Dupont de lIGONnès : l'Emballement médiatique

Tous les médias étaient sur le pied de guerre vendredi soir ! Des radios aux chaînes d’information en continue ont annoncé d’une seule voix l’arrestation à l’aéroport de Glasgow en Ecosse de Xavier Dupont de Ligonnès, suspecté d’avoir assassiné toute sa famille à Nantes et introuvable depuis 8 ans. Problème : les tests ADN invalident l’identité du père de famille en cavale. Un gros raté qui pose à nouveau la question de l'emballement médiatique et l'une des ses conséquences :  les défiance des citoyens enverrs les médias. 
 

Le port du voile divise en France

La polémique ne cesse d’enfler une nouvelle fois autour du voile en France. Un élu du Rassemblement National du conseil régional de Bourgogne France Comté l’a relancée lorsqu’il a demandé à la présidente de faire sortir une femme voilée qui assistait à la séance. Cela a réveillé des débats et même des divergences au sein de la majorité. Le ministre de l’éducation nationale affirmé que le port du voile "n’est pas souhaitable" dans notre société, suscitant l’indignation d’un représentant de l’aile gauche de LREM Aurélien Taché. Des personnalités du monde des médias et du spectacles se font fendus d’une tribune dans le monde : "jusqu’où laisserons nous passer la haine des musulmans ?", tandis que dans un édito du Figaro Vincent Trémolet de Villers dénonce « le voile des hypocrites ». 
 

OFFENSIVE tURQUE EN sYRIE
L'offensive de la Turquie dans le nord-est de la Syrie a suscité un tollé partout dans le monde. Elle a débuté après que les Etats-Unis ont lâché les forces Kurdes, plus précisément les Unités de protection du peuple considérées comme la branche syrienne du PKK, une organisation terroriste selon Ankara. Après 6 jours d’intervention turque, un accord a été signé dimanche entre les milices kurdes et le régime syrien, sous la houlette, en coulisse, de Moscou. Jeudi, après sa rencontre avec le président turc Recep Tayyip Erdogan le vice-président américain Mike Pense a annoncé que la Turquie a accepté de respecter une trêve de 5 jours. 
 
BREXIT  : un nouvel accord entre le Royaume uni et l'UE
Un Brexit sans accord pourra-t-il être évité ? Nul ne peut encore répondre positivement à  cette question même si on pourrait le penser après l’annonce jeudi d’un accord entre l’Union Européenne et le Royaume Uni, validé par le Conseil européen actuellement en cours à Bruxelles. C’est au tour désormais du parlement britannique de se prononcer samedi sur un texte qualifié de «juste » et équilibré par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Au cœur de ce nouvel accord : la proposition d’un compromis sur l’épineuse question irlandaise.