L’Audio du 8 janvier 2018

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/8-1-2018.mp3

En tous les cas l’euphorie aura été parmi nous durant chaque jour de cette première semaine de 2018 et ne nous aura jamais lâché. 4 jours de trading, 4 jours de hausse. Des records historiques tous les jours et un début d’année en fanfare comme nous n’en avions plus vu depuis 1964 – et en ce qui ME concerne, comme je n’en n’avais jamais vu, parce qu’en 1964, comment vous dire… je n’étais pas vraiment concerné pas le monde merveilleux de la finance.

On peut indubitablement déclarer que ce début d’année est euphorique. Les raisons de la hausse sont toujours les mêmes et rien n’a changé dans l’esprit des investisseurs ; la réforme fiscale est toujours la pilule magique et la solutions à tous les problèmes. Peu importe comment nous interprétons cette réforme fiscale et peu importe depuis combien de temps elle pousse le marché en haut, on s’en fiche totalement, c’est LA SOLUTION FINALE. À côté de cela, l’économie va bien, les taux sont toujours bas et les trois hausses de 2018 sont largement dans les prix et dans la tête des investisseurs.

Rien ne semble vouloir arrêter la marche en avant des bourses mondiales, en tous les cas en l’état actuel des choses. Trump a annoncé les 30’000 sur le Dow Jones et les médias financiers lui donnent même du crédit là-dessus, il faut dire que l’égo surdimensionné du Président Américain fait qu’il s’attribue largement la responsabilité de la hausse boursière.

Et puis vendredi nous avons eu la publication des chiffres de l’emploi américain, les Non Farm Payrolls comme on les appelle là-bas. Globalement c’était nettement en-dessous des attentes du marché. Les Experts attendaient 190’000 nouveaux jobs créés et c’est sorti à 148’000, le chiffre le plus bas de 3 derniers mois.

Ça aurait pu causer un peu de stress, mais comme nous sommes en mode « les mauvaises nouvelles sont des bonnes nouvelles et les bonnes nouvelles sont des TRÈS bonnes nouvelles », le marché a pris ça comme une bonne nouvelle, voir carrément une très bonne nouvelle. Après tout, comme disait un commentateur boursier américain ; ces chiffres de l’emploi sont « FED FRIENDLY », en gros, ils font plaisir à la FED, car cela montre que l’économie avance ni trop ni trop peu et que l’inflation galopante n’est probablement pas la préoccupation principale du moment. Un des Président de la FED a même déclaré ce week-end que les trois hausses de taux attendues pour l’année étaient un peu exagérées et qu’il fallait plutôt tabler sur 2 hausses uniquement.

Bref, tout va bien. Que dire de plus. En fin de semaine dernière les automobiles européennes étaient en pleine forme après plusieurs upgrades, soudainement les problèmes de diesel n’intéressent plus personne. La totalité du secteur était en folie. En revanche on notera la mauvaise journée vécue par la Deutsche Bank qui abandonnait 5% après avoir annoncé une charge fiscale de 1.5 milliard suite à la nouvelle réforme fiscale de Trump, comme quoi ça ne fait pas plaisir à tout le monde.

Mais peu importe, ce qu’il faut retenir c’est que cette première semaine de l’année aura été EUPHORIQUE et que l’optimisme semble vouloir l’emporter en ce mois de janvier. Ce qui tombe bien parce que selon les croyances boursières, si le mois de janvier est bon, le reste de l’année sera bon. Nous voici donc lancés avec vigueur dans une nouvelle année et à plein régime.

Le pétrole est à 61.60$, l’or est à 1320$ et semble en toute grande forme en ce début 2018, quand au Bitcoin, il est à 15637$, en baisse de 5%, mais il faut dire qu’il est tout de même remonté à 17’000 ces dernières 48 heures. On peut aussi parler de l’Ethereum, qui est en hausse de 16% ce matin, mais surtout en hausse de 60% depuis le 1er janvier. Happy New Year Cryptos.

Ce matin le Japon est fermé après une semaine euphorique également et le reste de l’Asie ne fait pas grand-chose pour le moment.

Dans les nouvelles du jour, Celgene va racheter Impact Biomedicines pour 7 milliards. Impact Biomedicines est une société privée et le rachat aura lieu en trois étapes pour éviter les problèmes de monopole éventuels. Des actionnaires « activistes » demandent à Apple de se mobiliser pour stopper les problèmes de dépendance à l’iPhone chez les jeunes. Je ne dirai qu’une chose : bonne chance. Et puis au passage, je suis content de savoir que les « vieux » ne sont pas dépendants…

Autrement, on parle de la santé mentale de Trump – comme toutes les semaines, mais là un peu plus, parce qu’il doit passer son premier « check-up » médical de président cette semaine et certaines voix s’élèvent pour demander une évaluation psychiatrique au passage également. On parle aussi, encore et toujours des tensions nucléaires en Corée du Nord, mais tant que ça ne pète pas pour de vrai, les marchés n’en ont strictement rien à faire.

Côté technologie, cette semaine il y aura le CES de Las Vegas, la Mecque mondiale des nouveautés électroniques, il fût un temps où cela pouvait faire bouger le marché, mais là, à moins qu’Apple nous annonce un iPhone qui fait AUSSI le café, on voit mal ce qui pourrait nous secouer, nous faire rêver oui, mais pas plus.

Plusieurs autorités financières américaines comme la CFTC ou la SEC ont mis les investisseurs en garde contre les Cryptomonnaies, les futures sur Cryptomonnaies et sur les ICO’s. Ce n’est pas la première fois, mais après 4 semaines de trading sur les futures Bitcoin, il était temps de faire le point et de faire une mise en garde. Comme ça au cas où tout part en vrille, on ne pourra pas dire que l’on ne nous avait pas prévenus. À noter au passage que selon les positions futures sur le Bitcoin, les investisseurs individuels parient sur la hausse et les Hedge Funds parient sur la baisse.

Le Barron’s se demande si la récente hausse de l’or ne serait pas que le début par hasard et ils se demande également s’il n’est pas temps de réduire l’exposition aux FAANG’s dans les portefeuilles. En gros, ils se demandent beaucoup de choses…

Pour ce qui est des chiffres économiques ce matin, nous aurons le CPI en Suisse, puis la confiance du consommateur en Europe ainsi que les Retail Sales. Et aux USA nous aurons le Consumer Credit pour commencer (lentement) la semaine. Pour le moment, les futures sont en hausse de 0.10%.

Voilà, nous sommes revenus dans le monde réel. Fini le champagne et les fêtes de fin d’année. Cette fois il faut y retourner pour de vrai et il n’y a plus d’excuse pour ne rien faire, on y replonge pour de vrai, il va falloir prendre des décisions et vite avant que le train atteigne les 30’000 sans nous, pour autant que Trump ait raison.

En attendant, je vous souhaite un excellent café et un très bon début de semaine. Vous m’aviez manqué !

À demain !!!

Thomas Veillet
Investir.ch

« Nothing is impossible, the word itself says “I’m possible” ! »
—Audrey Hepburn

L’article Sur la route des 30’000 après une première semaine de folie est apparu en premier sur investir.ch.