L’Audio du 19 septembre 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-19-septembre-2019.mp3

Comme prévu

Les marchés européens n’ont rien fait, comme pour la séance de mardi. Les Européens n’ont pris aucune décision sans connaître celle de la FED et comme la décision de la FED était prévue après la clôture des marchés du vieux continent, autant dire que la journée aura été aussi intéressante qu’un débat sur la mobilité au grand conseil genevois.

Par contre aux USA on a vécu la décision de Powell en live et en couleur. Si vous voulez la version courte, on va essayer de simplifier les choses. Tout d’abord, la FED a coupé les taux de 0.25% – comme prévu – mais comme c’était prévu et que c’était dans les prix, le marché s’est pété la figure quasi-instantanément.

Réflexion et hésitation

Puis, on a commencé à écouter la conférence de presse, on y a appris pas mal de choses et pas que du rassurant. C’est cependant le « rassurant » qui a été privilégié dans le reste de la séance et les indices sont revenus à la case départ comme si de rien n’était. À la photo finish, le marché est plus ou moins là où il était AVANT la FED et si l’on écoute les discours des uns et des autres, on n’est vraiment pas plus avancé qu’avant.

En gros, Powell a fait ce que l’on attendait de lui, il a laissé entendre qu’il était ouvert à ENCORE plus de baisses, mais qu’il n’était sûr de rien. La vision que la FED de l’économie, de la croissance et de l’inflation semble être à peu près aussi claire qu’une nuit sans lune au fin fond d’une forêt très épaisse. Si l’on en croit les votes de chacun des membres de la FED, on se rend compte également qu’ils ne sont pas du tout, mais alors pas du tout d’accord entre eux. Tant au niveau de la décision d’hier, des prochaines et des perspectives économiques. Ce qui n’est pas franchement rassurant. Hier le marché a surtout rebondi parce que Powell a laissé entendre que la FED allait continuer à soutenir l’économie et surtout régler les problèmes de liquidité actuelle. Mais pour le reste, on reste un peu sur notre faim et je dois dire que la soirée d’hier n’aura pas offert un sommeil profond et paisible à la communauté des investisseurs.

Trump n’a pas aimé

Sans surprise, le Président Américain n’a que très peu goûté l’annonce de la FED. Lui qui tape sur la table depuis des jours pour voir les taux à zéro ne pouvait se contenter d’un 0.25% et d’un discours timoré de la part de Powell. Il est donc intervenu avec son moyen de communication habituel : le tweet.

C’était assez clair puisque si l’on devait le traduire en bon français, il estime que Powell n’a pas de « couilles », que ses décisions ne font pas de sens, qu’il n’a aucune vision et que c’est un très très mauvais communicateur. Selon Trump, la FED a ENCORE échoué dans sa mission. En fait, le plus frustrant pour le Président, c’est qu’il a nommé un mec qu’il ne peut pas virer. Il n’a donc aucun autre choix que de l’insulter, le mettre sous pression jusqu’à qu’il craque, qu’il se suicide par pendaison avec 12 balles dans le dos et les pieds dans le béton.

En conclusion

En conclusion, la FED a fait ce que nous attendions d’elle, même si ce n’est pas assez. Trump n’est pas content, mais ça, ce n’est pas une surprise. On suppose qu’ils pourraient encore baisser les taux en décembre, mais c’est même pas sûr et on espère que la FED va s’occuper de gérer les problèmes de liquidité actuels, mais ce que l’on retient surtout, c’est que la FED ne sait pas où elle va, pour le moment elle y va à tâtons, elle sait que nous ne savons pas où elle va ni comment elle y va, elle sait que nous voulons plus de réponses et nous savons qu’elle n’en donnera pas, parce qu’elle ne les a même pas elle-même.

Il serait donc temps d’arrêter de poser des questions et d’essayer de vivre un peu par nous-mêmes plutôt que d’attendre des détails croustillants sur ce que Powell va faire et comment il va le faire. Je suis persuadé que lui-même est incapable de dire ce qu’il fera, ni même où il sera d’ici la fin de l’année. Comme depuis des mois, notre horizon d’investissement doit donc être ; soit très long et que l’on arrête de se prendre la tête avec le « bruit » des marchés, soit très court et que l’on continue à utiliser ces programmes algorithmiques qui changent d’avis plus vite qu’un politicien.

Pendant que l’on disséquait Powell et son discours, l’enquête se poursuit

Pendant que l’on analyse le « body language » de Powell et que l’on compte ses clignements d’yeux et le nombre de poils dans ses sourcils pour essayer d’en tirer un modèle d’investissement, l’enquête se poursuit en Arabie Saoudite et, selon la police les preuves s’accumulent et il est évident que l’attaque des drones est venue d’Iran. Encore une fois, les Iraniens ont été suffisamment stupides pour nier l’attaque, mais ils ont quand même réussi à faire décoller les drones de chez eux. N’-a-t-on pas un tout petit peu l’impression qu’ils étaient coupables avant même que l’attaque ait lieu ? Sans vouloir prendre aucun parti, j’ai un peu l’impression que c’est le bouc émissaire idéal et même dans un film de série B, le flic aurait compris depuis longtemps que c’est un coup monté et que l’Iran va payer pour quelqu’un d’autre.

Ce qu’il y a de bien, c’est que l’opinion mondiale a l’air d’y croire et que l’enfumage des armes de destruction massive à Saddam ne nous a strictement rien appris sur les manipulations médiatiques organisées depuis Washington. Enfin, on va donc jouer le bon pro-américain et dire « oooohhhhhh mais c’est horrible, comme ils sont méchants ces Iraniens et puis ils ont osé faire décoller les drones de chez eux ! Heureusement que les gentils enquêteurs de la CIA et leur intégrité absolue qui ne peut pas être remise en doute, ont fait un boulot fantastique pour démasquer les méchants et montrer encore une fois au monde qui sont les vrais gentils !!! »… Ce matin le pétrole se traite à 58.22$, l’or est à 1500$ et on ne sait vraiment plus quoi penser.

L’Asie est partagée sur l’annonce de la FED

En Asie, nous ne sommes pas plus au clair côté taux américains. Ce matin le Japon est en hausse de 0.5% après que LEUR banque centrale ait décidé de ne rien faire. Hong Kong est en baisse de 1.2% et la Chine ne fait strictement rien. Dans les journaux de ce matin on parle principalement de la décision de la FED et du fait que le désaccord grandit toujours plus entre les membres principaux de l’institution américaine.

Il faut tout de même retenir que sur les 10 membres votants, il n’y en a que 7 qui étaient pour une baisse de 0.25%, deux pour que cela reste inchangé et l’ami de Trump, Bullard aurait préféré 0.50%… L’augmentation de ces dissensions n’est pas non plus une bonne nouvelle pour les mois à venir, on n’est plus très sûr qu’ils bossent tous ensemble ou qu’ils prévoient déjà la suite, pour plaire au Président.

La suite des nouvelles du jour

Dans les autres nouvelles, il y aussi Juncker qui pense qu’il y a peu de chance de trouver un accord sur le BREXIT mais comme on ne connaît pas son taux d’alcoolémie au moment de la déclaration, on ne peut pas savoir si c’est sincère ou pas. Je rappelle que Juncker a est considéré comme « sobre » à 1.5 pour mille, puisqu’on ne connait pas sa manière de fonctionner en-dessous, ça n’est plus arrivé depuis la chute du mur de Berlin.

Autrement le stratège de BlackRock pense que lorsque les investisseurs seront suffisamment déçus lors de publications du mois d’octobre, le marché va se planter de 20% environ. Voici donc un stratège timoré, puisque la plupart envisagent plutôt un 40%, ce qui est quand même plus fun. On notera, dans les nouvelles hyper-importantes qui vont changer la face du monde, que la Corée du Nord est en train de développer sa propre Cryptomonnaie et que, du coup, le Bitcoin perd 4% ce matin. Je suis certain que la Corée du Nord et sa propre Crypto vont être un « game changer », j’en suis tout excité.

Chiffres économiques

Côté chiffres économiques, nous aurons la Conférence de presse de la Banque du Japon – qui doit d’ailleurs être en cours actuellement – ce matin il y a le plus gros Hedge Fund du monde qui annoncera sa politique monétaire, puisque c’est dans la matinée que la BNS prendra la parole. La banque d’Angleterre et le sosie de George Clooney annonceront leur décision sur les taux également – décision qui devrait être encore une fois mise «en suspend » en attendant le BREXIT et puis aux USA il y aura les Jobless Claims et les chiffres du Philly FED.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.3%.

Nous avons donc attendu jusque-là pour revenir à la case départ. On va sûrement recommencer à parler de l’Iran et de la Trade War parce qu’il va falloir s’occuper jusqu’au début de la saison des résultats, saison qui, je le rappelle, sera décevante et qui nous donnera à tous l’envie d’aller faire pousser des moutons quelque part dans un pays lointain où il n’y a pas internet.

Passez-une très bonne journée et à demain !

Thomas Veillet

Investir.ch

“I intend to live forever. So far, so good.”

Steven Wright

L’article Un labrador pour Jerome Powell est apparu en premier sur investir.ch.