L’Audio du VENDREDI 13 novembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-13-novembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Rien n’est réglé

Oui, parce que pendant que l’on se projetait dans nos têtes le film de nos vacances de l’année prochaine, quand on pourra partir en vacances en avion sans porter le masque dans l’avion et que l’on aura même le droit de serrer la main du commandant de bord dans l’avion sans risquer de se faire interner dans un camp de travail. Eh bien pendant ce temps, le COVID continuait son office et les gouvernements continuaient à publier la longue liste des chiffres que l’on ne comprend pas parce qu’on n’a aucun autre chiffre pour comparer, mais aussi parce qu’ils sont à la quatorzième page du journal, après les débat sur le salaire annuel de Mbappé et qu’après la quatorzième page – eh ben on lit plus. On avait aussi un peu oublié que la plupart de l’Europe est confinée et que la plupart des commerces et des PME’s sont au bord du gouffre et que la consommation est au point mort que ce n’est pas en vendant trois repas à emporter que les restaurants vont pouvoir s’en sortir.

C’est cette prise de conscience que nous avons eu hier matin qui a soudainement remis la peur d’un second ralentissement au premier plan des préoccupations des investisseurs. Loin devant le vaccin, Biden et sa victoire théorique et les vociférations de Trump sur Twitter. Si l’on en croit les experts en finance qui ont analysé la journée d’hier – je cite : « les intervenants ont peur que la seconde vague mette encore une fois l’économie à genoux » – il est intéressant de voir que dans la tête des investisseurs, l’économie s’était relevée de la première vague. Non, parce que mis à part le fait que les ultra-riches sont encore plus ultra-riches qu’avant. Mis à part que les GAFAM continuent de gagner des milliards, je crois pouvoir dire sans me tromper que ce n’est pas les 10 milles milliards de plan de sauvetage qui ont disparu dans l’économie en même temps que des millions d’emplois qui ont réglé la chose. Là, on était en convalescence et on avait à peine commencé à réussir à manger tout seul, l’idée de courir un marathon ne nous était pas encore parvenu à l’esprit et de loin. Mais peu importe, hier une profonde réflexion est arrivée dans le cortex cérébral des investisseurs : « ET SI LA SECONDE VAGUE DE COVID AVEC LES CONFINEMENTS ET TOUT ET TOUT METTAIT L’ECONOMIE À GENOUX ?

Le retour du concept de la baisse

Il n’en fallait donc pas plus pour que l’on se souvienne du concept de la baisse, que l’on était monté trop haut, que ça ne pouvait pas durer. La seule chose que l’on n’a pas encore amené c’est le concept du « on va tous mourir ». Celui-là, il lui faudra un peu plus de temps et si possible un décès d’un patients-tests de Pfizer pour revenir au centre de la scène ou alors un AVC de Biden qui deviendrait aussi dynamique que Bouteflika. Néanmoins, hier avec le couvre-feu de New York, couvre-feu qui devrait rapidement se transformer en confinement, on a commencé à se dire que, sachant que le vaccin ne serait pas là tout de suite et surtout que si vous n’avez pas plus de 65 ans, que vous n’êtes ni médecin, ni infirmière, ni personne à risque, que vous n’êtes pas obèse, que vous n’avez pas d’hypertension, de diabète ou si vous n’êtes pas un haut politicien ABSOLUMENT nécessaire au bon fonctionnement de la nation (cette dernière catégorie étant extrêmement rare voire inexistante), il ne vous restera plus qu’à vous mettre à utiliser la tisane de thym avec du miel et du citron pour booster vos défense immunitaires et à vous démerder tout seul, parce que le vaccin ne sera pas pour vous.

Du coup, cette prise de conscience a déclenché une vague de ventes que l’on ne connaissait plus depuis quelques jours, depuis que Pfizer et BioNTech nous avaient projeté brièvement dans le monde d’après. Nous avons donc repris possession de nos peurs et tout a baissé pour une seule unique raison : l’économie pourrait À NOUVEAU souffrir d’une seconde vague de COVID 19. Alors là, j’ai envie de me lever et de crier très fort en disant : SANS BLAGUE ????? et faites attention, parce qu’il paraît que si vous sautez d’un immeuble de 50 étages et sans parachute, vous pourriez casser votre montre à l’atterrissage. La prise de conscience est donc formidable et la justification de la baisse est encore plus belle. «l’ Homo Wall Streetus » est vraiment le sujet d’études fascinant – aucun animal sauvage lui arrive à la cheville.

Et on continue l’histoire ce matin

La prise de conscience aura donc duré plus de 24 heures, puisque non content d’avoir mis le Dax, le Cac, le Mib et le S&P dans une baisse entre 1 et 1.5% hier, on remet ça ce matin en Asie en reprenant la même thématique. Si vous avez le moindre doute ; le COVID 19 est de retour. Pas qu’il était vraiment parti, mais disons que nous, dans le monde merveilleux de la finance, on était déjà parti dans l’anticipation du bonheur dans lequel nous nagerons tous quand on sera tous vaccinés et que la vie reprendra son cours. Mais comme une annonce comme celle du vaccin ne dure que 3 jours, il faut bien passer à autre chose – à moins que Moderna bouge ses fesses pour organiser une conférence de presse rapidos – et à ce propos, s’ils pouvaient nous annoncer un taux d’efficacité de 95%, ça arrangerait tout le monde, surtout le CEO de Pfizer qui a vendu ses actions au plus haut de tous les temps lors l’annonce. Comme ça Pfizer va rebaisser il pourra racheter moins cher pour revendre lors de l’approval définitif de leur vaccin. Quoi qu’il en soit, ce matin toute l’Asie est en baisse de 0.8% parce que les marchés de là-bas ont peur que l’économie soit impactée par la seconde vague de COVID. En même temps, une fois que l’économie occidentale sera à genoux, l’Asie n’aura plus qu’à se baisser pour ramasser les morceaux.

Autrement, l’or est toujours collé sur les 1875$ et le pétrole rebaisse un peu parce qu’il suit les perspectives économiques que l’on a avancé depuis hier. Le baril se traite à 40.39$.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, on parlera des chiffres du trimestre de Disney qui étaient tous pourris à cause du COVID ; mais comme c’était moins pire, le titre remontait. Il faut tout de même signaler que Disney a annoncé sa première perte depuis 40 ans. Cisco a également publié des chiffres qui ne sont pas terribles, mais les perspectives et la guidance étaient bonnes, du coup le titre reprenait 8% hier soir after close. Mis à part ça, Trump continue son boulot de Président et vient d’interdire aux Américains d’investir dans toute société qui soutiendrait technologiquement l’armée chinoise. En gros, l’Américain moyen n’aura plus le droit d’investir dans tout ce qui commence par «China » et qui est coté en bourse. Il est encore capable de se fâcher avec la Chine et de leur déclarer la guerre trois jours avant de filer les clés de la Maison Blanche à Biden. « Tiens, les Chinois nous attaquent et ils viennent de bombarder Los Angeles, bonne continuation ».

Il y aussi Fauci qui est devenu VRP pour Pfizer et Moderna, puisque depuis l’annonce du vaccin, il est en tournée promotionnelle en tant que coach motivateur un peu partout aux USA. Et partout où il passe, il tente de partager son enthousiasme et de chauffer l’arrivée du vaccin chez Moderna. Avant, tu l’écoutais parler, t’avais envie de te suicider et maintenant, on dirait un entraîneur de foot qui a pris de la coke et qui veut remotiver ses joueurs. On notera aussi que l’advisor de Biden au sujet du COVID pense qu’un confinement total des USA pour 4 à 6 semaines pourrait combattre le COVID et relancer l’économie. On se réjouit de voir les USA entrer en confinement pendant 6 semaines – ça va être l’euphorie à Wall Street. Et puis, ce qui est intéressant, c’est que plus personne ne parle d’un BESOIN de stimulus, sauf Powell qui n’a plus que ce mot là à la bouche. Il y a aussi la CEO de General Motors qui a déclaré que les voitures électriques étaient les voitures de l’avenir. J’envisage de me retirer dans un monastère bouddhiste après cette annonce. Le fabricant de la Corvette et de la Camaro, l’inventeur de Chevelle SS a pour but de faire plus que des voitures électriques, comme Bentley vient de l’annoncer aussi. Je crains d’être obligé de tomber en dépression assez rapidement.

Chiffres du jour

Côté chiffres économiques, nous aurons le GDP en Europe, le PPI aux States, ainsi que le Michigan Consumer Confidence. Pour le reste, les futures sont en baisse de 0.2% et nous sommes vendredi 13. Et en plus nous sommes en 2020. Tout devrait donc bien se passer.

Je vous souhaite une très belle journée, un excellent week-end et on se revoit lundi pour attaquer la seconde partie du mois qui devrait voir Trump accepter sa défaite – ou pas – et les USA entrer en confinement. Que de bonnes choses.

Morningbull Live du VENDREDI 13 novembre 2020

Que la force soit avec vous. La force du vaccin du Pfizer et Moderna. À lundi !!

Thomas Veillet

Investir.ch

“Everyone has a purpose in life. Perhaps yours is watching television.”

– David Letterman

L’article Papa, il est encore loin le STIMULUS ? Tais-toi et mets ton masque ! est apparu en premier sur investir.ch.