« La vie est inexplicable. Elle n'est que mouvement, elle ne se tient jamais tranquille. ». C'est ce qu'écrit Frédéric Boyer dans son nouveau roman. C'est l'histoire d'un double deuil qui ne passe pas. De larmes tièdes. D'un chaman. D'un détour nécessaire par l'enfance. D'un lièvre tué puis dépecé. Et enfin, d'une résurrection. L'écrivain, éditeur (à la tête de P.O.L.) et traducteur écrit : « Je comprends dans la foudre de l'instant que seuls les vivants ont le devoir de ressusciter ». Tentative d'élucidation de nos existences, ce dimanche, avec Frédéric Boyer. « Le Lièvre », c'est le titre de son nouveau roman (Gallimard).
Dans notre Grand dictionnaire, Martin Legros, le rédacteur en chef du Philosophie Magazine, nous parle de la justice des âmes. Un concept imaginé par l'avocat et ancien ministre français de la justice Robert Badinter.