Le 2 décembre, Idriss Déby désormais dans un manteau de maréchal boucle 30 ans au pouvoir. Chez ses opposants, les souvenirs de torture, de fraudes électorales, de corruption et de répression dominent. Mais chez ses partisans, le président âgé de 68 ans veut faire du Tchad un pays fort et réconcilié. Or il reste difficile de mesurer le taux de réalisation des promesses faites au fil des ans.