En 2019, Matthieu Tordeur chausse ses skis, tire ses 115 kilos de provisions et se prépare à vivre pendant 51 jours en autonomie complète dans un climat extrême. Cent ans après la découverte du pôle Sud par le norvégien Roald Amundsen, il cherche à rallier les 1150 kilomètres qui séparent la côte antarctique du pôle sud.
Il publie son carnet d'aventure "Le continent blanc" aux éditions Robert Laffont.
 

Une aventurier accompli
 

Matthieu Tordeur n'est pas un de ces néo-aventuriers qui partent sur un coup de tête. Les expéditions, il connaît.
En 10 ans, il a traversé 90 pays sur 7 continents.
Que ce soit en 4L autour du monde, en courant dans le Sahara, à vélo sur les routes d'Europe ou à la voile sur l'Atlantique, le jeune explorateur a toujours aimé découvrir le monde en se surpassant physiquement. Il est le plus jeune membre de la prestigieuse Société des Explorateurs Français.
 

"Je suis assez fasciné par les déserts, je trouve que c'est des endroits qui ne sont pas fait pour les Hommes [...] ça oblige à s'apprivoiser soi-même."

 

Une expédition réussie et un record du monde

À 26 ans, bercé par les récits des grands explorateurs polaires comme Amundsen, Scott, Shackleton ou encore Charcot et Victor, il veut à son tour, rallier le point le plus au sud de la planète. "Je voulais, je crois, sortir des récits que j'avais lus pour en faire l'expérience physique, me tenir véritablement avec mes deux jambes et mes deux pieds sur cette glace" raconte l'explorateur polaire.

Il a deux motivations principales en s'engageant dans cette aventure polaire: découvrir ce continent immaculé et faire l'expérience de la solitude sur une longue durée. 
Le 13 janvier 2019 à 12h15 il atteint son objectif et devient le premier français et le plus jeune du monde à réussir un tel exploit.

À la conquête du pôle Sud — Documentaire VR 360° par Matthieu Tordeur