L’Audio du 27 novembre 2020

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-27-novembre-2020.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Et maintenant, que va-t-on faire ?

Je me retrouve donc devant une page blanche à me demander de quoi je pourrais bien parler. Il n’est pas simple de faire une chronique boursière alors que le monde merveilleux de la finance à les yeux fixés sur un marché qui n’a pas ouvert depuis plus de 24 heures et qui va ouvrir à mi-temps ce vendredi. On peut toujours parler des marchés européens qui ont tous terminé dans une baisse tellement homéopathique que l’on se demande même si ça valait la peine d’ouvrir. On pourrait peut-être décider que Thanksgiving est une fête européenne et fermer comme les Américains et ça nous éviterait de brasser de l’air pour rien le jeudi et de laisser des pauvres chroniqueurs comme moi pagayer pour trouver quoi raconter alors qu’il n’y a rien à dire, après tout on a déjà adopté le Black Friday, Halloween et Noël est sponsorisé par Coca-Cola, alors un peu plus ou un peu moins.

Lorsque l’on regarde les performances journalières, on notera que le seul marché qui termine en hausse hier ; c’est la Suisse. 0,09%, de la folie, j’ai le sentiment de me retrouver dans un parc d’attraction tellement c’est violent. Dans le SMI, une des meilleures performances de la journée, c’est Novartis qui prend 0.35% et tout cela sans même annoncer qu’ils ont un vaccin en phase 3 qui a 97% de taux d’efficacité. En Allemagne, c’est les voitures qui étaient dans le rouge, tout le secteur était en baisse après des hausses de plus de 30% ces dernières semaines. Mais cette baisse sectorielle générale n’aura pas suffi à faire baisser le DAX de plus de plus de 0.02%. Pareil en France, le plus gros perdant de la journée c’est Renault, en baisse d’un peu plus de 2% avec un CAC en recul de 0.08%. Oui, vous l’aurez compris, hier on ne serait pas venu, ça n’aurait franchement pas changé grand-chose, si ce n’est que ce matin je ne me serais pas levé à 4 heures du mat, mais ça, c’est mon problème.

L’Asie solidaire

À l’instant où je vous parle, les futures américains sont légèrement en baisse et on se demande si l’on n’est pas trop haut et s’il ne faudrait pas baisser un peu, histoire d’emmagasiner de l’énergie pour repartir plus haut – puisque la seule certitude que nous ayons, c’est que l’an prochain on sera 20% plus haut – c’est pas moi qui le dis, c’est la plupart des banques américaines qui sont en train de s’emballer sur l’avenir et de vivre une euphorie jamais vue dans une période économique aussi merdique. En même temps, il n’est pas simple d’aller short, imaginez qu’aujourd’hui, Moderna dépose sa demande d’autorisation et que lundi on apprenne que la FDA a autorisé le vaccin de Pfizer – que va faire le marché ??? Symboliquement on devrait galoper comme des cabris dans un pâturage au printemps et courir pour acheter le marché par principe ! Pfizer est quand même en train de sauver le monde après tout ! Et puis après ? Après ça sera au tour de Moderna et rebelotte… Bref, il faut être courageux pour être short et s’il y a un truc que j’ai appris tout au long de ma carrière, c’est que voir ses titres baisser dans un marché qui baisse, c’est pas simple, mais perdre du fric parce qu’on est short dans un marché qui monte, c’est presque aussi douloureux que de se couper les ongles avec une tronçonneuse.

Tout ça pour dire que l’Asie, comme l’Europe, attend que le chef d’orchestre Wall Street revienne sur scène, même si je ne suis pas certain que la demi-séance du Black Friday soit suffisante pour remotiver tout le monde à la veille du week-end, surtout que le tout le monde en question doit d’abord aller se ruer dans les magasins avec 2500 personnes pour aller acheter une télé de 2 mètres sur 3 dont il n’a pas vraiment besoin. Encore un jour vraiment important dans la vie d’un investisseur. Pour ceux que ça intéresse, l’or est à 1806$ et le pétrole est à 45$. C’est passionnant, j’en ai les mains qui tremblent.

Les nouvelles du jour

Pour ce qui est des nouvelles du jour, on parle de Trump qui est d’accord de quitter la Maison Blanche SI Biden est confirmé vainqueur par les autorités responsables – ce qui serait considéré comme « faux » de sa part – mais il partirait quand même pour laisser les nouveaux pensionnaires de l’EMS de la Maison Blanche prendre leur place. Ceci dit, on a quand même l’impression que le marché ne s’intéresse plus trop à Trump et n’a que d’yeux pour ce nouvel homme fabuleux qui va reprendre les rênes de l’Amérique et la rendre Great Again. Cependant, il y a une question que je me pose : « Combien de temps la presse américaine et mondiale va mettre pour se rendre compte que Biden était idiot sous Obama et qu’il l’est toujours ??? ».

Autrement on parle de la « saine correction du Bitcoin » qui s’est pris 15% dans la figure hier – probablement une dinde qui n’était pas fraîche. Mais les experts sont sereins et comme tout le monde sait que ce truc va à 500’000$, à 17’500, c’est un cadeau. Et puis la BCE n’a rien fait – ce qui n’est une surprise pour personne et ailleurs, AstraZeneca va relancer une étude supplémentaire sur son vaccin anti-covid – la société pharmaceutique veut tester ses cobayes avec des doses inférieures – il semblerait que moins on en mette, plus le taux d’efficacité s’améliore. Heureusement que je n’y comprends rien et que j’ai raté mon diplôme d’expert en vaccin sur Facebook, ça me donne une bonne raison de hocher la tête d’un air entendu.

Une histoire française

Autre sujet passionnant de cette demi-journée, c’est Tesla. Tesla a pris 41% depuis que l’annonce de son entrée dans le S&P500 a été faite et certains experts en indices, se demande si ça n’est pas en train de compliquer massivement la tâche des gérants qui vont devoir acheter en masse avant le 21 décembre. Et puis, même si ça n’a rien à voir avec les marchés, en France, la grosse nouvelle du jour c’est quand même que les Français n’auront pas le droit de skier avant fin janvier puisque la marionnette de Macron, Jean Castex, autrement dit « Hibernatus », le mec qui vient d’un autre temps, a donc décidé de laisser les stations ouvertes mais d’interdire de skier. Donc, je ne suis pas un expert en « vacances de skis », mais si j’ai bien compris ; l’après-ski bourré sur les terrasses qui commençait à 16h en rentrant du ski, il va commencer à 11h du mat déjà à l’apéro – mais par contre à trois sur un télésiège avec des gants et des masques on est beaucoup trop dangereux ???

J’entends déjà ceux qui vont dire : « oui, mais le ski c’est dangereux, il faut éviter l’engorgement des hôpitaux » – mais si on va par-là, rouler en voiture, en vélo, en trottinette électrique et en skateboard, c’est dangereux aussi. Mais ça on n’interdit pas ? Et puis on ne peut pas skier parce que c’est trop dangereux, par contre on laisse des chasseurs bourrés à la bière à 8h30 du mat aller à 30 en forêt pour tirer sur tout ce qui bouge – compris des VTT – mais ça c’est pas dangereux ? Est-ce que Castex et sa bande de clowns se rendent comptent qu’à ce rythme-là, dans deux mois, on ne dira plus « une histoire belge » – mais « une histoire française » – ou alors une histoire suisse, parce que quand on voit ce qu’on voit de par chez nous, c’est pas forcément mieux. Bon, bref, ça n’a rien à voir avec la finance, mais on vit quand même un époque formidable – personnellement j’irai quand même skier, faire de la peau de phoque et je me réjouis de me faire courser par les gendarmes au milieu de la forêt – notez que si vous partez skier mais avec un fusil, on pourra toujours dire que vous allez chasser.

Chiffres économiques

Je crois que j’ai fait assez de remplissage pour ce matin. Mis à part le CPI en France, il n’y aura rien. Les USA sont donc fermés à moitié et les futures sont en baisse de 0.12%. En ce qui me concerne, je vous souhaite un excellent Black Friday enfin, si vous trouvez un magasin ouvert. Un tout aussi bon week-end… et on se retrouve lundi matin pour une vraie chronique boursière avec des vraies nouvelles et des marchés ouverts.

Morningbull Live du 27 novembre 2020

À lundi !

Thomas Veillet

Investir.ch

“Never doubt the courage of the French. They were the ones who discovered that snails are edible.”

– Doug Larson

L’article Un seul être vous manque et tout est dépeuplé et ça va pas s’améliorer est apparu en premier sur investir.ch.