L’Audio du 14 mai 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-14-mai-2019.m4a

À force de faire le malin sur Twitter, Trump a réussi à obtenir ce qu’il voulait : « le statut de victime ». Le Président Américain vocifère sur Twitter depuis des semaines comme quoi il ne fait que défendre les droits commerciaux des ses pauvres concitoyens. Menaçant tout azimut les Chinois, les prévenants que si ils venaient à riposter, ça sera pire pour eux. Et ils ont ripostés.

Prends ça dans ta face

Hier soir le gouvernement chinois a donc annoncé des mesures de rétorsions aux tarifs douaniers de Trump. Les nouvelles taxes chinoises viseront 5’140 produits américains et pourraient également augmenter de 25%, comme celle de l’autre idiot. Ces mesures prendront effet le premier juin, plus ou moins au même moment où celles des USA prendront effet.

Il y a donc deux moyens de voir la chose : le verre à moitié plein, en se disant que ce n’est qu’une méthode de négociation. Une méthode débile, soit, mais une méthode quand même et qu’ils se laissent un peu de temps pour trouver un moyen de sauver le monde avant que le minuteur de la bombe à retardement soit sur zéro.

Et puis l’autre

Et le verre à moitié vide qui laisse supposer que le Trade Deal on peut se l’accrocher derrière les oreilles et nous sommes en pleine Trade War et que c’est que le début. Surtout que ce n’est pas lors du G 20 de fin juin qu’ils vont réussir à trouver un accord.

C’est la seconde solution que l’on a pris hier sur les marchés boursiers, puisque tout s’est fait proprement défoncer. Pire début de mois de mai depuis 50 ans, pire journée depuis le début de l’année. Et puis surtout, mais alors surtout, première baisse annoncée de l’histoire boursière où tout le monde était au courant. Au moins on ne pourra pas dire qu’on nous avait pas prévenu.

Dans la merde totale

Nous voici donc dans la situation d’un type qui est rentré dans l’étable où vivent 285 vaches et qui vient de glisser dans l’évacuation sanitaire. On est couvert d’excrément de vache et à moins d’être en Inde et que les vaches en question soient sacrées, il n’y a vraiment pas de raison de trouver ça chouette.

Trump a donc décidé d’allumer le feu et il vient se prendre un retour de flamme. On n’a pas encore vu sa réponse sur Twitter, ce qui est étonnant, puisqu’en général il réfléchit presque aussi longtemps qu’un jeune chiot de trois mois devant sa pâtée. Toujours est-il qu’il avait déjà clairement menacé les Chinois DE NE PAS RÉPLIQUER, on peut donc déjà se réjouir de sa réponse qui sera, nul doute, extrêmement mesurée.

La Guerre Économique est ouverte

Il y a 10 jours on était « au bord » de trouver une solution et là, nous sommes au bord du gouffre. Vu le niveau d’égo et de testostérone de l’andouille qui leur sert de Président, on voit assez mal les Américains trouver une solution à ce conflit naissant ou alors nous sommes vraiment dans un scénario hollywoodien et on va nous retourner la situation comme si de rien n’était pour que ça finisse en « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’accords commerciaux ».

Quoi qu’il en soit, ça ne va pas être simple et déjà que le marché n’était plus capable de parler d’autre chose, ça ne va pas s’arranger. Je vais d’ailleurs peut-être me mettre à lire le mandarin pour pouvoir voir ce qu’ils racontent de l’autre côté et de ne pas être uniquement biaisé par le côté des gentilles victimes américaines par opposition aux méchants chinois aux yeux injectés de sang.

Pas de quartier

Hier c’était donc « feu à volonté » sur les valeurs qui ont, de près ou de loin, une relation avec la Chine. Les semi-conducteurs se sont fait allumer, Apple s’est faite défoncer et la liste est longue. Le S&P termine donc en baisse de 2.4% et le Nasdaq de 3.4%. L’Europe a limité la casse, mais ils n’ont pas pu bénéficier de l’entièreté de toute la séance américaine, puisque c’est sur la fin que la nouvelle chinoise à pris toute son ampleur. Le Dax recule donc de 1.5% et la France de 1.2%.

Et puis l’or a repris des couleurs brusquement. Ben oui, forcément quand la guerre commerciale sera à son paroxysme et que les USA et les Chinois ne se parleront plus, il restera au moins les lingots pour pleurer.

Le sketch du baril

Le Pétrole a vécu une journée mouvementée, puisque les récentes attaques contre les tankers ont fait craindre des problèmes d’approvisionnement et le brut a pris 2$. Ensuite on s’est rendu compte qu’avec la guerre économique qui nous attend, le ralentissement massif et immédiat de l’économie mondiale, les Chinois qui ne vont PLUS JAMAIS consommer de pétrole ou même mettre de l’essence dans leurs voitures, il valait mieux tout revendre.

Ce matin le brut est là où il était hier et l’or frise les 1300$, parce que tout le monde se sent mieux avec un mobilier en or, juste au cas où.

En Asie et ailleurs

Actuellement l’Asie est dans le rouge. Etonnement moins que ce que l’on aurait pu attendre. Hong Kong, qui était fermé hier, rattrape le retard et baisse de 1.58%, la Chine est en baisse, mais de façon homéopathique – pour le moment – et le Japon recule de 0.6%, comme s’il n’était pas vraiment concerné par ce qu’il se passe.

Dans les nouvelles du jour, on ne parle bien sûr que de ça, mais étonnamment, à ma grande surprise, on parle aussi d’autre chose. Il y a même un article sur le BREXIT, qui laisse entendre que les choses vont se compliquer pour l’Angleterre et l’Europe. Bon, au moins les Anglais sont certains de rentrer avec la ligue des champions cette année et la vraie question qui se pose, c’est de savoir s’ils pourront la rejouer l’an prochain, pour autant qu’ils arrivent à sortir.

La « fabuleuse » justice américaine a encore frappé

Ces imbéciles de juges américains ont fait des leurs hier. On se demande sincèrement si pour être juge aux USA, il faut avoir été amputé du cerveau avant. Hier un tribunal américain a attribué 2 milliards de dommages et intérêts à un couple qui a un cancer attribué au Round-Up de Monsanto. Alors je ne conteste pas la maladie, ni la cause. Mais disons que « DEUX MILLIARDS » de dommages et intérêts, on marche un tout petit peu sur la tête. Bon, comme visiblement aux States, le statut d’un juge se mesure à la taille de l’amende qu’il est capable d’infliger, je me demande pourquoi on ne met pas carrément la société condamnée en faillite, ça serait bien plus simple.

Bayer va donc probablement se faire défoncer en bourse encore une fois. La dernière fois pour, 260 millions le titre avait perdu plus de 10%, on se réjouit de voir ça aujourd’hui.

Et la lumière fût (dans le cerveau d’un juge)

Je trouve toujours admirable ce genre de procès, parce que personne ne se demande pourquoi en première ligne on a autorisé un produit qui crame les mauvaise herbes comme si ça ne coûtait rien mais qui laisse les trucs que l’on mange en pleine forme. Sans compter que personne n’a pensé AVANT que c’était peut-être pas bon pour l’être humain… Bref, nous pouvons saluer encore une fois les errances débiles d’un système qui utilise des juges qui ont le QI d’un moule pas fraîche.

On pourrait même imaginer la théorie du complot en se disant que les Américains ont quand même bien vendu Monsanto aux Allemands, juste au bon moment, avant les procès. En tous les cas, si l’on respecte le scénario hollywoodien qui se met en place, reste plus qu’à que les Chinois se dégonflent et les gentils Américains vont encore sortir vainqueurs du film avec la musique qui va bien à la fin.

Pour le reste

Pour le reste, c’est Trade War, BREXIT, Trump et la Chine. On attend vraiment de voir la réaction de Trump – même s’il a déclaré hier qu’il « faudrait attendre trois à quatre semaines » pour voir où en sont les négociations. La fin du printemps va être très très longue.

Pour le moment les futures sont en hausse d’un demi pourcent et on attend de voir, mais il semble clair que – pour le moment – le Trade Deal est devenu une Trade War et que quelque part, la stratégie de négociation de Trump s’est transformée en une balle dans le pied. On verra s’il s’en sort sur le long terme. Côté chiffres économiques, c’est toujours Waterloo morne plaine, il n’y aura que le ZEW en Allemagne qui tiendra la route, mais pas certain que cela compense le roud-up de Bayer.

Passez une belle journée et on se retrouve demain à la même heure et au même endroit pour la suite de la guerre à Trump.

Thomas Veillet
Investir.ch

« You see in this world there’s two kinds of people, my friend. Those with loaded guns, and those who dig. You dig. »

The Good, the Bad and the Ugly

L’article Le parfait scénario hollywoodien est apparu en premier sur investir.ch.