Prix Nobel de Littérature en 1997, le grand dramaturge et comédien italien s'est éteint à l'âge de 90 ans en octobre dernier. Il est toujours beaucoup joué, est entré au répertoire de la Comédie-Française et le Théâtre National. Dario Fo était un grand escogriffe rieur et chaleureux. Fait pour les tréteaux et la joie du partage. Un homme de troupe qui écrivait des farces en brocardant les puissants, un homme engagé, qui ne concevait pas son métier d'écrire, de jouer, de mettre en scène autrement que comme un combat pour les plus humbles et contre les puissants. Un indispensanble. Un portrait signé Gérald Wang