L’Audio du 5 novembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-5-novembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

 

Bull, Bull ou alors Méga-Bull

Si je reprends depuis le début, il y a encore trois jours on nous proposait trois scénarios et les conséquences qui allaient avec :

  • Une victoire de Biden qui entraînerait le marché à la baisse au début, mais qui serait une opportunité d’achat.
  • Une victoire de Trump qui entraînerait le marché immédiatement à la hausse et qui emmènerait le marché au plus haut de tous les temps et au-delà.
  • Une NON-décision parce que les deux candidats seraient trop proches et que cela entraînerait un « blocage politique » le temps que l’on sache qui, quoi, quand et comment. Scénario qui était – et de loin – le plus négatif pour le marché.

Lors des dernières heures avant les élections, ces débiles mentaux qui gèrent les organismes de sondages et qui sont en train de se recycler pour monter un site de fakenews ou d’envisager une fusion avec LeGorafi.fr, ces idiots nous avaient clairement laissé entendre que l’égalité était impossible, le vieillard grabataire démocrate ayant trop d’avance. Bref, comme dorénavant nous savons que ces trucs de sondages à la con ne servent à rien, il s’est passé ce qui s’est passé et près de 2 jours après la fermeture des bureaux de votes, on ne sait pas qui est Président, tout le monde se hurle dessus, on s’insulte et on parle magouille – perso j’ai vu une portée de porcelets se hurler dessus dans une ferme la semaine dernière, ils étaient bien plus respectueux les uns des autres par rapport à l’affaire Trump-Biden.

Je ne vais donc pas revenir sur la situation actuelle, tout le monde la connait, et on pourrait simplement la résumer en disant que si Biden gagne Trump va attaquer en justice et traîner tout ça à la Cour Suprême parce que les Démocrates ont menti et trichés. Et si Trump gagne, ça sera la justice qui aura tranché. C’est donc au-delà du clownesque et du pathétique – parce qu’au-delà de toutes ces vociférations politiques et du fait que la planète entière semble bien plus concernée par l’élection américaine que par ce qui se passe dans son propre pays – politiquement parlant – mais au milieu de tout cela, LE MONDE MERVEILLEUX DE LA FINANCE est enfin parvenu à résoudre l’équation de l’investissement qui gagne à tous les coups.

Un seul scénario : BULL FOREVER

Alors que Claude François avait les Magnolias Forever, nous, nous avons les BULLS FOREVER. On nous avait proposé trois scénarios, mais nous avons été bien plus forts que le monde entier, tellement forts que l’on est presque aussi génial que Macron et Maudet réunis. En l’espace de quelques heures hier matin et entre deux vociférations de Trump, l’ensemble des experts en finance du monde entier ont décidé de se donner la main et de tous se mettre d’accord sur le fait que la bourse ne peut dorénavant plus que monter. Et de préférence : BEAUCOUP MONTER.

Les raisons sont assez simples ; d’abord il y a plus d’acheteurs que de vendeurs, les ours sont en voies de disparition et à l’approche de l’hiver, ils vont partir hiberner au fond de leurs cavernes. Ensuite il y a le Christmas Rally qui arrive, vu que tout le monde va dépenser sur Amazon, vu qu’on n’aura pas le droit de sortir de chez nous. Ensuite, il y a le fait que TOUT LE MONDE sait que dès que l’on aura un candidat qui sera élu définitivement – même si c’est en mars prochain – il va mettre en place un STIMULUS tellement ENORME que chaque Américain va se retrouver avec tellement de fric sur son compte en banque qu’il va se sentir OBLIGÉ d’investir en bourse ou alors d’aller claquer tout son argent en trucs indispensables comme un Smartphone – et du coup, ça soutiendra l’économie et cela justifiera la hausse que Wall Street a commencé à remettre en place ces 48 dernières heures.

En conclusion

En conclusion, on n’a pas de Président aux USA et cet état de fait à l’air de préoccuper et d’intéresser la planète entière et ce bien plus que les restrictions de vie que l’on nous inflige :

  • « T’as vu, ils ont fermés les restaurants et on n’a plus droit au moindre loisir !!! »
  • – « Ouais mais c’est pas grave, par contre t’as vu, Biden il a gagné le Wisconsin et il lui manque 17 voix pour être Président ».
  • Mais toi tu connais le programme de Biden ? Tu sais d’où il vient et ce qu’il a fait dans sa carrière politique ???
  • Non, mais il sera de toutes façons plus cool que Trump et le marché monte alors c’est que c’est bien.

C’est vrai. Après tout, la seule chose qui nous intéresse c’est que le marché monte et puis avec la situation du « Président Fantôme », tous les experts en finance ont l’air d’accord sur le fait qu’il n’y a plus qu’une chose à faire acheter, devenir très riche et acheter encore. Comme disait l’autre : The Only Way is UP BABY !!!

Là tout de suite

Vous l’aurez donc compris, tout monte, tout est monté et tout montera encore, puisqu’il semble – au vu de l’optimisme ambiant à Wall Street, qu’il n’y a plus d’autre choix que d’acheter. D’ailleurs, tous les secteurs semblaient géniaux, même le Pétrole montait alors que Biden faisait déjà « cocorico » et annonçait qu’il rejoindrait les accords de Paris dès qu’il serait Président. Ce qui, là tout de suite ne veut pas dire grand-chose. Donc tout montait, puisque tout allait bien. Ça allait même tellement bien que PLUS PERSONNE, mais alors ABSOLUMENT PLUS PERSONNE n’exprimait la moindre crainte ou le moindre doute lié au confinement et au ralentissement économique induit par le COVID 19 – d’ailleurs je ne suis pas loin de penser que si l’on prend un peu de sang à Trump et un peu de sang à Biden, que l’on mélange le tout 50/50, on a un vaccin qui devrait sauver le monde du COVID, multiplier les pains et faire marcher les paralytiques.

Ce matin l’Asie est en hausse dans tous les coins et tout va bien dans le meilleur des mondes. Il n’y a plus que la Chine qui attend de voir qui sera Président, afin de voir si elle va monter ou pas. L’or est à 1906$, le pétrole à 38.50$. Hier il suffisait plus ou moins d’acheter n’importe quoi pour gagner de l’argent.

News du jour, bonjour

Dans les nouvelles du jour, on parle – devinez quoi ? – des élections US. Biden se rapproche de la victoire à grands pas, mais tout le monde s’en fout puisque l’on est déjà passé à autre chose. Biogen a reçu un avis favorable de la FDA pour son médicament contre la maladie d’Alzheimr – bonne nouvelle pour le futur Président Biden qui va pouvoir tester ça en primeur – le titre prenait 43% dans la foulée.

Ce soir Powell va parler au sujet de l’économie. Il devrait conserver un profil bas et déclarer qu’il y a toujours besoin d’un stimulus – peu importe qui sera le Président – Jack Ma a vu son IPO magique de ANT repoussée, les régulateurs chinois ne sont pas tous d’accord et Jeff Bezos a vendu pour 3 milliards d’actions de sa société. Probablement pour acheter un petit pied à terre à Aspen pour cet hiver. Pendant ce temps, les chiffres du COVID cartonnent un peu partout dans le monde – surtout aux USA – mais ça c’est pas grave, parce qu’avec le nouveau Président qui arrive, ça sera réglé en trois coups de cuillère à pot – les hôpitaux US sont au bord la rupture, comme en Europe et l’Italie reconfine la région de Milan. Tout semble donc se passer pour le mieux sous le signe du COVID – ses performances sont presque aussi bonnes que le Nasdaq l’été dernier.

Chiffres du jour

Côté chiffres, il y aura la réunion de la Banque d’Angleterre, les Factory Orders en Allemagne, les Jobless Claims aux USA et tout cela nous mènera aux chiffres de l’emploi de demain après-midi. Pour le moment, les futures sont en hausse de 0.7% – le Bull Market semble enclenché et même si Trump n’est pas réélu, il aura réussi à faire l’Amérique Great Again. En tous cas à Wall Street les BULLS ont pris le pouvoir. Reste à savoir jusqu’à quand. Probablement FOREVER si l’on en croit les stratèges qui se sont réveillé au lendemain de la non-élection.

C’est à peu près tout pour aujourd’hui, au vu des récents comptages, Biden devrait être déclaré vainqueur et Trump devrait attaquer le volet juridique de l’élection. Bref, on est en plein Muppet Show et jamais les USA n’auront été divisés depuis la guerre de sécession, mais visiblement tout le monde trouve ça très chouette, surtout à Wall Street.

Passez une bonne journée quand même et essayez de penser à autre chose qu’aux grands-électeurs et au résultats de la Pennsylvanie.

Morningbull Live – 5 novembre 2020

Thomas Veillet

Investir.ch

« La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler ! »

 

Coluche

 

L’article Le vaccin contre le COVID a été trouvé ; c’est l’élection américaine est apparu en premier sur investir.ch.