L’Audio du 22 septembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-22-septembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

En Europe d’abord

Pour une fois, nous allons commencer avec l’Europe. Le vieux continent s’est donc inquiété du retour de la pandémie, du retour du confinement, de la fin de la liberté, de l’absence de consommation, du fait que les Anglais voulaient se confiner à moitié – oui, parce que le virus, lui aussi il bosse à mi-temps – et puis, comme c’était pas assez les intervenants se sont jetés sur les banques, parce que les banques elles ont blanchi de l’argent sale. Oh mon Dieu, oh mon Dieu… Une tripotée de journalistes sont donc tombés sur un stock de vieux documents bancaires qui laisserait supposer qu’il fût un temps, les banques ont fait du blanchiment et des opérations pas très cool. Les banques en question ont eu beau dire que c’était des vieux dossiers, l’ensemble de la planète s’est horrifiée du fait que les banques aient pu faire ce genre de choses – même dans le passé.

Ce qui fait prendre conscience que l’on est en train de devenir très très cons, parce que l’on s’excite sur des vieux trucs en hurlant à la mort alors que c’est du réchauffé et que tout le monde sait que les banques ont eu fait des trucs pas clean et que certaines le font sûrement encore. Mais peu importe, hier personne n’a été capable de prendre le moindre recul sur ce qui s’est passé dans le passé, toutes les banques se sont faites taper dessus, même celles qui ne sont pas dans l’article. Oui, définitivement on est en train de devenir très cons. Ce qui est génial, c’est qu’à côté de ça, il y a des milliers d’exemples, tous les jours sur les marchés financiers, qui laissent supposer qu’il y a des gens qui sont mieux informés que les autres, qui utilisent les flux financiers pour faire du « front running » et qui abusent de certaines informations, ça se voit, ça se sait, mais tout le monde s’en fout. On préfère nettement se prendre la tête comme des moutons sur des trucs que l’on sait déjà parce que ça fait toujours bien de taper sur les banques. Mais même si les banques se sont faites défoncées, le reste aussi parce que la fin du monde est proche, le confinement est proche et on va tous mourir.

Aux USA ensuite

Aux USA on a été tout aussi cons et on s’est aussi fait le secteur bancaire, parce qu’il n’y avait pas de vraie raison de réfléchir sur le sujet – même le 20 minutes en a fait un dossier spécial, c’est dire si on est sur du journalisme d’investigation de pointe – mais en plus des bancaires, les Américains sont en train de se prendre la tête sur un autre sujet : le décès de la juge de la Cour Suprême ; Ruth Ginsburg. Alors je vous rassure ; vous ne savez pas qui c’est, moi non plus et à la limite, on se foutrait pas mal de son décès en temps normal, mais comme elle était un des juges clés pour que la loi sur l’assurance maladie lancée par Obama passe au mois de novembre, tout est remis en question et tout le secteur Healthcare s’est fait massacrer à New York, un peu comme s’ils avaient annoncé qu’ils avaient fait un partenariat avec les banques pour blanchir de l’argent sale au travers de leur réseau. En gros, cette loi, nous en Europe on s’en fout comme de notre première chemise sur mesure, mais les Américains, ça les intéressent et ils ne parlent que de ça.

Du coup, on oublie de parler qu’hier les volumes vendeurs sur le secteur de la technologie étaient monstrueux et que, selon les informations d’hier, l’ETF QQQ – le plus populaire pour traquer le Nasdaq aurait vu des « outflows » de plus de 3.5 milliards…. Hoooouuuuu, ça fout les jetons. 3.5 milliards, ça fait quand même 1.5% de la capitalisation boursière d’Apple. Pendant que l’on envisageait de s’ouvrir les veines avec un couteau à beurre, parce qu’il y avait des gros vendeurs sur la techno, on a oublié d’observer que toutes les grosses capitalisations technologiques se sont retournées pour terminer au plus haut de la journée. Si l’on prend juste Apple, le titre a entamé sa journée autour des 103.80$ et terminait la séance en frisant les 110$, en hausse de 3%. Alors il y a peut-être des gars qui ont vendu du triple Q durant la séance, mais il y en a d’autres qui ont couru pour acheter Apple et faire que le secteur avait finalement l’air moins moche que la veille.

Graphique d’Apple – Source : Tradingview.com

L’Asie et le reste

Ce matin l’Asie ne fait pas grand-chose. À croire que là-bas ils n’ont pas de banques qui font du blanchiment, pas de système d’assurance maladie qui est en péril par la mort d’un juge qui était en maison de retraite et pas de confinement à venir. Le Nikkei est même légèrement en hausse, pendant que les deux autres sont à peine en baisse.

Du côté de l’or, on s’est pris une bonne claque aussi hier. Là tout de suite, ça va mieux, mais le métal jaune est passé par tous les états, puisqu’au plus bas de la séance, il a tout de même touché les 1881$, mais heureusement, les fervents défenseurs du « un jour l’or ira à 4’000$ », sont intervenus pour sauver le monde. Pour le moment le métal jaune est de retour dans son range 1900-1950 et est toujours aussi passionnant qu’un article du 20 minutes qui parle des banques qui blanchissent de l’argent. Pour ce qui est du pétrole, pas besoin de vous faire un dessin : peur du confinement, ralentissement de la croissance, plus personne ne va faire le plein et le baril repart sous les 40$.

News du jour

Dans les nouvelles du jour, je suis super-angoissé parce que l’on ne parle que très peu de Tik-Tok, mis à part le fait que ByteDance veut vendre ça 60 milliards et des brouettes. Ils veulent vendre cette merde 60 milliards. Et encore, seulement pour les States. Mais bon j’ai dit qu’on n’en parlait pas. On notera quand même que YouTube avait été acheté pour 1.65 milliards par Google. Il y en a qui doivent se taper la tête contre les murs. Autrement Trump va annoncer son nouveau juge pour la cour suprême, on imagine que ça sera quelqu’un qui sera à peu près aussi ouvert et aimable qu’Hitler a pu l’être au mieux de sa forme et on se réjouis déjà de voir ce qui va se passer pour la loi Obama sur l’assurance maladie. Powell a parlé hier et pour ne pas dire grand-chose, si ce n’est que certaines petites entreprises auraient besoin d’un stimulus fiscal. Quel visionnaire.

Autrement le patron de Nikola quitté son job de chairman, mais il devrait rester milliardaire. Le titre s’est pris 30% dans les dents. Chez Telsa on prépare le « Battery Day » qui sera L’EVENEMENT de la journée – bon, Musk a déjà dit que les mises en place des nouvelles batteries ne se feraient pas avant 2022. En gros y a eu « Battery Day » avant le « Battery Day », comme ça on sera prévenus. Et puis, au chapitre IPO ; la fintech ANT qui appartient à Jack Ma, fondateur d’Alibaba devrait venir en bourse pour lever 35 milliards. Ce qui fait plaisir à voir, c’est que l’on va tous mourir, mais avant il faut sortir un maximum d’IPO’s pour faire faire encore plus de pognon à ceux qui en ont déjà. Houlà suis en train de basculer à gauche.

Chiffres économiques

Pour ce qui est des chiffres économiques, nous aurons le climat de consommation en Allemagne, le PMI Manufacturing un peu partout et Powell qui parlera de nouveau pour dire la même chose qu’hier. Actuellement les futures sont en baisse de 0.08% et on ose espérer que la journée d’hier n’était qu’un accident de parcours ou alors que l’on nous confine pour 12mois et qu’on n’en parle plus une fois pour toutes.

Moi je vous retrouve dans 2 heures sur YouTube pour un nouvel épisode de Morningbull Live et en attendant, je vous souhaite une très belle journée d’automne et on se revoit demain au même endroit pour observer ce que font les méchantes banques.

Thomas Veillet

Investir.ch

« Après avoir clamé que tous les piétons sont des cons, l’automobiliste n’ose plus descendre de voiture. »

  • Grégoire Lacroix

L’article ON VA TOUS MOURIR !!! Oui, mais avant on va TOUT VENDRE !!! – Episode 2 est apparu en premier sur investir.ch.