Au lendemain de l'intrusion de manifestants dans l'hôpital de la Pitié-Salpétrière ce mercredi 1er mai, difficile de savoir s'il s'agit d'une attaque ciblée ou bien d'une volonté d'échapper aux forces de l'ordre.