L’Audio du 12 août 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-12-aout-2019.m4a

Same player shoot again

La thématique est donc toujours la même. Le Président « tweete » un truc, nous le prenons pour argent comptant et ça court dans tous les sens. Vendredi dernier Donald Trump a donc laissé entendre qu’il n’irait même pas aux négociations de septembre avec les Chinois – à moins que la FED ait baissé les taux de 0.5% de plus – qu’il estimait que deal ou pas deal avec la Chine, ça rigolerait aux USA et que de toute façon ils sont les meilleurs.

Les analystes ont donc baissé les bras et n’attendent même plus un deal avec la Chine avant les présidentielles de 2020. Goldman Sachs a d’ailleurs profité de ce week-end pour réviser à la baisse les attentes sur le GDP américain – estimant que le ralentissement dû à la Trade War serait quand même plus important que prévu, amputant du même coup de 0.6% la croissance américaine.

Bullshit or not Bullshit ?

L’économiste de Goldman Sachs estime, dans son rapport, que l’impact sera plus grand que prévu et surtout que sur la dernière vague de tarifs imposée par Trump, il ne reviendra pas en arrière. Prendre des paris sur les dires du Président, il faut oser, autant tout mettre sur le 12 à la roulette.

Néanmoins, il est intéressant de voir que sur le desk économie de Goldman Sachs ils sont super-prudents, alors que les objectifs sur le S&P500 ont été révisé à la hausse il n’y a pas si longtemps.

Personne ne parle de Hong Kong

Alors que tout le monde a les yeux fixés sur le compte Twitter de Trump, personne ne semble se soucier du fait qu’Hong Kong est au bord de recréer la version 2019 de Tien an Men, il suffit juste que l’armée chinoise passe la frontière et mate la révolution à grand-coup de tanks – pas sûr que ça renforce la stabilité des marchés boursiers locaux. Le sujet reste en suspend pour le moment, mais si Trump parvenait à ne pas l’ouvrir pendant plus de deux jours, il est possible que l’on trouve un peu de temps pour s’y intéresser.

Une semaine qui commence nulle part

Ce matin les future sont indiqués légèrement en hausse, mais le fait que nous ne dépendions que d’une seule chose : les tweets de Trump – ne rassure personne et indique clairement que tout peut arriver à tout moment.

L’Asie ne fait pas grand-chose. On notera que le Japon est fermé aujourd’hui, la Chine est en hausse de 0.7% et Hong Kong ne fait rien, si ce n’est que les titres de Cathay Pacific se font déglinguer parce que la Chine a demandé à la compagnie de suspendre tous les employés qui participent aux manifestations. Heureusement qu’il n’y a pas d’ingérence.

L’or brille toujours

Même s’il est moins fort que la semaine dernière, le métal jaune est toujours en forme et montre clairement son intention d’aller plus haut. Les plus optimistes diront 1850$ et les plus conservateurs diront 1750$. Mais dans les deux cas, il y a encore un bout de chemin à faire. Actuellement l’or est à 1507$.

Sur le pétrole, pas grand-chose à signaler. Les angoisses sont toujours présentes, on a peur que la consommation diminue et que les stocks augmentent, mais cela reste de la spéculation. Techniquement le pétrole est toujours sur son trend ascendant et ça ne va pas si mal que ça. Ce matin nous sommes à 54.34$.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, on parle des licenciements dans le monde de la banque d’investissement, on approche les 30’000 pour cette année et c’est les Trading Desks qui sont le plus touchés. Deutsche Bank est responsable de plus de la moitié du comptage. Autrement on parle de Hong Kong, de la théorie du complot dans la mort de Jeffrey Epstein, de Goldman Sachs qui coupe ses prévisions, de la Chine qui fixe le prix du Yuan et de l’ancien aide de la comm de Trump – qui a quand même tenu 11 jours à son poste – qui lave son linge sale sur les chaînes de télé et de Trump qui le démolit sur Twitter.

Bref, comme vous le voyez, que des choses très intéressantes ce matin.

Les chiffres du jour

Pour ce qui est des chiffres du jour, nous attendons… euh… Rien. Par contre sur les trimestriels il y a encore un peu de vie, même si tout le monde semble s’en foutre royalement. Aujourd’hui il y aura Barrick Gold et Tencent.

Autrement, que vous dire d’autre ? Ah oui, connectez-vous sur Twitter et suivez @realDonaldTrump, ça vous coûtera moins cher qu’un abonnement Bloomberg et le résultat devrait être le même.

Au chapitre « promotion », si vous lisez l’article de Robeco, vous verrez qu’ils font la promotion de leur plateforme de formation en ligne pace que c’est devenu vachement tendance de se former sur le web. Faut bien vivre avec son époque. Dans tous les cas, je trouve que c’est une initiative intéressante et si vous vous ennuyez au bureau, allez-y voir de plus près, vous y apprendrez probablement une ou deux choses de sympa.

Bonnes études et à demain.

Thomas Veillet

Investir.ch

“I will tell you how to become rich. Close the doors. Be fearful when others are greedy. Be greedy when others are fearful.”

Warren Buffett,

L’article La sale guerre est apparu en premier sur investir.ch.