L’Audio du 5 novembre 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-5-novembre-2019.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Des records, toujours des records

La semaine a commencé sur les chapeaux de roues et plus rien ne semble pouvoir arrêter le marché, hier les marchés européens ont terminé au plus haut depuis plus de 18 mois, le DAX est en train de toucher le « double top » construit entre mai juin 2018 – niveau que nous n’avions pas revu depuis. Le CAC40 n’avait plus été aussi haut depuis le 5 novembre 2007 – une autre époque que l’on ne pensait plus revoir avant d’avoir colonisé la planète Mars. Et pendant ce temps, les Américains pulvérisent des records d’altitude.

Le S&P500 continue sa marche en avant, tout comme le SOX, le Nasdaq 100 et le Nasdaq Composite, ils terminent tous les 4 au plus haut de tous les temps. Et puis, non content de battre des records de ce côté, voici que le Dow Jones s’y met aussi. À 27462, l’indice historique n’avait jamais été aussi haut de son histoire. Sans parler de record, on peut également aborder le sujet du Dow Jones Transportation. Cet indice qui nous avait offert une Death Cross il y a deux semaines, faisant flipper tous les analystes techniques de la planète – puisque cet indice est un empêcheur de monter en rond, si lui va mal le reste ira mal – Eh bien le Dow Jones des Transports a tourné la veste en deux semaines et hier soir il nous offrait une magnifique Golden Cross… Soit exactement la figure inverse et qui couronne les records actuels avec brio.

Le Trade Deal

Hier c’était donc la fête au village pour tout le monde – sauf pour Under Armour qui s’est donc pris 18% dans les chevilles après avoir été mis sous enquête par le gouvernement pour des sombres histoires de comptabilité peu claire. Mais pour le reste, c’était « prosper youplà boum » et tout le monde se goinfrait de bonnes nouvelles en provenance du Trade Deal. AAAAAhhhhhhh, le Trade Deal, la machine magique qui permet de répéter les mêmes choses encore et encore, et de monter quand même.

Oui, parce que tout BULL que je suis, j’arrive quand même à réfléchir et à me rendre compte que certains ont tout de même parfois une attitude qui frise la lobotomisation. Tenez, je prends l’exemple de vendredi : Lighthizer et Liu se parlent, ils annoncent que tout se passe bien et que l’accord devrait pouvoir être signé prochainement et que globalement ils sont contents. Le marché ne fait ni une, ni deux et bondissait de joie pour fêter ça en terminant au plus haut de tous les temps.

Hier, Wilbur Ross, le Secrétaire du Commerce, est interviewé. Durant l’émission il lâche que « les négociations se passent bien et que la première partie du Trade Deal pourrait être signé durant ce mois » – donc en gros la même chose que Lighthizer et Liu ont dit vendredi et le marché réagit comme si c’était une nouvelle neuve et un truc qu’on ne savait pas en se levant lundi matin.

Comme faire du neuf avec du vieux

Pour faire simple, ce marché est drogué aux news sur le Trade Deal et tu peux lui répéter la même nouvelle cuisinée différemment pendant 12 jours de suite, il montera à chaque fois comme si c’était TOUT NOUVEAU TOUT BEAU TOUT NEUF..

En conclusion, hier le marché est monté parce qu’on était content d’entendre la version remasteurisée de ce qui avait été dit vendredi dernier et en milieu de semaine dernière et encore quelques jours avant. Oyez, oyez, bonnes gens, le Trade Deal se passe bien et si vous n’avez pas compris, on vous le redira demain !!! ça vous évitera de penser à la destitution de Donald Trump.

L’Asie en mode « ctrl c – ctrl v »

Ce matin c’est pareil en Asie l’enthousiasme se trouve dans la répétition de la nouvelle sur le Trade Deal, ça nous suffit amplement pour pousser les trois indices locaux encore un peu plus haut. Le Japon est en hausse de près de 2% après son jour de congé, Hong Kong avance de 0.6% et la Chine continue sa cassure à la hausse (AUSSI) et prend encore 1%. Il est plus que probable que si la fin de l’année est euphorique aux USA, le marché chinois va se la jouer « rocket market ».

L’or est à 1508$ et ne sait pas ce qu’il se veut, quant au baril de pétrole, il tergiverse autour des 56.50$, se demandant s’il va breaker à la hausser ou pas. Vu l’arrivée de l’IPO d’Aramco, il me semble peu probable que les Saoudiens laissent baisser le pétrole – une petite cassure en direction des 60$ permettrait de – peut-être – mieux placer le papier, vu que bien du monde se pose des questions sur la valorisation de ce truc.

Les nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, le FT revient sur le fait que les Américains sont en train de se demander s’ils ne vont pas supprimer les tarifs douaniers sur 112 milliards de biens d’importation chinois – ceci pour montrer leur « bonne foi » dans les négociations. Autant dire que si cela se confirmait, ça nous RE-donnerait encore une occasion de monter sur la même nouvelle. Et puis, dans la foulée Xi Jinping a parlé hier pour dire qu’il pensait que le monde serait meilleur s’il n’y avait aucune barrière douanière, aucune taxe… On se croirait presque dans un conte de fées. Il y a trois mois, les mecs ils se lançaient des rouleaux de printemps et des burgers à la figure et ce matin, on est au pays des Bisounours.

Ceci mis à part, le patron de chez Rothschild, Monsieur Taupin, estime que les banques privées vont faire face à une crise sans précédent et que les taux négatifs sont un vrai putain de problème. Ça tombe bien, ce couillon de Jordan veut encore les baisser plus bas en Suisse. Chez McDo, la bouffe se refroidit de plus en plus vite, après le licenciement du CEO, voici que le responsable des RH’s se casse aussi. Les analystes commencent à craindre pour le prix de l’action. C’est vrai que moi, depuis que je sais que le CEO a eu une relation avec une de ses subordonnées, je ne vais plus au McDo, je boycott.

UBER creuse

Hier soir UBER a publié ses chiffres trimestriels. Ils sont dégueulasses et la perte se creuse encore un peu plus. Le titre était en baisse de près de 6% after close et cette après-midi, il devrait ouvrir au plus bas depuis l’IPO. En revanche, dans le thème des voitures, mais pas les mêmes voitures, Ferrari a publié des chiffres fantastiques et augmente ses prévisions pour 2020. Le titre se traite au plus haut de tous les temps.

On notera aussi les chiffres d’Occidental Petroleum après l’achat d’Anadarko, ce n’est pas l’euphorie, mais la société réduit sa dette sans cesse et ceci semble plaire au marché, le titre était en hausse de plus de 5% hier.

Les publications du jour

Dans les publications du jour, il y aura le chômage en Espagne, puis le Trade Balance aux USA ; mais aussi le PMI des services, les JOLTS et l’ISM Non Manufacturing. Pour les trimestriels, il n’y aura pas grand-chose d’excitant, mis à part Weight Watchers ou Allergan.

Pour le moment les future sont en hausse de 0.2% et si les Américains suppriment des taxes douanières, on va encore aller plus haut avec la même potion magique ! Passez une excellente journée et à demain !

Thomas Veillet

Investir.ch

“More money has been lost trying to anticipate and protect from corrections than actually in them.”

Peter Lynch

L’article La potion magique est apparu en premier sur investir.ch.