L’Audio du 11 novembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-11-novembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

 

Growth vs Value

Je ne vais pas relire mes 253 dernières chroniques, mais je crois qu’il y a quelques temps, j’avais déjà mentionné le fait qu’après chaque élection présidentielle, il y avait 6 à 12 mois de surperformance des « values stocks » contre les titres de croissance. J’en suis presque certain. En tous les cas, depuis l’annonce de Pfizer et BioNTech, on a pris les statistiques au sérieux (pour une fois) et entre lundi midi et ce matin, tout le monde a peaufiné son discours sur la « mère de toutes les rotations », on a avait déjà tenté le coup il y a quelques semaines, mais ça s’était rapidement calmé pour je-ne-sais-plus-quelle-raison, probablement parce que Tesla avait vendu trois voitures de plus que prévu, dont une avec un toit ouvrant et une licorne en guise d’icône gps, mais cette fois c’est pas pareil.

Pas pareil, tout d’abord parce que c’est différent et ensuite on a vraiment un nouveau Président Elu – mais pas confirmé – et que du coup, faut vraiment aller sur les VALUES STOCKS. C’est vite vu, on ne parle que de ça et c’est limite un « coup sûr ». En tous les cas, le Nasdaq se fait taper dessus dans tous les sens depuis 48 heures – à croire que le vaccin ne sera pas fourni dans la Silicon Valley et que soudainement, Amazon, Apple, Facebook, Google et Microsoft sont devenus de gros veaux sans espoir de croissance aucune, d’ailleurs qui aurait vraiment envie de s’acheter un Smartphone de nos jours, c’est tellement surfait. Et qui aurait besoin de Cloud ou de commander ses cadeaux de Noël en ligne alors que les confinements vont se prolonger ? Personne. Tout cela est tellement « 2020 » – alors que nous, dans la finance on voit déjà 2021, des gens qui se promènent dans la rue sans masque, qui mangent sur les terrasses des restaurants qui n’ont pas fait faillite à cause du confinement et qui consomment des trucs de base – des trucs vendus par des boîtes qui sont dans le business de base, pas de croissance. Ne cherchez pas pourquoi hier l’Europe montait encore, pourquoi le S&P se trainait et pourquoi le Nasdaq baissait pendant que le pétrole explosait, c’est simplement à cause de la mère de toutes les rotations de secteurs – celle qui s’est déclenchée lundi à midi quand Pfizer a dit qu’ils pouvaient sauver le monde avec leur vaccin – enfin, le monde, on va commencer par les States déjà, puisqu’apparemment, la seule chose de certaine dans ce vaccin, c’est que c’est là-bas que la distribution va commencer. Ça tombe bien, parce que depuis le début du mois de novembre il y a déjà eu 1 millions d’Américains qui ont été contaminés au COVID et on n’est que le 11 et on n’a pas encore testé ceux qui sont descendus dans la rue pour fêter l’arrivée de Biden descendu du ciel.

Rotation c’est son nom

La journée d’hier est donc résumée assez facilement puisque comme on a entamé cette rotation évidente que tout le monde connaît et que tout le monde avait vu venir, on applique la théorie. Alors vous me direz : « comment je fais pour savoir si c’est un titre à la mode ou une techno out of fashion clairement surévaluée ? », eh bien la réponse est contenue dans la question : Tout ce qui se traîne au fond du bac depuis le rebond du mois de mars : c’est ce qui redevient populaire et tout ce qui a cartonné depuis le mois de mars ; c’est de la daube. Je suis un peu réducteur et je schématise avec mon ironie habituelle – ceci n’est pas un cours d’investissement (salut amical à la FINMA et à l’AMF) – mais disons que c’est pas loin d’être vrai. Quoi qu’il en soit, on ne parle plus du COVID, à peine de Biden, mais on se jette sur la thématique croissance/value et argumentant que l’arrivée du « VACCIN » va changer la face du monde et la face de l’investissement. Enfin, jusqu’à la prochaine fois en tous les cas.

Ce matin l’Asie est dans la même thématique – enfin, le Japon surtout, puisque le Nikkei est en hausse de 1.7% et que l’on parle – là-bas aussi – de rotation de secteurs. Par contre la Chine et sa succursale, Hong Kong, ne font strictement rien. Ils sont ouverts, mais ils ne font strictement rien. L’or, quand à lui, il est reste planté sous les 1900 et se traite à 1870$ – par contre le pétrole est devenu à la mode depuis que l’on sait que grâce à Pfizer et BioNTech, on va pouvoir ressortir et consommer du pétrole, pour ceux qui ne roulent pas en voiture électrique, sans compter les avions et les bateaux, ça va être tellement facile, sans compter qu’il n’y aura bientôt plus de pétrole et que la raréfaction va faire monter sa valeur et à la fin, c’est l’Arabie Saoudite et sa démocratie qui gagne. Là tout de suite le baril frôle les 42$. Là où il ne devait pas être si Biden était élu.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, il y a plein d’articles un peu partout qui expliquent « ce qui va changer » une fois que tout le monde aura le vaccin – bien que l’on n’en sache toujours pas plus au niveau du vaccin, mais tout le monde à une opinion quand même. Autrement Biden estime que le fait que Trump refuse de concéder sa défaite « est embarrassant », en même temps Trump est embarrassant depuis 4 ans, c’est pas qu’il allait changer en dix jours. Et puis on parle aussi un peu de l’IPO de Ant – même si je sais que c’est pas la mode de parler des technos et que parler des titres individuels alors que l’on a des changements plus globaux à aborder – le vaccin et la rotation de secteur par exemple – est un peu délicat, on notera quand même que les autorités chinoises tentent de bloquer un éventuel monopole de Ant, ce qui pourrait – du même coup – dévaloriser massivement l’IPO de la Fintech Chinoise. On parle même de 150 milliards de pertes en terme de valorisation – incroyable, pas encore traité en bourse et déjà victime d’un krach.

Pffffffouyaaaa, ça fait bizarre de parler d’autre chose que du COVID, du Vaccin et de l’élection de la Maison de Retraite qui se trouve être Blache. J’ai plus l’habitude. On notera aussi que l’Union Européenne accuse Amazon d’avoir violé les lois antitrust. C’est une toute grande nouveauté que l’Union Européenne nous sort là tout de suite. Ils ont dû reprendre les documents d’Apple et Microsoft et changer l’entête pour essayer de choper quelques milliards à Jeff Bezos, histoire de payer les mecs qui brassent de l’air dans leurs hémicycles – quand ils y viennent. Pas sûr que ça change le mode de vie et de fonctionner d’Amazon – en même temps, c’est les seuls qui livrent encore dans les pays confinés si tu veux acheter autre chose que de la bouffe et pas en 15 jours.

Chiffres du jour

Côté chiffres du jour, ce n’est pas terrible. Il faudra noter les inventaires pétroliers et le discours de Lagarde – on ne sait jamais, elle peut nous sortir un « whatever it takes » par réflexe et ça pourrait changer la face du monde – enfin, de l’Europe surtout. Et pour le reste, c’est nul. Mais c’est aussi Veteran’s Day aux USA, les marchés seront ouverts mais ça devrait être relativement calme et comme en plus en France c’est l’Armistice et que tout est fermé EN PLUS DU CONFINEMENT ce qui ne devrait pas changer grand-chose, le marché pourrait être un peu plus calme et profiter d’acheter des value stocks en crachant sur la tech. En tous les cas, pour le moment les futures sont légèrement en hausse et plus rien ne peut nous arriver, entre Biden l’homme lumière et le vaccin, nous n’avons plus que de la hausse devant nous.

Passez une très belle journée et à demain.

Morningbull Live

Thomas Veillet

Investir.ch

“War is God’s way of teaching Americans geography.”

– Ambrose Bierce

L’article La mère de toute les rotations est apparu en premier sur investir.ch.