L’Audio du 12 octobre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-12-octobre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Les bourses mondiales au plus haut de tous les temps – mais pas les indices

Lorsque l’on regarde les indices boursiers principaux, le S&P500, le Nasdaq, le Dax ou le CAC, on se dit qu’il y a encore du chemin à faire avant de retrouver le firmament – même si les indices américains sont clairement mieux positionnés qu’en Europe – il y a encore un peu de route à faire. Et pourtant, alors que les indices mondiaux se regardent le nombril et se demandent quand est-ce qu’ils vont pouvoir danser tout nu sur la table en s’arrosant de champagne – on a fait l’addition mondiale et si l’on met bout à bout toutes les capitalisations boursières mondiales, nous sommes déjà au plus haut de tous les temps. Jamais les actions mondiales n’ont valu aussi chères. Et les GAFAM’s ne sont même pas encore revenus au plus haut de tous les temps.

Nous voici donc au plus haut de tous les temps, concrètement. Reste plus qu’à que les indices médiatiques fassent leur boulot et on pourra fêter dignement. D’ailleurs on notera que le SOX – Le Semiconducteurs Index est déjà de retour au plus haut, affichant de nouveaux records depuis vendredi soir. Sachant que ce dernier est un indicateur avancé, ce n’est qu’une question de jours avant que le reste suive.

Graphique du SOX – Source : Tradingview.com

La semaine qui nous attend

Après une semaine parfaitement euphorique ou presque, nous allons voir ce que celle qui arrive nous réserve. Et on n’a pas fini de rigoler. Tout d’abord il faudra noter que la semaine dernière, tout le monde a mis l’avenir de l’économie et des bourses mondiales dans les mains des politiques. Les responsables de banques centrales comme Powell et Kashkari ont été très clairs ; ils ne peuvent plus rien faire. C’est aux autorités de relancer la machine et ensuite, ils feront leur boulot pour empêcher l’emballement. Mais faire démarrer une voiture sans essence, c’est compliqué – sauf si c’est une Tesla – mais vous voyez l’idée.

Puis, on va devoir se concentrer sur les résultats des trimestriels qui arrivent, même si ce ne sont pas encore les grandes manœuvres. Lundi ça sera le Colombus Day aux USA, les marchés obligataires seront fermés, mais pas les actions. Les volumes devraient donc être plutôt maigres et ça nous permettra de se préparer à ce qui nous attend mardi. Mardi sera LE JOUR D’APPLE et D’AMAZON. Le vendeur d’iPhones devrait présenter son nouveau bébé – l’iPhone 12, téléphone qui sera en vente dès la semaine du 24 octobre. En théorie et si c’est bien ça qu’ils présenteront demain lors de leur KEYNOTE numéro 2 – mais cela ne semble être qu’un secret de polichinelle – on sait déjà tous que la nouvelle version arrive, qu’elle a la 5G et qu’ils pourront nous injecter le vaccin anti-covid directement avec l’iPhone 12, mais seulement pour les adeptes de la théorie du complot. Ensuite, il y aura aussi Amazon qui va lancer son Amazon Prime Day avec pour but de ramasser 10 milliards en ventes en quelques heures, autant vous dire que si tout se passe bien avec ces deux-là, on voit mal comment on ne battrait pas de nouveaux records sur le S&P500 et/ou le Nasdaq. Et cela, sans compter que tout le monde est super-chaud sur le fait que tout le monde à la Maison Blanche, va dédier sa semaine à trouver un moyen de faire passer ce foutu STIMULUS – Stimulus qui reste tout de même bien plus intéressant et plus sexy que l’iPhone 12. – aaahhh si seulement il y avait une APP pour ça.

L’Asie

Ce matin le Japon ne fait pas grand-chose et se traite en baisse de 0.4%. Par contre le reste est en folie. Hong Kong grimpe de 1.7% et la Chine pousse encore plus, en hausse de 2.2%. Le Stimulus est sur toutes les lèvres et l’espoir est parmi nous. Pourtant il n’y a rien de neuf et même si les deux partis trouvaient une solution, il faut encore que les clowns du Sénat et du Congrès suivent le mouvement, ce qui n’est pas encore gagné. Quoi qu’il en soit, l’optimisme semble de mise ce matin en Asie. On ne va pas nous plus leur en vouloir.

Graphique du CSI300 – Source : Tradingview.com

En tous les cas, si l’on observe le graphique du CSI300 – indice qui représente la Chine – nous sommes en train d’arriver en haut du range latéral dans lequel nous sommes depuis des mois et, à voir l’extension de ces derniers jours, on imagine assez mal comment on pourrait casser à la hausse du premier coup. Un trader réfléchirait donc à comment jouer la baisse à l’intérieur du canal. D’ailleurs, en cette période troublée et compliquée, les graphiques semblent fonctionner à merveille – il suffit de regarder le pétrole qui a fait un « double bottom » quasi parfait et qui est remonté juste pour aller buter sur les résistances et recommencer à baisser. On dirait presque un cas d’école. Le baril se dégonfle depuis deux jours et se traite à 40.33$ et l’or est à 1933$. L’or a été un peu remis au goût du jour alors que l’on s’approche des records – puisque les BEARS lui redonnent une seconde vie. Ce week-end nous avons eu Jeff Gundlach – le Roi de l’obligataire qui est venu nous dire que « dans les 18 prochains mois, le marché allait se faire DEFONCER de manière très très moche et qu’il faudrait éviter d’être dedans à ce moment-là ». Il a d’ailleurs présenté son portefeuille idéal pour les 18 prochains mois : 25% or, 25% cash, 25% Obligations et 25% actions. Ça promet d’être amusant. Presque aussi amusant qu’une soirée entre amis contrôlée par les autorités genevoises pour voir si on a bien mis nous masques et bien lavé nos mains dans du gel hydro alcoolique approuvé par les mêmes autorités.

Graohique du Pétrole – Source : Tradingview.com

News du jour

Pour les nouvelles du jour, il n’y a franchement pas grand-chose. On notera simplement que les guignols de l’Union Européenne qui ont visiblement terminé de bosser sur la taille des pots de confitures et l’épaisseur du papier-toilette au travers de la soi-disant Union Européenne, va se lancer dans les sanctions des “big techs” qui ne respectent pas les règles misent en place par les gratte-papier de Bruxelles. C’est bien. Ça les occupe et les promène, vu qu’il n’y a pas plus de problèmes à régler en ce moment et que la crise du COVID n’est plus qu’une formalité. Autrement dans les autres nouvelles, on notera que la Corée du Nord a présenté un nouveau missile intercontinental dans son fashion-show de l’armement lourd. On l’avait un peu oublié le gros là-bas, mais lui n’a pas oublié qu’il veut montrer ses muscles à l’Occident. On signalera aussi au passage que les Suédois ont atteint l’immunité collective et que la crise du COVID est terminée chez eux. Par contre PERSONNE ne juge nécessaire d’en parler, de par chez nous on a l’air bien plus préoccupé par le fait de vendre des masques et se planquer chez soit en fermant les volets qu’autre chose. Tiens, au fait, on n’applaudit plus les soignants le soir à la fenêtre ? Ou c’est parce qu’il fait trop froid ???

Mais je m’égare. Pour le reste des news, c’est très calme et tout le monde est très impatient de la sortie de l’iPhone 12 – j’ai d’ailleurs déjà acheté ma tente Quechua pour aller attendre mon nouveau smartphone devant l’Apple Store. Pour le moment les futures sont immobiles, les Américains sont à moitié en week-end prolongé et Biden a 86% de chances de devenir le prochain Président des Etats-Unis.

Si vous ne savez pas quoi faire aujourd’hui ; il y a Lagarde qui parlera. Moi je vous retrouve demain et je vous souhaite une très belle journée.

Morningbull Live du 12 octobre 2020

Thomas Veillet

Investir.ch

“It would be nice to spend billions on schools and roads, but right now that money is desperately needed for political ads.”

– Andy Borowitz

L’article Stimulus for Président est apparu en premier sur investir.ch.