Le Dr Jean-Claude Lapraz, médecin généraliste à Paris, promoteur de la théorie de l’endobiogénie.

 

Coronavirus COVID 19 : conseils endobiogéniques du Dr Kamyar Hedayat (Chicago) et Dr JC Lapraz (Paris)

 Voici les connaissances actuelles sur le COVID 19 qui évoluent rapidement, alors restez à l’écoute.

  • Contagiosité par voie aérienne (gouttelettes de salive, et d’éternuement) et par contact direct physique avec les personnes contaminées
  • 96,6% de ceux qui l’attrapent survivent (3,4 % de décès contre 1% pour la grippe), statistiques sujettes à évolution.
  • Les personnes âgées et les malades chroniques sont les plus susceptibles d’avoir des complications graves (importance des pathologies sous-jacentes)
  • Contagiosité jusqu’à 2 mètres donc éviter autant que possible les endroits bondés
  • Délai d’incubation = en moyenne 3 à 7 jours à bien suivre les recommandations d’hygiène même si les gens autour de vous ne semblent pas malades
  • Il n’y a pas de test accessible au public, les médecins généralistes n’ont aucun moyen de distinguer la grippe de COVID-19.

Nous ne sommes PAS impuissants contre ce virus !

Votre meilleure défense est le système immunitaire naturel de votre corps et la mise en place de choix de vie intelligents = il faut analyser la relation agresseur/agressé.

Donc, il faut connaître la nature et la pathogénicité du virus en cause et l’état du terrain de l’individu face à l’agresseur viral. (Etat physiologique spécifique à chaque individu, à tout niveau de son organisme).

Ceci implique une réflexion médicale intégrante qui replace la façon dont l’organisme gère son adaptation face à l’agression du virus.

Notions tout à fait élémentaires :

  • Respectez l’hygiène de base, et restez hydraté +++ afin de faciliter les systèmes de dépuration de l’organisme
  • Réduisez le stress induit par la notion de l’existence d’une épidémie.

Si vous avez une maladie chronique, en particulier une maladie cardiaque ou pulmonaire, que vous prenez des antibiotiques à long terme, si vous êtes âgés de plus de 65 ans ou de moins de 5 ans, alors un traitement plus spécifique et personnalisé est à mettre en place.

  1. Hygiène de base : mettre l’individu dans le meilleur niveau de ses capacités adaptatives

Effectuez TOUTES les opérations suivantes : prévention de la rencontre avec le virus

  • Évitez de vous serrer la main, pour l’instant : coups de poing, coups de coude ou s’incliner, lavage attentif et soigneux des mains
  • Essuyez les surfaces avec des lingettes antiseptiques : caddies, tables à plateaux dans les avions, barres d’appui dans le métro, etc.
  • Si vous avez de la fièvre et de la toux, restez à la maison
  • Eviter les lieux confinés avec foule dense
  • Si vous toussez et que vous sortez, portez un masque afin de ne pas contaminer d’autres personnes au cas où vous seriez porteur aymptomatique du virus
  • Le port de masques pour l’instant est réservé au personnel médical, mais de nouvelles mesures vont être prises. Avis discuté sur son réel intérêt en usage systématique.
  1. Calmez les personnes : le stress affaiblit votre système immunitaire (Cortisol) par des mécanismes complexes que nous décrirons dans un article à venir (Cf les 4 ouvrages que nous avons publiés en 2019 « The Theory of Endobiogeny » Editions Elsevier (Etats-Unis/. Le 1er volume est en cours de traduction en français et sera édité par les Editions Lavoisier en septembre 2020 (Paris).

 Les produits signalés sont en vente libre et disponibles tout de suite par les patients en automédication et ne sont donnés qu’à titre indicatif.

Effectuez une ou plusieurs des actions suivantes :

  • Minimiser l’exposition aux radiations électromagnétiques REM
  1. Arrêtez de regarder et de toucher votre téléphone intelligent tout le temps !
  2. Arrêtez d’utiliser des objets électroniques 2 heures avant de vous coucher

iii. Si vous êtes déjà sensible aux REM, éteignez votre WIFI domestique pendant que vous dormez et rallumez-le le matin

  • 5 minutes de respiration lente et profonde trois fois par jour : matin, midi, soir
  • Couchez-vous avant minuit et dormez au moins 6,5 heures chaque nuit
  • Buvez des tisanes calmantes et anti-infectieuses. # 1 : mélisse, # 2 : lavande, # 3 : camomille (pour leurs actions spécifiques se reporter aux ouvrages spécialisés en phytothérapie clinique).
  1. Des aliments qui aident

Effectuez une ou plusieurs des actions suivantes

  • Restez hydraté: 6-9 tasses de liquide par jour: eau de source, soupes, tisane, etc.
  • Soutenez votre rate, votre foie et vos reins :
  1. Jus de cassis, canneberge (non sucrée), grenade

Quantité : ½ tasse après le premier repas de la journée

  1. Tiges de persil et / ou de coriandre : mâcher 6 à 7 tiges par jour, vous pouvez cracher ou avaler après avoir mâché ; c’est super si vous mangez aussi les feuilles tendres avec votre repas
  • Soutenez votre système immunitaire avec du gingembre, du citron et de la racine de curcuma (famille des zingibéracés, Inde et Malaisie)
  1. un morceau de racine de gingembre, pelé
  2. citrons bio, avec ou sans pelure

iii. 4 racines de curcuma, pelées (OK si vous ne le trouvez pas)

  1. Réduire en purée fine
  2. Prendre 1 cuillère à soupe dans 1 tasse d’eau chaude tous les après-midi entre 15 h et 18 h

Facultatif : 1 cuillère à soupe de miel, gelée royale

  1. Infusion de soutien pancréatique (relation pancréas, foie/immunité)

Feuilles Plantain, Aigremoine, Ronce, Cassis

                                   régime pauvre en sucre et en laitages

  1. Oligo éléments anti-infectieux

            Cuivre granions

            Zinc granions

 

6- Vitamines

            D 3000 UI par jour

            fruits riches en vitamine C = Goyave, Cassis, Kiwi, Litchi, Papaye, Pamplemousse, Orange, Fraise, Citron.

Légumes riches en vitamine C = Poivron jaune, Persil frais, Chou vert frisé cru, Poivron vert cru, Cresson cru, Brocoli

 

5- Préparations phyto aromathérapiques anti-infectieuses  voie orale

            Gouttes aux essences        menthe poivrée, clou de girofle, lavande thym,

            Vivalessences H                 lavande, sarriette, cannelle, eucalyptus, avoine TM

            ou Résistim                         en sachet buccal

en inhalation

Climarome                           en usage local à respirer sur un mouchoir

 

6- Frictions locales avec HE lavande, Pin sylvestre, Mélaleuque en solution dans une huile végétale

 

            0bjectif : mettre vos systèmes de défense spécifiques, locaux et généraux et de dépuration organique au meilleur niveau de leurs possibilités dans une perspective intégrante.

 

Attitude positive : remettre de la vie en soi, positiver, respirer, toutes les deux heures faire des mouvements mobilisant les muscles (callisthénie), modifier son rythme de vie (heures de sommeil+++), respecter du mieux possible les rythmes jour/nuit, et de façon plus personnelle corriger les anomalies spécifiques à chaque sujet.

Les produits signalés sont en vente libre et disponibles tout de suite par les patients en automédication et ne sont donnés qu’à titre indicatif.