LGT 17 décembre

Me Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste des médecins libéraux

Jean Castex a dévoilé hier la stratégievaccinale du gouvernement, en promettant la « transparence » pour susciter la « confiance ». Les premièresvaccinations auront lieu « dès la dernière semaine de décembre », mais pas avant « la fin du printemps » pour la population non prioritaire. Le Premier ministre est conscient qu’il « ne faut pas rater ce virage » desvaccins, après avoir connu des cafouillages sur les tests et les masques. Cette campagnevaccinale est conditionnée à l’autorisation de mise sur le marché de l’Agence européenne du médicament, « attendue pour le 21 décembre », et à un avis de la Haute autorité de santé rendu « dans la foulée ». La défiance envers le vaccin est particulièrement forte en France. Selon un sondage de l’agence sanitaire Santé publique France, seule la moitié (53%) des personnes interrogées en novembre veut se fairevacciner, contre deux tiers (64%) en juillet, un chiffre parmi les plus faibles du monde. Maître Fabrice DI VIZIO est avocat en droit de la santé publique, avocat du professeur Didier Raoult.