Depuis qu’il a surpris la France avec son premier succès dans les années 80, Dany Brillant n’a eu de cesse d’introduire dans ses albums la fine fleur des musiciens de jazz et de studio en général. Du bassiste à la section de cuivres, la qualité des arrangements, du swing, des percussions latinos, est digne de ces grandes productions américaines des années 50-60. Alors on peut ne pas vivre ses paroles, inspirées par la poésie des succès français vintages, ne pas vouloir entendre ses reprises de grands succès, on peut ignorer son allure à la Lino Ventura, force est de constater que Dany Brillant fait partie de ces artistes indispensables à nos vies...