Par Emmanuel Petit, Gérant R-co Target 2028 IG et Philippe Lomné, Gestionnaire obligataire

 

Points à retenir

  • Stratégie de type “buy and hold »
  • Meilleure visibilité sur le taux de rendement à maturité qu’un fonds “classique” IG
  • Entend profiter du retour de l’attractivité des rendements des émetteurs les moins risqués
  • R-co Target 2028 IG répond aux investisseurs désireux de veroullier les rendements actuels de la classe d’actif (élément de timing, opportunité)

En dépassant la barre des 200 millions d’encours à peine trois mois après son lancement, R-co Target 2028 IG démontre un timing opportun et un regain d’intérêt sur la classe d’actif, ainsi qu’un engouement certain de la part des investisseurs pour ce type de stratégie plain vanilla.

L’environnement actuel est-il porteur pour le lancement d’un fonds à échéance?

ROTHSCHILD AM - Emmanuel PetitEmmanuel Petit

Le moment nous semble propice car nous n’avions pas observé de tels rendements sur les obligations Investment Grade depuis plus de 10 ans et, à l’époque, le contexte était particulièrement tendu en Zone euro. Que constate-t-on aujourd’hui ? Au cours des derniers mois, les banques centrales ont radicalement changé de ton pour tenter d’enrayer la dynamique d’inflation. La rapide remontée des taux est venue ébranler un marché du crédit dont les principaux indicateurs retranscrivent un niveau de stress intense, alors que les primes de risque reflètent des anticipations de récession, voire de risque systémique si elles venaient à s’accroître.

Pour l’heure, nous ne souscrivons pas à de tels scénarii. La fenêtre sur les marchés taux et crédit nous paraît plutôt attrayante, avec une bonne qualité de crédit et une valorisation des taux de défaut qui nous semble excessive. En effet, le marché anticipe 10% de taux de défaut au cours des 5 prochaines années sur le segment Investment Grade alors qu’historiquement, la moyenne observée sur une période similaire se situe plutôt autour de 1%, avec un pic à 4% lors de la faillite de Lehman Brothers(3).

Quelle est votre expertise sur ce type de fonds?

Nous avons une expertise historique sur ce type de stratégie. Nous en sommes à notre 8e génération de fonds à échéance. En 2008, quand nous avons lancé notre première stratégie, nous faisions d’ailleurs partie des pionniers. Au fil des ans, nous avons continué de proposer de nouvelles solutions de cette nature aussi bien sur les segments Investment Grade que High Yield(4) en fonction des opportunités de marché.

Pourquoi privilégier l’Investment Grade dans le contexte actuel?

Philippe Lomné

Nous essayons de trouver les fenêtres qui nous paraissent le plus opportunes au sein des marchés. Les hausses de taux survenues durant l’été ont engendré une sous-performance des obligations Investment Grade par rapport aux High Yield car, si les premières sont, par nature, plus sensibles aux taux, les secondes sont davantage corrélées à la croissance. Or, nous nous interrogions justement sur les perspectives de croissance futures. Dans ce contexte, le profil plus résilient des entreprises du marché Investment Grade, associé à des niveaux de valorisation attrayants nous ont incité à privilégier ce segment de marché.

De plus, nous n’excluons pas que les niveaux de volatilité vont aller croissant au cours des prochains mois, une donnée dont un fonds à échéance fait abstraction. Précisons aussi que le principal risque pour ce type de stratégie porte sur le risque émetteur, c’est-à-dire, la probabilité qu’il fasse défaut et ne puisse rembourser l’obligation. Dans l’environnement actuel, l’Investment Grade semble offrir davantage de garantie. Nous essayons également de nous en prémunir à travers une large diversification et en travaillant étroitement avec nos quatre analystes qui contribuent activement à la sélection de titres.

Pourquoi ne pas avoir attendu une hausse de taux plus importante?

Un investisseur cherche nécessairement le point d’entrée le plus favorable et les conditions actuelles sur le marché de l’Investment Grade nous ont semblé être cohérentes avec nos objectifs de gestion. De plus, il faut prendre en considération le délai nécessaire au lancement d’un fonds. En juin, lorsque la décision de lancer le fonds a été prise, nous étions déjà entrés dans un cycle de resserrement monétaire, les taux allaient être amenés à monter et le risque de récession tendait à se matérialiser… Tous ces indicateurs nous laissaient présager que le dernier trimestre 2022 serait propice à ce type de stratégie.

Quelle est votre stratégie d’investissement?

La stratégie est alignée avec notre volonté d’atteindre un rendement-cible de 5% par an et une échéance comprise entre janvier et décembre 2028. En tant que fonds de portage, le cycle de vie de R-co Target 2028 IG se divise en trois étapes. Le lancement et la construction du portefeuille s’étalent sur un peu plus d’un an, période à l’issue de laquelle débute la phase de gestion du portefeuille qui comprend le suivi des titres, l’optimisation du couple rendement-risque et le réinvestissement des coupons pour les parts de capitalisation. Enfin, à partir de janvier 2028, les liquidités disponibles seront réinvesties sur le marché monétaire jusqu’à liquidation du fonds.

Lors de la construction du portefeuille, nous pouvons sélectionner des obligations dont la maturité s’étend jusqu’à fin 2029 afin de prévenir d’éventuels “calls(5)”, même si cette possibilité se révèle bien plus limitée que sur le marché High Yield (entre 1 et 3 mois et jusqu‘à 1 an pour certaines obligations financières). Enfin, précisons que la période de commercialisation de ce type de fonds est limitée dans le temps et qu’il n’est possible d’y souscrire que durant une période définie.

Quel est le positionnement du portefeuille?

Lancé depuis 9 septembre dernier, le portefeuille comptabilise déjà 216 millions d’euros d‘encours sous gestion et est investi à 90%. Le cœur du portefeuille comprend 70 émetteurs et se compose de titres notés de A à BBB exclusivement libellés en euros et majoritairement issus de pays de l’OCDE. Le rendement actuariel brut(6) du fonds est actuellement de 4,8% (5,2% pour la partie investie) pour une maturité moyenne des titres de 5,9 ans et une sensibilité de 4,3. En cohérence avec la structure du marché, le portefeuille est exposé à hauteur d’environ 45% à des obligations financières (dont 24% de bancaires), une classe d’actifs sur laquelle nous disposons d’une expertise approfondie, le reste est investi en obligations corporate(7).

 

(1) Titre de créance émis par des entreprises ou États dont la notation est comprise entre AAA et BBB- selon l’échelle de Standard & Poor’s.

(2) Stratégie d’Investissement consistant à acquérir des titres et à les conserver en portefeuille.

(3) Source : Morgan Stanley, octobre 2022.

(4) Les obligations “High Yield” (ou à haut rendement) sont émises par des entreprises ou États présentant un risque crédit élevé. Leur notation financière est inférieure à BBBselon l’échelle de Standard & Poor’s.

(5) Remboursement anticipé d’une obligation.

(6) Le rendement actuariel brut désigne le rendement le plus mauvais que peut obtenir une obligation, sans que l’émetteur n’aille jusqu’au défaut de paiement.

(7) Source : Rothschild & Co Asset Management Europe, 07/10/2022.

 

L’article Rothschild & Co lance un nouveau fonds à échéance Investment Grade en Suisse est apparu en premier sur investir.ch.