L’Audio du 7 janvier 2021

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-7-janvier-2021.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Essayons de décortiquer

Avant que les « redenecks » supporters de Trump décident de monter à l’assaut du Capitole, les marchés étaient tout d’abord obsédés par cette élection en Géorgie. Tout d’abord on s’inquiétait de savoir ce qui allait se passer en cas de victoire de l’un ou l’autre des deux camps. Hier matin on ne savait pas trop, mais en fin de journée lorsque l’on a su que les Démocrates allaient gagner, les marchés se sont dit que c’était trop cool, parce que Biden allait pouvoir mettre en place son agenda plus vite et mieux parce qu’aucun Républicain ne lui mettrait les bâtons dans les roues.

Il allait pouvoir mettre en place un TROISIÈME stimulus qui allait être encore mieux que les deux premiers, l’Américain moyen se demandant même ce qu’il allait faire de ce nouveau chèque. Une fois qu’il aurait remboursé ses 6 mois de loyer en retard, soldé les débits de ses 38 cartes des crédits et remboursé son prêt étudiant qu’il avait pris il y a 34 ans en arrière quand il allait encore à l’Université. Il y avait bien sûr le fait que L’ADORABLE JOE allait aussi claquer des montants hallucinants dans les infrastructures, libérer le cannabis et faire passer les USA au solaire – plein de trucs géniaux que l’on avait déjà trouvé géniaux lors des élections du mois de novembre – mais comme en ce moment, à Wall Street on aime bien se faire mousser avec des choses avec lesquelles on s’était déjà fait mousser 32 fois avant, c’était juste ce qu’il nous fallait pour pousser les marchés en hausse et trouver que l’on vivait dans un époque formidable. À crédit, mais une époque formidable quand même.

Et les impôts alors ?

Alors oui, bien sûr, Biden va aussi augmenter les impôts, mais ça on s’en fout, parce que ça sera plus tard et que, d’ici-là on aurait fait tellement de pognon avec l’économie que ça nous fera presque plaisir de payer des impôts. Et puis d’ailleurs comme à Wall Street on est quand même des « monstres professionnels », on a vendu tout le secteur techno A.K.A : le Nasdaq, parce que tout le monde sait que c’est eux qui vont prendre en premier sur les impôts et qu’en plus Biden allait resserrer les boulons sur tout ce qui est « internet » – oui, parce que lui, en tant que contemporain de Gutenberg – inventeur de l’imprimerie – il reste quand même un peu vieux jeu.

Dans cette histoire d’élections en Géorgie, je ne peux quand même pas m’empêcher de penser que l’on en a retiré que le bon et que l’on a refusé de voir ce qui était « négatif » – ce qui est très tendance en ce moment dans les marchés financiers. D’ailleurs je suis persuadé que si les Républicains avaient gagné les deux sièges du Sénat, on serait monté pareil, parce que Biden ne pourrait pas monter les impôts et ça aurait été très chouette. En fait à Wall Street hier, c’était un peu comme si t’avais pris la voiture de Retour vers le Futur et que t’avais déjà les numéros du loto des 28 prochaines années : tu gagnes à tous les coups.

L’Europe en folie

En dehors du fait que le Dow Jones termine au plus haut de tous les temps, que le Nasdaq se faisait un poil taper sur le groin parce qu’ils allaient s’en prendre plein les dents sur les impôts et sur internet, l’Europe était au bord l’emballement parce que, je cite : « les marchés s’enthousiasmait de la victoire démocrate en Géorgie ». Je crois que l’Europe n’a pas encore compris que l’on parle d’une victoire du parti Démocrate dans l’ETAT AMERICAIN de GEORGIE, et pas la victoire de LA DEMOCRATIE en Géorgie à 1500 kilomètres au Nord de Baghdad.

Enfin, peu importe, c’est le résultat qui compte, ça fait bien longtemps que l’on n’est plus connecté à la réalité de toutes façons. Et puis, pendant que l’Allemagne prenait 1.8%, la France 1.1%, l’Italie 2.4% et que l’Espagne s’envolait de 3.2%, l’Angleterre faisait encore mieux et bondissait de 3.5% – mais eux ça n’était pas à cause de la Géorgie, mais plus à cause du pétrole qui pulvérisait les 50$ et qui faisait remonter des boîtes comme BP, parce que finalement on va quand même faire du pognon dans le monde détesté et haï de l’or noir – quand on pense que tout cet argent pourrait être investi massivement dans Tesla qui est en train de sauver le monde à elle seule, c’est un peu dérangeant quand même.

Et puis Jamiroquai est arrivé

Et puis, pendant que l’on se frottait les mains parce que dès la prise de pouvoir de Biden, l’économie allait repartir comme elle était repartie après la guerre 39-45, mais en mieux et surtout : plus vite. Alors que les politiciens américains se préparait à canoniser Biden comme Président – des militants ont envahi le Capitole et se sont fait des selfies sur le perchoir. En voyant ce qui se passait au Capitole, on aurait pu (LOGIQUEMENT) penser que Wall Street allait se faire déglinguer parce que ça ressemblait quand même un tout petit peu à un coup d’état et que c’était proprement hallucinant de voir Trump plus ou moins encourager ses partisans à tout péter.

MAIS EN FAIT NON. Wall Street a mis son plus beau sourire sur CNBC et a déclaré officiellement :

« WE DON’T GIVE A FUCK »

Les experts à Wall Street se sont donc empressés de déclarer que « ça n’était pas une surprise » et que « ça ne changerait rien politiquement » et qu’à la fin c’est les bulls qui gagnent. Probablement en référence à l’idiot du village déguisé en Sitting Bull qui est passé en boucle sur CNN. En gros, c’est un peu comme si demain les Gilets Jaunes prenaient d’assaut l’Elysée, se rejouaient la Révolution Française avec la guillotine et les piques en bois et que le soir à la Télé, Laurent Delahousse disait que « ça n’est pas grave, parce que Bernard Arnault est en sécurité que les lignes de production des sacs en plastique de Louis Vuitton fonctionnent toujours ». Ou pire encore, Guy Parmelin qui obligerait le vin vaudois à devenir l’image de la Suisse à l’étranger. (je rigole, j’ai même passé la soirée à Lausanne hier soir)…

L’Asie salue la victoire du Messie et de ses amis

Bref, j’ai un tout petit peu l’impression que l’on marche sur la tête et que l’on a un tout petit peu perdu le sens des réalités, mais ça n’est que mon opinion et je peux me tromper. Toujours est-il que ce matin, Tokyo prend 1.5% pour fêter la victoire de la Démocratie en Géorgie, tout comme Shanghai qui salue le fait que Jack Ma est toujours porté disparu et qui démontre que l’on ne fâche pas impunément la Démocratie Chinoise qui prouve encore sa nouvelle définition, à savoir : « si t’es pas d’accord avec la Démocratie, on te pète la gueule et on mange ton chien ». La Chine est donc en hausse de 0.35%, pendant que Hong Kong baisse de 0.35% pour exprimer le fait qu’eux, savent ce que c’est une émeute.

L’or se replie un peu à 1918$. L’argent campe à 27$ et le pétrole casse donc les 51$ pour continuer à fêter le fait que l’Arabie va Saoudite se mettre à la production de boules à neige avec de la vraie neige dedans à la place du pétrole. Pendant ce temps, comme d’habitude, le Bitcoin prend ses 10% journaliers pendant que le 20 Minutes fait des articles sur ces nouveaux riches qui ont fait du fric facile et que s’ils vendaient tous leurs bitcoins là tout de suite, ils pourraient prendre leur retraite et ne plus travailler, mais ils ne vont pas le faire, parce que d’abord ils veulent faire un take-over sur Amazon et pour avoir assez d’argent, il faut encore attendre 3-4 semaines. Le Bitcoin est à 37’000$. Ah non, 37’500$. Ah non, 37’350$… Rhaaaa, mais ça bouge tout le temps alors !!!!

Les nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour qui nous intéresse, il y a les supporters de Trump qui envahissent le Capitole, mais c’est pas grave et le fait que les Démocrates aient gagné en Géorgie et ça c’est magique. Ça devrait peut-être même permettre de résoudre le problème de la faim dans le monde et de trouver encore un vaccin de plus contre le COVID. D’ailleurs Moderna a eu son approval en Europe et en France, en plus du vaccin de Pfizer, Mauricette pourra AUSSI recevoir celui de Moderna.

Et on dit merci qui ??? Merci Joe Biden.

Autrement dans les nouvelles dont on se fout totalement, hier il y a eu les Minutes du FOMC Meeting, mais tout le monde s’en fichait éperdument, il y avait la Saison 1 des Rednecks à Washington sur CNN. Et puis les chiffres du COVID sont toujours au top, mais là aussi, qui s’en préoccupe avec tous ces vaccins qui arrivent et ces stimulus qui pleuvent ???

Les chiffres du jour

Dans les chiffres du jour, on aura droit au bilan médical des gars qui se sont fait tirer dessus à Washington hier et au nombre de soldats de la garde nationale déployés dans la capitale, mais il y aura aussi les Retail Sales en Suisse, les Factory Orders en Allemagne, des CPI’s un peu partout en Europe, le bulletin économique de la BCE, la BCE qui va parler histoire de nous montrer ce qu’est la dépression en la personne de Christine Lagarde, puis aux States il y aura la formation d’un nouveau gouvernement, une fois qu’ils auront pris d’assaut la Maison Blanche, mais aussi les Jobless Claims et l’ISM non-Manufacturier, mais il n’est pas exclu que l’on s’en foute comme de l’an quarante, sachant qu’il y a une révolution à mener et Biden à canoniser pour avoir bientôt sauvé le monde et surtout Wall Street.

Il me reste à vous souhaiter une très belle journée et je voudrais vous rassurer, ce que vous avez vu hier à la télé, c’était bien sur CNN et ça n’était pas la nouvelle série à la mode sur Netflix.

Belle journée et à demain !

Thomas Veillet

Investir.ch

“The duty of a patriot is to protect his country from its government.”

– Edward Abbey

 

L’article Jamiroquai au Capitole et le Bull(e) Market qui ne bouge pas une oreille, ni une corne est apparu en premier sur investir.ch.