Fin juin dernier, la Suisse a annoncé vouloir jouer un rôle de médiateur dans la crise anglophone au Cameroun. Cette première initiative de la Confédération helvétique a accouché d’une souris.