L’Audio du 25 novembre 2019

https://www.investir.ch/wp-content/uploads/laudio-du-25-novembre-2019.mp3

Télécharger le podcast (.mp3)

Trade Deal toujours LA préoccupation du moment

Une chose est quasi-certaine, nous allons encore parler du Trade Deal toute la semaine tronquée et tant que ça ne sera pas officiellement signé. Vu la polémique qui tourne actuellement sur la position des USA face à ce qui se passe à Hong Kong, on peut raisonnablement se dire que ce n’est pas demain que ça va se signer. Si les élections locales qui ont eu lieu ce week-end à Hong Kong ont donné une large victoire aux pro-démocratie, la Chine continue de reprocher les décisions que le Congrès américain a voté la semaine dernière et que Trump n’a toujours pas signé.

Avec cette épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, le marché semble incapable de prendre une nouvelle direction. La bonne nouvelle c’est qu’il ne baisse pas non-plus. On essaie par moment, mais on sent bien que même si tous les arguments négatifs sont sur les étagères des analystes financiers et autres gourous qui ne se trompent jamais, personne n’ose vraiment se mettre short pour la nuit en sachant qu’à tout moment on peut nous annoncer un deal juste pour calmer les angoisses.

La plupart des marchés n’ont rien rendu

Si l’on fait le bilan de la semaine dernière, le rythme des records d’altitude a clairement changé et plus personne n’ose vraiment y aller. Mais dans l’autre sens c’est pareil. Nous sommes toujours victimes de cette peur viscérale de revivre un krach similaire à celui de 2009 et si l’on parlait psychanalyse, il serait peut-être bon de se débarrasser une fois pour toutes de ces angoisses. Et de l’autre côté, on commence à parler avec insistance du FOMO (Fear of Missing Out – ou, peur de rater le train en français).

Nous voici donc à un mois de la fin de l’année. Une année qui avait été annoncée merdique et qui est plutôt pas mal et l’on commence déjà à nous annoncer que ça ne sera pas aussi facile l’an prochain. Une chose est certaine : on n’en sait foutrement rien et quand on aura compris que la finance n’est pas une science exacte, on pourra discuter. Mais pour le moment nous sommes au début d’une semaine qui va s’arrêter mercredi après-midi, parce que ça sera Thanksgiving aux States jeudi et que vendredi sera une demi-cession là-bas. Alors oui, je sais l’Europe est ouverte, mais quand on voit ce qui se passe en Europe quand les Ricains ne sont pas là pendant une seule journée, autant vous dire que lorsqu’ils sont tous repartis chez papa-maman pour manger la dinde avec des pulls tricotés ridicules, les volumes seront proches de rien du tout et on va s’ennuyer grave. Alors si vous avez mieux à faire : faites-le.

Démocratie

Ce matin en Asie on est au bord de l’euphorie. Surtout à Hong Kong après la victoire des pro-démocratie. Le marché est en hausse de 1.7% et le reste suit. Le Japon avance de 0.7% pendant que la Chine renâcle, mais suit quand même le mouvement en avançant de 0.3%.

Pendant ce temps, l’or est à 1460$ – toujours en équilibre instable, le pétrole est à 57.87$ et hésite à démarrer, quant au Bitcoin, il vient de repasser sous les 7’000$, en chute libre parce que les Chinois veulent hacker le réseau – si j’ai bien compris, mais pour être franc, j’y comprends rien mais comme tout le monde à un avis là-dessus, autant le signaler.

Nouvelles du jour

Côté nouvelles du jour, on commencera par l’annonce officielle de Mike Bloomberg qui se présente en tant que candidat à la présidence de Donald Trump. Le milliardaire qui vend des terminaux d’informations boursières qui coûtent un bras mais dont on ne peut plus se passer le jour où l’on commence à les utiliser à tel point que parfois on pense à vendre un rein pour en avoir un, a décidé de mettre son capital au boulot et a déjà sorti 33 millions de dollars pour ses publicités. Selon Bloomberg. Le service de presse, pas le candidat.

On commence déjà à se demander comment Bloomberg va être impartial en tant que service de presse lorsqu’ils vont devoir parler de leur patron et de l’opposant de leur patron. En tous les cas, la bonne nouvelle, c’est que c’est peut-être le seul qui peut battre l’autre. Si l’autre ne se fait pas destituer avant. Néanmoins, pour fêter ça, l’attaché de presse de Trump a déclaré que la candidature de Bloomberg n’était que « licornes et arc-en-ciel ». Je ne sais pas trop ce que ça veut dire, mais j’imagine que l’on ne le prend pas au sérieux.

Nouvelles du jour-bis

Au chapitre « libéré, délivré », la Reine des Neiges 2 a ramené 127 millions de dollars au box-office de ce week-end. Encore un carton pour Disney et encore une occasion pour de nombreux parents d’envisager de s’ouvrir les veines pendant des mois à entendre des petites filles hurler des chansons en chantant faux avec des robes bleues électriques à 90$ pièce qui vont finir à la poubelle dans les six mois.

Pendant ce temps, Novartis a sorti le chéquier et vient d’annoncer le rachat de The Medicines qui fabrique un médicament contre le cholestérol. La chimie bâloise offre 9.7 milliards, soit une prime importante par rapport à la clôture de vendredi, puisque The Medicines avait clôturé à 68$ et des poussières et que Novartis offre 85$ ce matin. Toujours au chapitre Take Over, LMVH devrait annoncer le rachat final de Tiffany pour 16.7 milliards dans les heures qui viennent.

Tout est à vendre

Pour le reste, CNBC donne la part belle aux « experts » qui pensent que le Trade Deal est une grosse connerie et qu’il ne tient pas la route, sans compter que la phase deux n’arrivera jamais vu qu’ils n’arrivent déjà pas à avancer sur la phase une. Pendant ce temps, le visionnaire Elon Musk annonce toutes les 5 minutes sur Twitter le nombre de pick-ups qu’il a prévendu pour 100 dollars de dépôt. Actuellement, nous en sommes à 200’000 voitures et tout le monde est en train de se rendre compte que son bricolage n’a pas de rétroviseurs, que les angles sont trop dangereux pour la circulation routière, qu’il n’y a pas de clignotants et que la ligne de phares sur le capot est illégale.

En gros, c’est un concept car et ce qu’il vendra en 2022 n’a strictement rien à voir avec ce truc. D’ici-là, il devrait annoncer la fabrication d’un appareil qui permet la téléportation et également d’un costume de Batman qui fonctionne pour de vrai et vous pourrez aussi souscrire pour les obtenir en avant-première d’ici 2034. En fait, on est en train d’inventer la commercialisation de ce qui n’existe pas encore. Entre ça et le Black Friday qui arrive, on n’a pas fini de parler de la société de consommation.

Publications du jour

Aujourd’hui, il y aura la publication du Business Expectations en Allemagne et c’est tout. Le prochain chiffre intéressant sera le GDP US qui sera publié mercredi, juste quand tout le monde sera dans l’avion pour aller fêter Thanksgiving et entamer cette semaine tronquée.

C’est tout pour ce matin, que votre semaine commence bien (elle s’arrêtera mercredi, pour ce qui est de la finance) et on se retrouve tout soudain pour la suite. Très bon lundi à tous.

Thomas Veillet

Investir.ch

“Sometimes later becomes never. Do it now.”

L’article Une semaine à venir qui ne va pas servir à grand-chose est apparu en premier sur investir.ch.