En cette période particulièrement difficile, où l’angoisse peut gagner chacun d’entre nous, l’éditeur et journaliste Michel Cool livre plusieurs conseils pour faire face et rester enthousiaste. Son ouvrage "Retrouver l’enthousiasme" est à paraître ce jeudi aux éditions Salvator.

Réhabiliter l’enthousiasme chrétien 
L’enthousiasme fait partie du tempérament personnel de Michel Cool. "Je crois que c’est un don de Dieu qui n’a de cesse de prospérer dans ma vie. L’enthousiasme est plus fort que tout, m’aide et peut aider d’autres. C’est un don qu’on reçoit mais c’est un don qu’on peut donner aux autres", affirme le journaliste. En écho à la célèbre maxime, Michel Cool préfère voir le verre à moitié plein. "Tous les jours, j’entends et lis des témoignages de personnes qui ne se résignent pas à la fatalité, qui inventent aussi. Les crises sont fécondes en créativité. Nous sommes tous porteurs d’enthousiasme", affirme-t-il.

Pour lui, plus qu’un enthousiasme, il existe un enthousiasme chrétien. "Il est marqué du sceau de la croix, explique Michel Cool. Notre vie est marquée par des épreuves. L’enthousiasme c’est de voir même dans la nuit la plus profonde des étoiles et prier pour les autres." Pour l’auteur, "une manière de résister aux sirènes de l’angoisse et du pessimisme est de prier. On doute souvent de la capacité de la prière de nous redonner la pêche". Selon Michel Cool, le chrétien a aussi une vocation d’urgence, d’être impatient d’annoncer l’évangile mais plus encore : "Être soi même une petite page de l’Évangile". 

Se faire proche des autres
Une figure qui a inspiré Michel Cool est celle du pape Paul VI. "Cet homme-là qui était de santé précaire a été pour moi un exemple de cette résistance spirituelle. Il avait une joie imprenable qui l’habitait. Il croyait aux promesses de Dieu. Son attitude, son style de vie, pour moi ce sont des éléments moteurs de ma vie", explique le journaliste.

Dans son livre "Retrouver l’enthousiasme", Michel Cool propose trois conseils : "Prier, prendre le temps d’alimenter son intimité avec Dieu, puis tous les jours prendre deux minutes pour se demander si à un moment quelqu’un nous a donné de l’enthousiasme et de la joie. Et se faire proche des autres", conclut le journaliste.