Comme Mariam, Amina et Rama, trois soeurs qui aident quotidiennement leur maman malade, ils sont 500.000 jeunes aidants en France. Difficiles à repérer, ils ne bénéficient d'aucune reconnaissance ni d'aucun statut.