Discussion avec André Forcier. Pour commencer en beauté notre volet sur l'enfant-terrible du cinéma québécois qui suivra la rétrospective de la Cinémathèque Québécoise, un entretien d'une heure avec l'homme. On parle de sa carrière, de sa cinéphilie, de son verbe, de ses déceptions et de ses triomphes, de cul et d'art, de jazz, de blues et de cette soif indicible d'américanité. ENWOÈYE PANAME! DÉFONCE!