé la moyenne mobile des 50 jours sans forcer et pourrait même aller chercher le support de la tendance haussière qui passe par les 52’000. Quant à l’Ether qui doit prendre 300% d’ici la fin de l’année, il est aussi en train de défoncer la moyenne mobile des 50 jours alors que le site Investing.com parle déjà de KRACH dans les crpyto-monnaies… La bonne nouvelle c’est que si l’Ether baisse encore un peu, il aura un potentiel de hausse de 350% à la place de 300%… et ce pour la fin de l’année. Pour le reste, c’est Waterloo-morne-plaine sur l’or et le pétrole, parce qu’on ne peut pas être partout et gérer l’inflation, la fin des chiffres du trimestre, le krach des cryptos ET en plus l’or et le pétrole.

Nouvelles neuves

Dans les nouvelles du jour, Biden veut boycotter la Chine en 2022. Mais par contre les sportifs pourront quand même aller faire du sport aux JO. On voit bien que les discussions et les grands sourires de l’autre jour avec Xi auront été hyper-utiles. Manquerait plus que Macron envahisse la Russie pour mettre un peu plus de tensions politiques dans ce bas monde. Il faudra aussi noter qu’après la COP26 et les 400 guignols qui sont venus en jet privé en Ecosse aient été incapables de faire la moindre promesse ou le moindre acte efficace pour la planète, si ce n’est de se passer la pommade dans le dos en se faisant des compliments. La forêt amazonienne est en train de boucler la plus grande déforestation de ces dernières années. C’est tout de même assez rigolo, parce que pendant que les mecs se baladent en Ecosse à la COP 26 en invitant Bezos comme guest star avec sa fusée qui ne pollue pas, en Amazonie ils ont redoublé d’efforts avec la tronçonneuse. Pas sûr que d’ici la COP27 il y aura encore des arbres dans la région.

Autrement XPeng lance de nouveaux SUV électriques sur le marché international, Ford veut augmenter massivement sa production de voitures électriques et personne ne veut m’expliquer comment on va charger tout ça ces prochaines années alors que l’on ne sait même pas si on pourra se chauffer à l’électrique dans trois ans. Il y a aussi un nouveau rapport de l’ONU qui estime que l’augmentation des coût de transports pourrait faire monter les prix de 10% sur certains biens de consommation et Standard & Poors qui estime qu’Evergrande, c’est foutu. Ça j’aurais pu le dire aussi…

Chiffres du jour

Côté chiffres du jour, ça sera très mince aujourd’hui, les ventes de détail en Angleterre, Lagarde qui parlera comme tous les deux jours et les permis de construire aux USA. On a l’impression que l’on commence déjà à se préparer pour la semaine prochaine. Oui, parce que la semaine prochaine c’est Thanksgiving et aux USA on est donc en mode ralenti puisque la plupart des new-yorkais vont prendre l’avion pour aller manger dans la famille et buter la dinde dès mercredi et cela risque de considérablement calmer le marché. Marché qui est déjà très calme.

Pour le moment les futures sont en hausse de 0.35% et tout semble pointer en direction d’un nouveau record hebdomadaire. Nous sommes vendredi et ce soir c’est le week-end. Moi je vais tester une voiture électrique pendant les deux prochaines semaines et je ne vous dis même pas comment je suis excité.

Très bon week-end à tous et à lundi !

Thomas Veillet

Investir.ch

« La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler ! »

Coluche

 

L’article Inflation, infections, records d’altitude et KRACH sur les Cryptos !!!! houhou… est apparu en premier sur investir.ch.