Carine Kaneza Nantulya, porte-parole du mouvement des femmes et des filles pour la paix et la sécurité au Burundi a visité récemment le camp Mahama abritant plus de 53.000 réfugiés burundais au Rwanda. Elle livre à VOA Afrique, ce qu'elle a vu.