L’Audio du 15 janvier 2018

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-15-janvier-2018.mp3

En Europe, c’est un peu moins l’euphorie, mais le fait que les Allemands aient trouvé un accord entre leurs principaux partis politiques a rassuré tout le monde, fait oublier la crainte d’une instabilité politique en Allemagne et par extension, en Europe, du coup les indices montaient et l’Euro montait. Ne nous le cachons pas ; nous sommes presque au bord de l’orgasme boursier.

Pas besoin de vous re-faire un dessin, ce début d’année est purement et simplement délirant. Ceux qui croyaient que les intervenants profiteraient de cette nouvelle année pour « prendre les profits et remettre un peu de calme après l’euphorie de 2017, sont déjà en train de se bourrer d’antidépresseurs pour tenir le coup pendant que ça monte. Les USA sont en hausse de 5% depuis le début de l’année et c’est la meilleure entame depuis près de 15 ans. Depuis le rebond post-krach-bulle-internet nous n’avions plus vécu un début d’année dans capharnaüm bullish à ce point. Rien ni personne ne peut arrêter le marché.

Vendredi les chiffres des bancaires n’étaient pas forcément euphorisants, mais la baisse des revenus de JP Morgan étaient largement attendus par le marché, ce qui fait que la nouvelle était tout de même bonne à la fin, parce que c’était « moins pire » et BlackRock a fait un carton et le titre prenait 3% après la publication de son quatrième trimestre. Wells Fargo était en ligne et ne faisait rien mais comme nous en Europe nous n’avons toujours pas intégré le fait que Wells Fargo est une banque et non pas une compagnie de diligence, ce n’est pas ce que nous regardions le plus.

L’entame des chiffres du trimestre est donc plutôt bonne, les commentaires liés à la réforme fiscale sont carrément délirants et pour être franc, on voit assez mal ce qui pourrait gâcher la fête. Ce n’est en tous cas pas aujourd’hui que le marché américain va entamer sa correction, c’est une certitude absolue, les bourses seront fermées pour cause de Martin Luther King Day.

Pour vous donner une idée de l’enthousiasme qui plane à Wall Street en ce moment, un stratégiste est venu hier annoncer que, selon ses calculs, si le S&P500 continuait à ce rythme, la performance annuelle pourrait friser les 193%.

Ne vous emballez pas, il ne le pensait pas sérieusement, c’était simplement pour mettre en lumière l’euphorie dans laquelle nous baignons pour le moment. Le stratège en question en profitait aussi pour dire qu’étant donné la manière avec laquelle nous montons, le retour sera forcément violent le moment venu. Mais pour l’instant, bien malin qui pourrait trouver quand, comment et surtout pourquoi ça baisserait.

La réponse évidente est : les publications trimestrielles. Mais en même temps on attend tellement du bien, qu’il faudrait vraiment que la déception soit grande ou alors que l’on ait attendu vraiment trop de bien. En tous les cas, les prévisions pour cette saison de publications sont non-seulement excellentes, mais en plus on regardera attentivement ce que les CEO’s ont à dire sur la réforme fiscale, ce qui pourrait même être un bonus pour tout le monde.

En résumé, tout cela à l’air merveilleux, peut-être même un peu trop. Il est évident que l’on ne va pas monter de 14% par mois, il y a forcément un moment où la musique va s’arrêter, mais pour le moment l’euphorie est présente et les montagnes de cash qui ne sont pas encore investies ne demandent qu’à faire leur office. On notera tout de même, pour ceux qui sont férus d’analyse technique que les indices américains n’ont plus été « surachetés » comme cela depuis 1980. Une année où j’étais bien plus préoccupé par le prochain épisode de Starsky et Hutch que par les performances des indices boursiers.

L’or est à 1340$, le pétrole n’arrête pas de monter non-plus. Pour le moment la hausse du baril est encore un signe que l’économie se porte bien. Nous n’en sommes pas encore arrivé au moment où l’on craindra l’inflation à cause du pétrole, mais cela viendra sûrement un jour. Les Cryptomonnaies sont un peu sous pression ce matin. Le Bitcoin se traite à 13400$ et semble être dans une phase de « consolidation », en même temps, parler de consolidation quand une monnaie bouge de 10% par jour ce n’est pas simple, mais c’est une question de perspective.

Les marchés asiatiques sont ouverts, mais il faut le dire vite. Le Nikkei est en hausse de 0.35%, Hong Kong avance de 0.6% et la Chine est en baisse de 0.05% pour ne pas dire : inchangée.

Les nouvelles ne sont pas légion ce matin. Comme d’habitude quand les USA sont fermés, on a l’impression que le monde entier se donne le mot pour ne pas publier des news trop importantes qui pourrait déranger les traders américains durant leur week-end prolongé.

On notera que Softbank veut amener sa division téléphonie mobile en bourse, qu’Hawaii veut modifier son système d’alerte catastrophe après avoir envoyé un faux message d’attaque au missile durant ce week-end, que l’avocat de Trump aurait arrangé un paiement de 130’000$ pour faire taire une star de films « pour adultes » qui aurait eu un tête à tête avec le futur-Président avant le début de la campagne.

Comme vous le voyez, que des nouvelles importantes qui vont changer le monde ce lundi. On retiendra que le Barron’s publie son « tour de table » de début d’année – vous trouverez le lien ici –  profitez-en, il est encore « accessible pour les non-membres » ce matin. Mais il faut retenir le fait que globalement les « stars » qui donnent leurs avis dans cet article sont enthousiastes sur les actions, mais recommandent d’être prudent sur le sujet des taux. Un grand classique en ce début d’année. Le mot d’ordre semble être donné, il faut être « bull » mais surveiller d’un œil le jour où la FED passe son taux directeur au-dessus des 3%. Les gens pourraient être enclin à « switcher » en dehors des actions pour obtenir un taux « sécurisé » de 3%.

En même temps, pour obtenir 3% sur les actions en ce moment, il suffit d’une semaine, alors qu’il en faudrait 52 – de semaines – sur un investissement obligataire auprès de la FED pour autant qu’ils montent ENCORE deux fois les taux cette année.

Vous avouerez que c’est super-excitant. Au chapitre du « super-excitant » et puisque l’on n’a pas grand-chose à dire ce matin, on retiendra que dans les articles importants du FT, le CEO de Vontobel déclare que dorénavant, il veut que les annonces de recrutement pour de nouveaux banquiers contiennent le mot « excitant » et que les futur-employés sachent qu’ils rentrent dans ce métier pour « s’amuser » et bousculer les idées préconçues ». On se réjouit de voir la mise en application des choses, si c’est le cas, ça a bien changé, parce que moi, la dernière fois que j’ai postulé dans une banque, on m’a dit que j’étais trop « décalé ». Tu parles de bousculer les idées préconçues.

Ce matin les futures sont en hausse, mais comme les USA sont fermés, ça ne veut strictement rien dire. Il n’y aura pas de chiffres économiques ce lundi et l’Europe devrait vivre une calme journée en attendant le retour des Américains. La bonne nouvelle, c’est qu’après avoir adopté Halloween, le Black Friday et bientôt la dinde de Thanksgiving, nous devrions sans doute fêter le Martin Luther King Day d’ici 5 ans et ce même lundi sera donc aussi un jour férié en Europe très bientôt.

Voilà. Il me reste à vous souhaiter un bon lundi, un très bon début de semaine et on se retrouve demain pour un VRAI début de semaine. À demain !

Thomas Veillet
Investir.ch

« When I was 5 years old, my mother always told me that happiness was the key to life. When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down “happy”. They told me I didn’t understand the assignment, and I told them they didn’t understand life. » —John Lennon

L’article Orgasme boursier est apparu en premier sur investir.ch.