L’Audio du 26 avril 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-26-avril-2019.m4a

Hier les marchés européens ont terminé en légère baisse, surtout à cause du non-merger entre Deutsche Bank et Commerzbank et les marchés US ont hésité toute la journée entre positif et négatif. Comme ils étaient incapables de se mettre d’accord, ils se sont partagés le travail. Le Dow Jones a terminé en baisse, le S&P500 quasiment inchangé, pendant que le Nasdaq terminait en hausse.

L’AXE

L’axe central reste toujours et encore les chiffres du trimestre. D’ailleurs ceux de 3M étaient pourris. Ils ont non-seulement raté le trimestre, mais EN PLUS fait des prévisions plus que timorées pour le reste de l’année. Résultat, le titre a perdu 12% et cela représentait la plus forte baisse de 3M depuis le krach de 1987. Inutile de dire que c’est À CAUSE de ça, que le Dow Jones terminait en baisse hier.

Pour le reste, résultats encore, c’est Facebook et Microsoft qui permettaient au Nasdaq de finir en hausse. Les deux géants avaient publiés de bons chiffres la veille et étaient salués par la critique. En revanche Tesla a fait le chemin inverse hier.

La Boîte à Musk

Je rappelle pour mémoire que la boîte à Musk avait publié des chiffres décevants, mais que le titre ne baissait pratiquement pas sur la nouvelle « after close », parce que l’on pensait – à ce moment-là – que le titre avait déjà largement cotisé à la baisse depuis le début de l’année.

C’était sans compter la longue liste des analystes qui ont besoin de la nuit pour que ça leur porte conseil avant de revenir durant cette séance de jeudi avec une avalanche de downgrades et de commentaires négatifs sur le fabricant de voitures électriques. Le pire de ces commentaires est peut-être celui de Daniel Ives de Wedbush qui a downgradé le titre de « outperform » à « conserver ».

Soirée Prozac chez Tesla

Au-delà de la baisse de rating, c’est le commentaire qui allait avec. Ives, qui est un fervent soutien de Musk et de Tesla dès la première heure à littéralement jeté l’éponge en estimant que Tesla fait partie d’une de « pire débâcle » de l’univers de sociétés technologiques depuis 20 ans. Et depuis 20 ans, il y en a eu des débâcles dans le secteur. Et d’ajouter que selon lui, c’est un « épisode de la quatrième dimension qui s’offre à nous quand Musk s’attend à voir la profitabilité et la demande revenir comme par magie dans les prochains trimestres.

Pour fêter ça, Tesla a perdu 4% hier et on au vu l’ambiance, on se demande bien comment ça va se finir. Surtout est-ce que ça va pouvoir se finir autrement que comme la Tesla qui a fait de l’auto-combustion dans un parking chinois le week-end dernier.

Pétrole & Gold

Que vous dire d’autre ? Le pétrole baissait parce que les inventaires de mercredi soir pesaient toujours sur le prix du brut. Visiblement on met pas mal de temps pour « processer » la nouvelle. Et l’or remontait à 1282$, parce que, je cite « le second jour de baisse sur la marchés européens poussait les investisseurs à trouver des alternatives pour se « protéger » »…

Il faut vraiment plus rien attendre de la vie pour se jeter sur l’or au moindre replis de 0.3% des marchés. Je croyais que cette vieille croyance était révolue depuis l’invention de l’écran tactile. Visiblement pas dans le monde du commentaire financier du matin.

L’observateur avisé

En même temps, il faut dire que chaque mouvement baissier dans ces marchés est interprété comme le début du krach, alors forcément, on ne perd pas de temps pour se mettre à couvert.

On a vraiment l’impression que tout le monde regarde les indices à la loupe et saute sur la première mauvaise nouvelle pour partir en courant en hurlant partout : « ça y est, ça y est, ça baisse, ça baisse, aux abris, les femmes et les enfants d’abord… euh non… mon portefeuille d’abord et celui de mon client après, puis après les enfants, si c’est pas trop tard !!! » … Et puis comme le marché ne baisse en fait que de 0.2%… on revient tout penaud l’air de dire : « non, c’était pour rire les gars, je faisais une blague »… Et ce, jusqu’à la prochaine alerte.

Bref, hier l’or a repris deux dollars, parce qu’entre vous et moi, on ne sait jamais.

Y a du matos ce matin !

Ce matin l’Asie est en baisse suite à la… ALORS LÀ, ATTENTION, TENEZ-VOUS BIEN PARCE QUE C’EST DU LOURD … L’Asie baisse suite à la « CORRECTION » du Dow Jones hier soir.

On va donc remettre les choses en perspectives : le Nikkei perd 0.5%, la Chine recule de 0.7% et Hong Kong ne fait rien, parce que le Dow Jones a PERDU 0.5%. 0.5% de baisse c’est UNE CORRECTION… Non, j’insiste là-dessus parce qu’on est en train de perdre toute notion de la réalité et je pense qu’il est bon de remettre à jour le dictionnaire des termes boursiers signifiants l’amplitude d’une baisse de marché.

Terminologie

Avant, quand le marché baissait de 0.5%, on disait que le marché avait montré des signes de faiblesse. Maintenant c’est une correction. Quand le marché baissait de 1%, on disait « prise de profits ». En 2019, on dit : « sell off ». À moins 2%, dans le passé on disait que la journée avait été mauvaise et qu’il y avait des ajustements de portefeuille. De nos jours, 2% c’est « ventes de panique ».

Entre 2 et 5% de baisse à l’époque on disait « journée noire ». À l’époque des Algos, de Donald Trump et robo-taxis de dans un an ; on est presque en train de sortir le mot KRACH. À -10% en 1990 on parlait de KRACH, aujourd’hui on parlerait de « fin du capitalisme, d’effondrement économique et d’holocauste financier.

On est vraiment fort

En 2019 on est vraiment passé dans la demi-mesure et on a bien bossé sur le concept de savoir raison garder. Ce qui va de pair avec le fait que si vous avez une voiture qui a moins de 400 chevaux, vous êtes has been, quitte à passer la plupart du temps à faire du 2 à l’heure dans la mobilité genevoise. Sans compter que si non seulement votre voiture n’a pas 443 chevaux et que vous n’avez pas posté sur Facebook les photos de vos quatorze derniers repas et que vous n’avez au moins 1000 followers sur Instagram, vous n’êtes plus personne.

Mais je m’égare. Donc, ce matin les marchés asiatiques baissent à cause la baisse de 0.5% du Dow Jones la veille à 11’000 kilomètres de là. En gros, les Asiatiques ne peuvent plus prendre une décision d’investissement sur leurs propres titres sans demander la permission aux Américains. Un peu ce que fait l’Europe depuis le 6 juin 44.

Amazon toujours plus gros

Mis à part ça, dans les nouvelles du jour, Amazon a doublé ses profits ce trimestre, mais comme tout le monde savait, le titre ne faisait rien. Après la relative déception sur Xilinx hier, c’est Intel qui annonçait des chiffres pas terribles et une guidance très timide. On avait un peu l’impression que le CEO sortait tous les trucs pourris pour faire le ménage ce trimestre. Intel perdait 7% after close.

Ford a battu les attentes, Mattel a fait mieux que prévu et Starbucks aussi. Pour faire simple, un peu à l’image de ces deux dernières semaines, les chiffres trimestriels ne montrent pas de tendance claire, il n’y a pas de catastrophe générale, des surprises individuelles, mais rien qui ne peut ou même qui pourrait éventuellement peut-être, définir une tendance pour ces prochains mois.

Biden, Buffet et Macron

Et toujours rien sur le Trade Deal. Mais pendant ce temps, Biden annonce sa candidature à la présidence. L’ancien Vice-Président d’Obama qui est à peu près aussi fiable qu’un poney qui aurait mangé un sac d’un kilo de coke, a annoncé sa candidature hier. Vu le nombre conneries qu’il a dit ou fait ces dernières années, on n’a pas fini de rire.

Warren Buffet veut faire des rachats d’actions pour Berkshire Hathaway, on parle de 100 milliards pour ces prochaines années. L’oracle d’Omaha a d’ailleurs déclaré qu’il était l’homme de 88 ans à s’amuser le plus au monde. Macron a parlé hier soir, il veut baisser les impôts, faire travailler les français plus qu’avant – je préfère ne pas commenter cette partie – mais il veut ainsi avoir plus de recettes fiscales… et après je ne sais pas, je me suis endormi tellement c’est chiant de l’écouter parler alors que lui-même s’écoute parler.

Et puis en même temps, faire une conférence de presse de 2 heures et demi le soir de la sortie du dernier Avengers, faut quand même être un peu con.

Vivement ce soir

Deutsche Bank a publié des chiffres meilleurs qu’attendus ce matin, juste 24 heures après avoir renoncé à fusionner avec Commerzbank. Le profit est en hausse de 67% et les revenus en baisse de 9%.

Côté chiffres économiques, nous aurons le GDP aux USA, ainsi que les chiffres de la confiance du consommateur version Michigan. Il y aura aussi les chiffres du chômage en France et le patron de la BNS qui parlera. Pour les chiffres du trimestre, on attendra surtout Exxon et Chevron en attendant la semaine prochaine et les big names qui vont ou qui peuvent encore changer le monde.

En attendant, que votre journée soit belle, que votre week-end soit bon et à lundi, comme d’habitude.

Thomas « Stupid Money » Veillet
Investir.ch

“C’est pas moi qu’explique mal, c’est les autres qui sont cons !”

Perceval

L’article UN plus UN est égal à deux, moins deux, ça fait zéro – définition de l’ennui maximum est apparu en premier sur investir.ch.