En confirmant la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés français dans le but de fracturer la droite, François Hollande a provoqué un tollé dans son propre camp. D'après Hervé Gattegno, si lors du vote du projet de loi constitutionnel, le Président français perd plus de voix à gauche qu'il n'en gagne à droite et au centre, il sera pris dans son propre piège. - Tous les jours à 8h20, Hervé Gattegno, rédacteur en chef au Point, décortique un fait politique, dans Bourdin Direct, sur RMC.