L’Audio du 18 février 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-18-fevrier-2019.m4a

J’ai bien tout vérifié, j’ai bien cherché partout, mais on NE MONTE QUE parce que Américains et les Chinois vont trouver un accord, c’est sûr.

Alors oui, il faut reconnaître qu’il y a peut-être deux ou trois autres choses qui font que le marché monte. Le fait que Coeuré (l’autre Draghi) a laissé entendre que vu les conditions économiques, la BCE pourrait éventuellement peut-être donner un coup de main pour soutenir l’économie locale.

Ne vous emballez pas, ils ne vont pas vous donner du pognon en direct, ils vont passer directement par les banques et c’est encore elles qui vont ressortir vainqueur de l’histoire. D’ailleurs c’est elles qui montaient sur l’annonce de Coeuré. D’ailleurs on a l’impression que le seul truc qui pourrait éventuellement sortir l’Europe de la panade dans laquelle elle est, c’est de ressortir un bon vieux QE de « comme avant »…

Magic Trump

Autrement y a Trump qui est d’accord pour signer ce que les Démocrates ont proposé pour le mur, mais il va quand même déclarer l’urgence nationale contre l’envahisseur mexicain. Globalement, je ne vois pas ce que ça pourrait changer à la photo finish, mais ça a bien plus au marché. Tout comme les chiffres de l’Université du Michigan qui montrait un rebond NET de la confiance du consommateur.

Quand on sait de quelle façon ces chiffres sont obtenus, on peut doucement rigoler et se gausser au sujet de la fiabilité de ces trucs, mais encore une fois, ça a fait plaisir au marché.

Si l’on revient rapidement sur les négociations entre les USA et la Chine. Je dis rapidement parce que vous en conviendrez tous, ça devient franchement pénible de ne parler que de ça, alors que l’on ne sait pratiquement rien sur pas grand-chose.

Résumé des communiqués pour ne rien dire

Vendredi matin les USA ont néanmoins officiellement déclaré que :

– les discussions restent bloquées sur plusieurs points cruciaux.

Ce qui n’est pas une bonne nouvelle… MAIS…

– les discussions vont reprendre la semaine qui vient.

Ce qui considéré comme un signe que les deux parties ont envie de trouver une solution d’ici le 1er mars. Ce n’est pas ce qu’ils ont dit, mais c’est CE QUE LE MARCHÉ VEUT interpréter.

Formidable!

On s’accroche donc fermement au fait que les « deux parties » veulent trouver une solution. Ce qui, reconnaissons-le, serait pas mal. Non, parce que dans le cas où une des deux parties se lève de la table des négociations et décide d’envoyer des missiles sur l’autre à la place, je ne suis pas certain que l’optimisme exacerbé dans lequel nous sommes depuis des semaines durerait bien longtemps.

Mais heureusement, le marché ne monte pas que sur ça. Le marché monte aussi parce que la Maison Blanche a déclaré que les discussions étaient « détaillées et intensives, ce qui mène à des progrès entre les deux parties »…

Encore une déclaration qui a pratiquement déclenché un orgasme économique dans le marché. Sans compter que les Chinois ont laissé entendre qu’ils voulaient acheter plein de semi-conducteurs aux Américains et que Xi-Jinping a déclaré que les discussions avaient achevé d’importants progrès.

Les mentalistes

Déclaration qui, selon un panel d’experts qui a appris a interpréter les mimiques faciales du Président Chinois et qui ont regardé tous les épisodes du « Mentaliste » sur TF1, laisse supposer que le gouvernement chinois veut en finir avec ces négociations avant le 2 mars.

C’est fou tout ce que l’on peut lire dans une phrase et deux clignements de paupières.

Bref, on n’a jamais été bullish comme ça depuis le 21 décembre. On se demande même ce qu’il a bien pu se passer depuis ce jour. Une chose est certaine, si l’on s’attache au vieil adage boursier fréquemment utilisé par les vendeurs de bulbes de tulipes en 1637 et par les Mineurs de Bitcoin et Nabilla en 2017, adage qui dit que « quand c’est évident, c’est évidemment faux », on est proche d’un retournement boursier massif à court terme.

Retournement boursier massif à court terme que l’on nomme « deux claques dans la figure ».

Trop beau pour être vrai

La fin de semaine aura donc été fantastique pour les marchés, plus l’Europe s’enfonce dans le marasme économique, plus elle monte et plus on a d’espoir sur les négociations, plus le reste du monde monte. Le Nasdaq est sorti de son Bear Market, la plupart des indices montrent des « signaux d’achats » en cassant la moyenne mobile des 200 jours à la hausse. L’indice des Semi-Conducteurs – souvent considéré comme indicateur avancé – s’envole à la hausse comme si Apple vendait encore des iPhones et Trump est le meilleur Président que les USA n’ont jamais eu, surtout au sujet de l’économie.

Le pétrole s’envole à 56$ et des poussières – comme prévu – serais-je tenté de dire et même l’or suit le mouvement. La question que l’on se pose c’est qu’est-ce que je ne dois pas ou ne peux pas acheter. Tout va bien, on a confiance en nous, l’économie va bien. Enfin, pas partout, mais là où elle ne va pas bien on va dire que les Chinois et les Américains vont nous sauver la mise. Ne nous prenons pas la tête, nous sommes chargés au Placebo et rien ne peut plus nous arriver.

Et ça continue encore et encore

Même le 21 décembre, c’était juste une erreur de calcul. Tout va bien on vous dit !!!! Même les spécialistes des vagues d’Elliott qui étaient à la télé y a 10 jours pour nous dire qu’on allait tous mourir ont été interné dans une prison à sécurité maximale et Roubini a été extradé à Guantanamo.

Ce matin l’Asie s’envole à la hausse parce que les deux parties (USA et Chine) ont annoncé vendredi qu’ils continuaient à négocier. Paf !!!! Facile la bourse, une petite annonce à deux balles comme quoi on continue à bosser et hop, le marché japonais est presque en hausse de 2% ce matin, tout comme la Chine alors que Hong Kong ne monte que de 1.5%.

Mais c’est pas tout

Et puis les nouvelles fabuleuses continuent, puisque vendredi les Américains et les Chinois ont annoncé qu’ils continuaient les négociations….. Ah…. Zut… On l’avait déjà dit.

Bah, c’est pas grave, on va le redire, ça donnera un coup de fouet et puis surtout que lorsque ça sera signé et que tout ira bien dans le meilleurs des mondes et que la Chine et les USA vont fusionner leurs équipes sportives, échanger leurs codes nucléaires respectifs et introduire la viande de chien dans les McDonald’s, le marché ne s’arrêtera plus jamais de monter et tout le monde pourra gagner en bourse à tous les coups.

Nobel de la paix ET Nobel d’économie

Du coup on se demande même si Xi Jinping et Trump ne devraient pas être nommés pour le prix Nobel de la Paix, mais aussi celui d’Économie. Et sans rire, un journal japonais laisse entendre que le Premier Ministre Japonais, Abe, pourrait nominer Trump pour le prix Nobel de la Paix.

En gros, tu deviens Président US, tu fais la guerre un peu partout dans le monde, mais par défaut, tu reçois le Prix Nobel. C’est comme en France, tu te fais inculper pour abus de biens sociaux, tu trempes dans les emplois fictifs et tu as un casier judiciaire et on te nommes au Conseil Constitutionnel ou comme numéro deux de la Banque de France.

C’est mince

Dans les nouvelles du jour, c’est pathétiquement pauvre. On apprend que le fabuleux Prince MBS, chef de l’Arabie Saoudite dément son intention d’acheter Manchester United. Il y aurait pourtant un truc à jouer niveau motivation des joueurs ; ils ne gagnent pas, tu les envoies à l’ambassade d’Istanbul, ça devrait les calmer.

Le Barron’s fait sa première page avec le thème de la Marijuana, mais estime qu’il faut en avoir fumé un sacré paquet pour investir là dedans et pour le reste, les USA sont fermés aujourd’hui puisque c’est le President Day, un jour férié pour célébrer les Présidents Américains.

Happy Birthday Mister President

Programmé pour tomber le troisième lundi de février, pour tomber pile entre l’anniversaire de George Washington (22 février) et celui d’Abraham Lincoln (12 février). Ce n’est pas que cela va nous changer la vie, mais disons que quand les Américains ne sont pas au bureau, les places boursières mondiales sont toujours plus calmes. Sans compter que les genevois aussi sont en vacances. Autant dire que le volume sera misérable.

La semaine sera chargée en chiffres économiques, à commencer par les Minutes du FOMC Meeting mercredi, mais aussi un wagon de PMI’s et le ZEW en Allemagne, histoire de voir si un miracle s’est produit en Europe. Pour le reste, il y a les négociations.

Que votre lundi soit bon, que votre semaine aussi et on se retrouve demain.

Thomas Veillet
Investir.ch

« Reality continues to ruin my life. » – Bill Watterson

L’article La pilule magique est apparu en premier sur investir.ch.