Face à l'inintérêt des jeunes pour ses discours sur l'économie ou la fiscalité, François Hollande tente une nouvelle approche.