Au début, comme pas mal de parisiens non initiés, je me méfiais un peu de ce Dupont-Moretti, avocat pénaliste star de l’acquittement et le soir sur scène en one man show, cela me faisait penser à ces chirurgiens de l’impossible frayant avec le showbizz. Et puis le 22 juillet, quand j’ai vu celui que l’on surnomme l’ogre du nord monter les marches de l’Elysée, comme beaucoup d’entre nous je me suis intéressé à cet amateur de chasse, de corrida et d’alcools forts à qui le gouvernement avait décidé de faire confiance, à la barbe des magistrats et des féministes...