Michel Lacombe rencontre Juan Luis Klein, professeur de géographie à l'UQAM et directeur du CRISES (Centre de recherche sur les innovations sociales). Il fuit le Chili du dictateur Pinochet dans les années 1970 et s'installe au Québec en 1974 où il se passionne pour cette société en pleine ébullition. Il a consacré sa carrière à l'observation des mouvements sociaux qui favorisent l'implication des citoyens. D'après lui, il faut reconstruire sur des bases solidaires et éthiques ce que le néolibéralisme a déconstruit ces dernières décennies.