Flesh and Blood, le pire ou le meilleur album de Poison ? Les années 80 sont terminées, mais pas trop quand même : gros solo improbable, arrogance 4000% et power ballad de la mort. Avec un peu de blouze, pour faire genre.