L’Audio du 14 octobre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-14-octobre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais

Hier l’ensemble des bourses mondiales ont terminé dans le rouge. La raison ? Difficile de décoder le comportement des investisseurs, surtout que si l’on compare ce qui s’est passé lors de la séance de lundi, on pourrait pratiquement dire qu’en terme d’informations, la situation était exactement la même. Biden va toujours battre Trump et plus personne n’a de doutes sur le sujet et il y a même des banques qui publient des recommandations comme quoi si, dans le pire des cas une élection de Biden faisait baisser le marché, il fallait profiter de l’occasion pour acheter et que Biden est officiellement le Messie. Il est en poste « politiquement » parlant depuis 44 ans, mais cette fois, c’est sûr, il va régler le problème et sauver les USA. Il faut le voir pour y croire. Autrement il n’y a toujours pas de sitmulus en vue, mais par contre ça avance toujours dans la bonne direction – surtout que techniquement parlant, on SAIT que l’on va avoir un stimulus – on ne sait juste pas QUAND, mais on va en avoir un. Donc si l’on réfléchit logiquement, mardi on était plus près d’un stimulus que lundi. Et ce matin – mercredi – nous sommes encore plus près du stimulus qu’hier. La nouvelle est donc meilleure. Moi ça me paraît plutôt logique, mais le marché ne le voit pas comme ça.

Qu’y avait-il d’autre qui n’a pas changé ? Ah oui, Apple a lancé son iPhone 12. Alors admettons, il y a eu un léger changement. Lundi Apple allait lancer son iPhone 12 et ça ALLAIT être une révolution sachant que sur les 950 millions d’iPhones en circulation, 350 millions sont éligibles pour un remplacement – alors que depuis hier soir ce n’est plus APPLE VA LANCER, mais c’est APPLE A LANCÉ son nouvel iPhone. Il y a toujours 350 millions d’iPhones qui sont éligibles au remplacement, sauf que cette fois on connaît la nouvelle et que du coup, c’est moins sexy et comme le titre était monté la veille, autant prendre les profits et puis, du coup, pour son premier upgrade massif depuis plusieurs années, Apple a perdu 81 milliards de capitalisation boursière parce que les investisseurs savaient déjà qu’ils allaient sortir un nouveau téléphone et qu’ils ont pris leur profits, se foutant totalement du concept de 350 millions de téléphones à remplacer dans les 12 prochains mois.

Ça n’est pas fini

Et ce n’est pas tout. Dans les choses que l’on savait déjà mais que l’on a interprété différemment, il y a eu «l’affaire Johnson & Johnson ». Donc les gars ils ont interrompu la phase 3 de leur vaccin anti-covid parce qu’un des cobayes qui était enrôlé dans les test a développé une maladie inattendue et que comme de nos jours, c’est hyper mal vu de mourir d’autre chose que du COVID – Johnson & Johnson  a décidé d’interrompre le déroulement de la phase 3. C’est donc la seconde société après Astra-Zeneca à interrompre son protocole de test et pas la dernière, puisqu’Eli-Lilly a fait de même hier soir. Lors de ce type de situation, il y a plein d’experts qui sont venus à la télé pour nous dire que « lors d’une phase 3, c’est parfaitement NORMAL de suspendre les protocoles en cas de doutes et c’est même carrément une bonne chose ». On nous a expliqué plusieurs fois que ce n’était pas une catastrophe et qu’il ne fallait pas paniquer. Sauf que de nos jours, il y a d’autres experts qui ont été formés sur Facebook qui savent mieux que les experts formés dans les Universités et qui ont en tous les cas plus de public et de followers. Donc du coup, hier Johnson & Johnson a stoppé sa phase 3 ET PUBLIÉ des chiffres trimestriels meilleurs que les attentes du marché, mais dans le doute, on a quand même paniqué et vendu Johnson & Johnson, parce qu’on ne sait jamais, si les mecs sur Facebook ont raison, on est mal.

Tout ça pour dire que si l’on creuse un peu dans ce qui s’est passé hier et dans ce qui s’est passé lundi, on a quand même un peu l’impression que c’est la même journée, la même situation avec les mêmes infos dedans. Sauf que c’était une question d’interprétation. Lundi on espérait un stimulus et mardi il n’était PAS encore là. Lundi on attendait avec passion les nouveaux iPhone et mardi, non seulement on savait qu’ils arriveraient, mais en plus ça reste des Smartphones et en plus la 5G, elle marche pas encore très bien. Lundi on savait que Johnson & Johnson stoppait ses protocoles et c’était pas si grave et mardi, potentiellement on se demandait ce qui allait se passer si on ne trouvait pas de vaccin et si le mec qui nous a toussé dessus dans le métro tout à l’heure était COVID positif ? Et si finalement on allait tous mourir et que le vaccin de Johnson & Johnson était notre dernier espoir qui venait de s’éteindre ? Et pire, celui d’Eli-Lilly aussi. La fin était probablement plus proche que les autorités voulaient bien le dire. Vivement que Biden le Messie soit élu et qu’on y voit plus clair. Bref, hier le marché était le même que lundi, sauf qu’on l’interprétait différemment et donc on a baissé. Partout. Et partout un peu. Sauf le pétrole, mais lui c’est devenu un jeu de hasard.

L’Asie

Ce matin en Asie on prend les mêmes thèmes et on recommence, Stimulus qui ne vient pas, Johnson & Johnson qui ne trouve pas et Eli-Lilly non plus. L’ensemble des indices sont en légère baisse pour toutes ces raisons et aussi parce qu’il faut bien trouver quelque chose à dire pour remplir les journaux. Pendant ce temps, l’or est à 1899$ et le pétrole se traite autour des 40$, bien que les intervenants ne semblent plus trop quoi penser entre ouragans, grèves et recovery économique qui ne vient pas.

News du jour

Dans les nouvelles du jour, l’Europe va pouvoir taxer les produits américains. L’OMC a autorisé l’Union européenne à appliquer des droits de douane sur 3,99 milliards de dollars de produits américains, en représailles aux subventions versées à Boeing. Tout ça devrait bien plaire à Trump, on attend sa réaction. Autrement on parle d’Apple et des suspensions de phase 3, histoire de garder une certaine tension dans les chaumières et que l’on accueille à bras ouverts les nouvelles restrictions qui devraient être annoncées par le Roi Macron dès ce soir à la télé. Entre couvre-feu – puisque tout le monde le sait, le virus n’attaque pas le jour dans le métro, mais uniquement le soir dans les bars où on n’est pas assis – et extrait de casier judiciaire pour entrer dans un restaurant ou encore zone réservées aux intolérants au gluten, voir autorisation de sortie en fonction des années de naissance, on se réjouit déjà.

On retiendra aussi l’intervention du FMI qui revoit ses objectifs économiques à la hausse, mais qui prévient aussi que si la pandémie venait à durer plus longtemps que prévu (si quelqu’un peut me dire ce qui est prévu EXACTEMENT pour la durée de la pandémie, je suis preneur) – donc si ça dure plus longtemps que prévu, ça va être compliqué. Je dois vous avouer que j’adore vraiment les déclarations du FMI, c’est toujours adorable cette manière de se couvrir le cul et de ne rien dire sans enfoncer des portes ouvertes. La question que je me pose à leur sujet, c’est surtout de savoir s’ils sont bénévoles ou si on les paie pour ça ? Notons encore qu’hier soir les chiffres des banques étaient tous meilleurs que les attentes, mais comme nous les investisseurs professionnels, nous le savions depuis longtemps, tout a terminé en baisse. JP Morgan reculait de 1.6% et Citi de 4.8% – par contre, BlackRock l’indestructible a encore cartonné et terminait en hausse de 4%. Le titre est en hausse de 20% depuis le 24 septembre –je me demande s’ils ne font pas dans le vaccin anti-covid aussi. Et que eux, ça fonctionne.

Chart de BlackRock – Source : Tradingview.com

Chiffres du jour

En ce qui concerne les chiffres du jour, nous aurons la production industrielle en Europe et le PPI aux USA. Et puis niveau blabla, nous aurons Madame Lagarde qui nous donnera son opinion sur l’avenir, en espérant qu’elle ne s’est pas inspirée de ses ex-collègues du FMI, sinon ça sera une perte de temps.

Pour le moment les futures sont en hausse de 0.35% probablement parce que « techniquement » on se rapproche plus du stimulus qu’on s’en éloigne.

Côté publications trimestrielles, nous continuons avec les banques, il y aura Bank Of America, Wells Fargo, US Bancorp et Goldman Sachs. Pour le reste, il y aura United, Alcoa et ASML.

Morningbull Live du 14 octobre :

Je vous souhaite une très belle journée et une libre interprétation de la situation, que la force soit avec vous et à demain !

Thomas Veillet

Investir.ch

“The surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that it has never tried to contact us.”

– Bill Watterson

L’article Rien n’a changé, mais plus rien ne monte est apparu en premier sur investir.ch.