L’Audio du 16 décembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-16-decembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Stimulus à bout touchant

Finalement la bonne vieille technique du stimulus a fonctionné. Encore une fois. Cette fois on s’autorise à penser que les Sénateurs et leurs amis de Washington sont vraiment en train de finaliser le package de 900 milliards et plus et que d’ici la fin de la semaine, ça devrait être annoncé pour de bon. En même temps, ils n’ont pas le choix, parce que vendredi soir toutes les institutions gouvernementales devraient être fermées pour les fêtes. Y compris les politiciens qui ont vécu une année épuisante. Cette fois nous sommes vraiment à bout touchant et c’est pas comme s’ils ne nous avaient pas fait le coup 25 fois cette année, non ! Cette fois c’est pour de vrai et le marché a pris la chose comme telle.

Et puis c’est chouette, parce que ce soudain vent d’optimisme causé par le stimulus à bout touchant, nous a fait retrouver le sourire sur la thématique du vaccin, puisqu’autant la veille on avait joué sur le fait que l’on « connaissait la nouvelle », donc nous avions « pris les profits » en tout bons financiers que nous sommes, autant hier la nouvelle semblait presque même mieux et puis en plus on a pu voir des gens se faire vacciner en boucle sur les chaînes de télé, du coup ça rassurait et rendait la journée plus belle. La journée était vraiment belle, surtout de par le fait que nous sommes toujours aussi doués pour faire abstraction du fait que les USA viennent de recenser 250’000 nouveaux cas de COVID, que le pays est au bord du « lockdown » total et que l’Europe s’apprête à faire de même. C’est incroyable la façon que nous avons de slalomer entre les mauvaises nouvelles et de les éviter comme si de rien n’était. Je tends même à penser que si le marché devait traverser un champ de mines les yeux bandés, il n’y aurait vraiment rien à craindre.

50% stimulus – 50% vaccin, le cocktail des fêtes de fin d’année

Inutile de dire qu’en Europe on a fait pareil, encouragés que nous étions par les mêmes histoires qu’aux USA. Là aussi, peu importe les couvre-feux, peu importe les écoles qui ferment – bon, en même temps c’est les vacances – peu importe le ralentissement économique et peu importe que les caisses de l’état soient vides. Le plus important dans le monde virtuel de Wall Street et ses amis, c’est que les raisons d’espérer soient bien présentes. Et autant vous dire qu’avec le show que nous font Pelosi, McConnell et PfizerBioNTech, l’Europe n’a plus aucune raison de ne pas jouer sur la même partition. On est tellement content de ce qui se passe aux USA, qu’on en arrive à oublier le fait que le stimulus est destiné aux Américains et pas aux Européens, pas complètement certain que l’on s’en rende vraiment compte.

En attendant la recette fonctionne et on suit le mouvement. Tout comme l’Asie qui est également dans le vert ce matin. Un vert timide, mais vert quand même. Les yeux restent définitivement fixés sur Washington qui semble détenir la solution du feu d’artifice de fin d’année, le tout saupoudré de vaccins un peu partout dans le monde. Sans compter la participation d’Apple.

Apple, Moderna et Prevail Therapeutics

Il faut cependant noter que sans Apple, la journée n’aurait pas été la même. Hier, la firme de Cupertino a annoncé qu’ils allaient augmenter la production d’iPhone de 30%. Inutile de vous dire que cela veut dire que la demande est là et que ça ne suit pas vraiment pour le moment. Sachant que « pour le moment » les investisseurs se concentrait sur Apple principalement parce que les « autres business » tenaient le coup et compensaient le léger ralentissement des smartphones, l’annonce d’hier a fait l’effet d’un coup de tonnerre et a généré immédiatement un engouement massif sur le titre qui a pris 5%. Sans compter les upgrades à venir « parce qu’on n’avait pas prévu ça »… Hier soir Apple a récupéré près de 90 milliards de capitalisation boursière. Et là comme ça, je ne pense pas que ça va s’arrêter là.

On notera aussi l’explosion de Prevail Therapeutics qui prenait 86% après l’annonce d’Eli-Lilly qui a l’intention de les racheter pour 1 milliard. Ça fait un peu petit joueur après le take-over d’Alexion il y a quelques jours, mais on fait ce qu’on peut. Demain soir un comité de la FDA doit se réunir pour finaliser l’approval du vaccin de Moderna et tout est prêt pour la seconde campagne de vaccination, les doses disponibles sont mêmes plus importantes que chez Pfizer/BioNTech. Sauf qu’hier on a appris que sur les 30’000 personnes qui ont participé aux tests de phase 3, 4 ont déclenché des paralysies faciales – la FDA a immédiatement annoncé qu’il n’y avait pas forcément de lien de cause à effet entre le vaccin et ces paralysies, et puis en même temps, c’est pas très grave puisqu’on doit porter le masque, ça ne se verra pas. En tous les cas, le titre de Moderna n’a pas aimé et abandonnait 7% hier soir.

Les nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, il y a bien sûr le stimulus qui tourne à plein régime, mais il y a aussi un merger dans le cannabis entre Aphria et Tilray qui motive les investisseurs, cette fusion donnerait naissance au plus gros producteur de cannabis au Canada, si tout se déroule comme prévu. On parle aussi de Moderna, puisque les premiers rapports de la FDA se montrent très enthousiastes sur l’efficacité du vaccin, autant dire que l’on devrait continuer sur la lancée des bonnes nouvelles dans les jours qui viennent, tout en faisant toujours abstraction de la situation sanitaire.

Et puis autrement on attend la FED ce soir – il ne devrait pas se passer grand-chose, surtout que le ton de Powell devrait rester extrêmement « dovish », mais on ne sait jamais. On terminera avec le CEO de Goldman Sachs qui exprime sa méfiance et son anxiété en voyant arriver une quantité astronomique de petits investisseurs qui achètent des IPO’s à tout va et à des valorisations extrêmes, selon lui c’est une sorte de signal d’alarme, une situation qui ne peut pas être très saine sur le long terme. AirBNB et DoorDash se sont d’ailleurs bien faites laminées après leurs introductions stellaires, bien que même après avoir perdu 25%, ça reste cher.

Les chiffres du jour

Côté chiffres économiques, nous aurons des PMI’s et des CPI un peu partout, le Trade Balance en Europe, ainsi que le niveau des salaires et puis après, ça sera « plein feux sur la FED ». Pour le moment les futures sont en très légère baisse, l’or est à 1858$ et le pétrole est à 47.50$ en montée.

Il me reste à vous souhaiter une très belle journée et on se retrouve demain pour l’avant-dernière chronique de 2020.

Morningbull Live

À demain !

Thomas Veillet

Investir.ch

“It would be nice to spend billions on schools and roads, but right now that money is desperately needed for political ads.”

– Andy Borowitz

L’article Le cocktail des fêtes : 50% stimulus-50% vaccin-100% Apple est apparu en premier sur investir.ch.