L’Audio du 2 septembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-2-septembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

TOUT VA B-I-E-N – comment il faut qu’on vous le dise

Si vous prenez le train ou que vous allez vous balader en ville et que vous avez oublié votre masque de protection, votre gel hydro-alcoolique, vous vous sentirez rapidement exclu du monde qui est devenu le nôtre et en rentrant à la maison vous trouverez assez glauque ce qui se passe là dehors. Mais sans vouloir polémiquer sur le port du masque et sur la PEUR d’être contaminé que nous assènent allègrement nous gouvernement à grand renforts de chiffres et des statistiques qui sont devenus indigestes, tout comme les théories du complot qui fleurissent à tous les coins de rue sur Facebook, lorsque l’on regarde le comportement des indices boursiers américains, on peut facilement se demander si nous n’avons pas brisé le continuum espace-temps et que Wall Street vit dans un monde parallèle où les voitures électriques sont reines et où il est plus important d’acheter un iPhone 12 que de survivre au COVID19. Sans rire, lorsque l’on aborde le sujet d’Apple. Vu qu’hier soir le titre terminait au plus haut de tous les temps, affichant du même coup une capitalisation boursière de 2’300 milliards – soit près de 100 milliards de plus que la veille – on peut se demander si les gens n’ont pas un tout petit peu perdu la raison.

Je m’explique. Hier Apple a pris 4% parce qu’ils ont annoncé qu’ils avaient envoyé les bons de commandes pour lancer la fabrication des iPhones 12 qui devraient sortir dans le courant de l’automne. Les appareils seront « R-E-V-O-L-U-T-I-O-N-N-A-I-R-E-S ». Encore une fois. Mais là plus, parce qu’il y aura la 5G dedans et une application pour tester contre le COVID en essuyant votre masque sur l’écran. Même si à la fin, on finira, comme d’habitude à « slider » sur nos écrans pour voir ce que nos amis font sur Facebook et qui pensent que le COVID est un coup de Bill Gates ou qui pense que ce sont les Chinois parce qu’ils veulent dominer le monde. Mais peu importe ce qu’il y aura dans nos futur-iPhones – car oui, je sais que comme moi vous avez déjà acheté la tente Quechua pour aller faire la queue devant l’Apple Store dès que l’on connaitra la date de sortie. Non, ce qui importe c’est qu’Apple a commandé le MÊME NOMBRE d’iPhones que pour le numéro 11. Ce qui revient à dire que même si l’on est convaincu que l’on va tous mourir du COVID et que l’on ne veut plus sortir et que l’on préfère se terrer dans son salon à regarder Netflix, on va QUAND MÊME acheter le nouvel iPhone qui sera QUAND MÊME 20% plus cher. D’ailleurs il paraît qu’ils ont fait un sondage récemment, ils ont demandé aux gens s’ils préféraient avoir le vaccin anti-COVID ou un nouvel iPhone 12. Eh bien 89% ont demandé un iPhone, 6% veulent se faire vacciner et les 5% déclarent qu’ils préfèrent un Nokia 3210.

Toujours plus hhhhaaauuuuuuuutttt… Toujours plus haaaauuuuuuutttttttttt…

Toujours est-il qu’Apple a emmené le S&P500 au plus haut de tous les temps, aidé par Amazon, Netflix, Microsoft, Facebook et tutti quanti. Il n’y a rien de très original ou plutôt si. Il y a un truc de différent qui s’est passé hier : TESLA a baissé de près de 5%. Non, non, ne vous emballez pas, ce n’est pas un profit warning, ils n’ont pas annoncé qu’ils sortaient un modèle avec un moteur diesel pour diminuer leur empreinte carbone, ils ont juste annoncé la vente de l’équivalent de 5 milliards de dollars en actions, histoire de profiter de l’excitation ambiante pour renflouer la trésorerie. Ce n’est donc qu’un effet d’annonce et si j’en crois un Permabull sur Tesla, il pense que dans les années à venir le titre va exploser car selon son calcul, vu les bénéfices que fait Tesla en vendant 500’000 bagnoles par an, il pense qu’ils vont cartonner le jour où ils en vendent 10 ou 20 millions par année… J’en reste bouche bée. Tesla serait destinée à vendre autant de voitures que Toyota chaque année. Va falloir en faire des batteries. Et puis va falloir me payer cher pour que j’en achète une, mais ça, c’est une autre histoire.

Bref, Tesla a baissé, le reste est monté, Zoom a carrément EXPLOSÉ, puisque si hier matin le titre était en hausse de 20% en pré-ouverture, hier soir en clôture, le fournisseur de nos fabuleuses vidéo-conférences du confinement a terminé en hausse de 47%. Je ne dirai qu’une chose : 47% et vais vous laisser y penser quelques instants.

.

.

.

.

…c’est bon ? ….. Vous y avez pensé ? Non, parce que moi ça n’a pas encore fait complètement le tour. La société a pris 47% parce que les chiffres sont nettement meilleurs que les attentes et que les prévisions sur le futur sont excellentes. D’accord. Je veux bien l’admettre. Mais soit on attendait VRAIMENT des chiffres immondes pour que l’on soit si « soulagé » pour vendre les bijoux de la grand-mère et le train électrique du petit dernier pour acheter du Zoom ou alors on est en train de rentrer dans une sorte de délire entre extrême positivisme et fièvre euphorique. Dans la foulée tous les titres liés au « home-office » ont pris l’ascenseur. Slack et Okta étaient en hausse de près de 5% et Docusign a explosé de 20%. Juste comme ça. En pure sympathie. Du coup on espère presqu’on ne retournera jamais au bureau, sinon ça va rebaisser.

Graphique de Zoom – Source : Tradingview.com

Et puis ce n’est pas tout, alors que la technologie s’envolait partout, le SOX le semi-conducteurs index cassait ses plus hauts historiques (encore) et si l’on en croit la vieille légende apache qui se partage de bouche à oreille lors des soirées de fin d’année : « lorsque SOX casser à la hausse, marché pas fini de monter ». En plus de toutes ces bonnes nouvelles revigorantes et motivantes comme un matin d’été indien, les chiffres économiques qui ont été publiés hier en Chine, étaient bons, tout comme les chiffres économiques de l’ISM je-ne-sais-plus-quoi qui sont sortis hier soir étaient bons aussi. Et pendant ce temps, l’Europe reste en retrait avec une journée qui ressemblait à une réunion des dépressifs anonymes, tout ça parce que l’Euro/Dollar n’arrête pas de monter. Bon, hier après avoir cassé les 1.20, il est encore une fois revenu sur les 1.19. Et puis c’est les 10 premières figures qui font mal. Pas la dernière. Mais bon, surveillez quand même les 13200 sur le DAX, parce que le jour où ça casse à la hausse et que Tesla rentre dans l’indice avec Zoom et Docusign, le DAX pourrait bien ne plus jamais s’arrêter.

L’Asie

Ce matin l’Asie est en ordre dispersé. On dirait un troupeau de moutons après que mon chien se soit pris pour un chien de berger et qu’il ait oublié que son job de base était de rapporter des canards tirés par un chasseur bourré. Le Japon est péniblement en hausse, le reste en baisse et si l’on en croit la gazette locale, la raison est à chercher dans le fait que l’Australie vient d’annoncer être en récession pour la première fois depuis 30 ans. Vous allez donc sérieusement me faire croire que les Chinois ne veulent plus monter parce que le plus grand fabricant de kangourous et de surfeurs au monde a annoncé un GDP en baisse de 7% ??? Au lieu des 6 attendus ??? Soyons sérieux, si Zoom prend 47% parce que les chiffres étaient excellents, je trouve injuste de vendre l’Australie parce que le GDP est en baisse de 7% – d’ailleurs un GDP en baisse de 7% en plein COVID, c’est carrément une bonne nouvelle. Mais bon, dans le doute, il ne se passe pas grand-chose, en plus les futures américains ne sont en hausse que de 0.3% actuellement, ce qui n’est pas assez clair comme signe divin et comme garantie de la hausse.

Pour ce qui est de l’or il est à 1972$ et rechigne à passer les 2’000$, mais c’est pas grave, ce qu’il faut retenir, c’est qu’un jour il sera à 4’000$. Tout comme le pétrole. Bon, lui il ne sera pas à 4’000$, 48$ me suffirait amplement. Pour le moment, il se traîne à 43.12$ et je dois dire que je suis à deux doigts de fomenter une attaque de drones sur une raffinerie saoudienne pour motiver les acheteurs. Je viens justement de faire une commande 200 drones à 12$ sur Wish, je n’aurais plus qu’à les équiper ensuite avec des pétards chinois, ça devrait faire illusion.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, on parle de Trump et des indications comme quoi il battrait Biden de trois points. Pendant ce temps, il est en train de s’enfoncer dans la problématique du racisme alors que les émeutes continuent aux States, mais ça n’est pas une surprise. Toujours au chapitre politique, Macron est au Liban et est pleine préparation de campagne électorale. Un nouveau cabinet devrait être prêt sous deux semaines et on sent bien que ça le démange de se présenter. En même temps, on n’a pas l’impression qu’il manquerait en France. Et puis les Indiens et les Chinois sont à nouveau en train de se fritter à la frontière au milieu de l’Himalaya. La dernière fois ils s’étaient bagarré à coups de bâtons et de fils de fer barbelés, on se réjouit déjà de voir où va nous mener l’imagination sans borne des militaires ; du verre pilé ? des ronces ? des boîtes en alu découpées pour qu’elles soient tranchantes ? Ou alors des silex taillés en pointe. En même temps, tant qu’ils oublient qu’ils sont tous les deux en possession de l’arme nucléaire, ça me va bien.

Pour le reste on parle de Walmart qui lance un programme de fidélisation type Amazon Prime, l’abonnement de plus ou moins 100$ permettra la livraison gratuite de 160’000 produits dans la journée. Le titre monte de 6% sur la news, comme quoi on a vraiment plus besoin de grand-chose comme nouvelle pour s’exciter et faire monter le marché. Je me demande si je ne vais pas ressortir mes vieux sales-speechs de l’an 2000. Je suis certain que bien emballés, je devrais réussir à vendre des supraconducteurs à un ingénieur en informatique. Et puis selon un article du Wall Street Journal , on s’autorise à penser que si des titres comme Tesla ou Apple montent encore et encore, c’est parce que les traders options sont « short gamma » et que du coup, plus ça monte, plus il doivent pagayer pour protéger leurs portefeuilles et plus ils pagayent plus ils sont « shorts gamma » et plus ils sont shorts plus ils achètent. Et à la fin c’est les Allemands qui gagnent.

Les chiffres du jour

Pour ce qui est des chiffres du jour, nous aurons les ventes de détail en Allemagne, les chiffres de l’emploi ADP aux USA – chiffres qui sont l’antichambre des Non-Farm Payrolls de vendredi – et puis il y aura une tripotée des types de la FED qui parleront, mais pas Powell et le Beige Book et les inventaires pétroliers.

En conclusion, je refais un coup de marketing :

Dorénavant, après cette chronique audio et écrite, je vous offre également une vidéo de 12 minutes dans laquelle je vous parle marchés – encore – et dans laquelle j’essaie d’apporter quelques idées et de répondre à vos questions. Le tout en direct de mon salon comme un YouTubeur de 22 ans. Vous pouvez trouver cette vidéo tous les matins vers 10h – dépendant à quelle vitesse je suis capable de monter sur Adobe Premiere – pour ce faire, il vous suffit d’aller sur la chaîne YouTube de Swissquote SUISSE  et de vous inscrire pour être averti de chaque publication… en attendant vous trouverez la vidéo d’hier ci-dessous… Oui, le son est trop bas, mais j’y travaille, je suis encore en apprentissage.


Passez une belle journée et on se retrouve tout à l’heure sur YouTube ou demain, ici-même.

Thomas Veillet

Investir.ch

“You have brains in your head. You have feet in your shoes. You can steer yourself any direction you choose.” -Dr. Seuss

L’article Les arbres ne montent pas au ciel, mon fils – ouais, tu parles… est apparu en premier sur investir.ch.