Thomas Dutronc, vous le savez tous maintenant, c’est la classe et la décontraction à la Française. Son dernier album Frenchy dans lequel il reprend des grands succès américains et français indémodables, s’est fait dans la plus grande des évidences et des simplicités : guitare manouche ou électrique, partenaires décalés rencontrés via la maison de disques ou par affinités personnelles, de Diana Krall à Iggy Pop, et un succès de vente pour ce copain de la station Crooner Radio qui fait sa pochette d’album assis sur le toit d’une vieille Citroën des années 60 devant une brasserie parisienne...